Henrik Ibsen – Une maison de poupée

Henrik Ibsen est un très grand auteur norvégien. Cette pièce m’attirait depuis très longtemps. Je ne regrette pas du tout de l’avoir achetée…

Mon avis:

“Une maison de poupée” est un véritable coup de cœur pour moi ! Ibsen veut nous montrer que la femme est un être humain comme un autre, pas inférieure à l’homme.

La pièce se divise en 3 actes après une introduction nous expliquant le contexte dans lequel est né cette œuvre.

Nora est résolument une femme moderne. Pour son mari, elle n’est qu’un petit écureuil, la petite alouette qui chante à la maison. Devant lui, elle joue la femme naïve et dévouée, bref, la femme idéale pour l’époque. Mais en son for intérieur, Nora est un être humain qui réfléchit et qui veut le bonheur de sa famille, à tout prix. Elle est prête à tout. Peu à peu, la véritable Nora prend le dessus et tant pis si ce n’est pas un bon comportement pour une femme. Nora veut réfléchir par elle-même.

En un peu plus d’une centaine de pages, on se rend compte qu’il n’y a pas vraiment de grand méchant à part peut-être la société…

Cette pièce m’a bluffée, tellement elle me semble encore contemporaine: les dettes, le mariage,… Après tout, peu de choses ont changé !  Ce qui me bluffe aussi: c’est un homme qui a écrit cette pièce. Wahow !

Et parlons du style: on ne dirait vraiment pas que ça a été écrit au XIXème siècle, c’est vraiment très compréhensible. Je l’ai dévoré en moins de 24 heures. Je suis tout de suite rentrée dans l’histoire.

En bref, voici un récit bluffant sur la vie de couple et la place de la femme en société.

5 sur 5

Extrait:

“Torvald avec son amour-propre bien masculin…  ce serait trop pénible et trop humiliant pour lui de savoir qu’il me doit quelque chose. Cela bouleverserait notre rapport de fond en comble ; notre beau foyer heureux ne serait plus ce qu’il est actuellement” p58

Auteur: Henrik Ibsen

Titre: Une maison de poupée

Édition: Le livre de poche

Genre: Théâtre, classique

Pages: 154

C’est ma lecture du mois de mai pour le challenge :

Bilan: 6/14

15 comments

  1. Pickwick says:

    N’étant pas du tout branchée théâtre en mode lecture, c’est dur de ne pas craquer car Norvège + féministe est une équation parfaite pour moi ! Faites que la pièce soit montée non loin de chez moi 🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge