Amélie Nothomb – Riquet à la houppe

nothomb-riquet-a-la-houppe

Je viens à peine de terminer Riquet à la houppe, le dernier né d’Amélie Nothomb. Le Nothomb, c’est vraiment le marronnier de la rentrée littéraire. On peut être sûr de le trouver sur les étalages tous les ans ! Alors, est-ce un bon cru ?

J’avoue qu’il m’a au départ désarçonnée. Il faut dire qu’il commence par évoquer un accouchement alors moi qui suis à quelques heures ou quelques jours de ce moment, je n’étais pas sûre de pouvoir apprécié cet ouvrage dans ces conditions. Mais cet épisode est assez bref. On suit ensuite la petite enfance de Deodat, un bébé hideux mais doué d’une grande intelligence. Ce début m’a fortement fait penser à Métaphysique des tubes, un peu trop d’ailleurs, je craignais presque le copier-collé. Mais finalement, on s’en éloigne en découvrant la jeune Trémière à la beauté envoûtante.

Avec Riquet à la houppe, Amélie Nothomb reste dans ces thèmes de prédilection de ces dernières années à savoir la réécriture de conte (ici un  conte éponyme de Charles Perrault que je n’ai pas encore lu) et l’exaltation de la beauté et/ou de la laideur. Ce fut comme souvent une lecture courte et agréable bien que l’intrigue ne soit pas fort originale et je dirais même, un peu téléphonée.

Les personnages sont évidemment fort Nothombiens avec des réactions et des attitudes désarçonnantes mais rien de très choquant pour ceux qui lisent Nothomb depuis longtemps;

Le style d’Amélie ne m’a pas particulièrement ébloui dans cet ouvrage même si on reconnait évidemment sa patte.

Bref, c’est pour moi un Nothomb assez classique mais qui remplit bien son rôle ! Il ne fait pas partie de mon top car il y a un peu trop de thèmes ou d’événements déjà vus pour moi mais j’ai tout de même hâte de voir ce qu’elle nous réservera l’année prochaine.

Auteur : Amélie Nothomb

Titre : Riquet à la houppe

Edition : Albin Michel

Genre : Contemporain, Conte

Pages : 198

D’autres avis : Pauline

2 comments

  1. Thalia says:

    Les prénoms de ses personnages me laissent parfois perplexes et je me demande toujours où elle va les chercher … mais c’est marrant au final et ça change des prénoms qui reviennent souvent ou ne font pas trop original.

    Tu me donnes envie de replonger dans un Nothomb (et ça fait longtemps!). Faudrait que je me case le titre que zus m’a offert mais je ne l’ai plus en tête comme ça, et il est en haut, trop la flemme de monter la tout de suite).
    Le dernier article de Thalia : Bilan du mois d’août 2016My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge