Artahe le dieu ours

Il y a des livres qu’on trouve franchement pas mal, dont on apprécie les idées mais pour lesquels, on a eu aucun plaisir de lecture. C’est définitivement le cas d’Artahe le dieu ours pour moi !

Pourtant, le résumé est plutôt alléchant (Ours > Miel > Alléchant haha !). Arnaud revient dans sa région natale, les Pyrénées après être resté quelques années à Paris. Dans ce petit village, un ours va bientôt semer la pagaille.

Comme je le disais en introduction, il y a vraiment plein de bons éléments dans ce livre. D’abord, j’aime bien la personnalité d’Arnaud, il a des doutes, ne sait pas toujours montrer son affection mais je le trouve fort attachant et authentique. Le côté mystérieux/fantastique qui englobe le roman avait aussi tout pour me plaire. Je voulais en apprendre plus sur Artahe, sur le dieu ours et sur sa relation avec les habitants du village.

Il y a une tension qui monte au fur et à mesure du roman et je pense que c’est là où le bât blesse pour moi. Malgré que le style, l’intrigue, bref, tout voulait rendre ce thriller bien angoissant, moi, j’étais plutôt hermétique à tout ce qui arrivait. Je ne ressentais pas l’urgence et encore moins l’envie de dévorer le roman pour connaître la fin. Bref, l’ennui et non intérêt total malgré tous les bons points.

A relire peut-être une autre fois ou avec un autre état d’esprit.

Auteur : Philippe Ward

Commencé le : 03/04/2018

Terminé le : 05/04/2018

Edition : Cairn

Genre : Polar

Pages : 288

Sorti le : 27/02/2018

Note : 1/5

Barry Lancet – Tokyo Kill

Ouuuh que cette lecture m’a fait du bien !

Outre l’intrigue autour des triades chinoises très intéressante, j’ai surtout aimé l’ambiance de ce roman. On se croirait vraiment à Tokyo. L’auteur cite les quartiers, les enseignes de magasins et moi, en un clin d’oeil, j’étais de retour dans la cité tokyoïte.

Le style  de Barry Lancet est fluide et on n’a aucun mal à se plonger dans le roman. Le héros, Brodie, est par contre un peu froid et je n’ai pas trop aimé la relation qu’il a avec sa fille, si distante alors qu’elle n’a plus que lui.

Bref, rien que pour cette plongée dans Tokyo, je recommande ce livre mais outre cela, c’est un bon thriller efficace !

Auteur : Barry Lancet

Titre : Tokyo Kill

Edition : Bragelonne

Genre : Thriller

Pages : 360

D’autres avis : Ena

Gilles Legardinier – Le premier miracle

Le premier miracle est un thriller ésotérique et c’est avec ce roman que je découvre l’oeuvre de Gilles Legardinier. J’avais beaucoup entendu parler de cet auteur et ses livres avaient l’air assez drôles.

Et malheureusement, ce livre ne fut pas une bonne lecture pour moi.  Déjà, la couverture assez sobre me déplait. Ensuite, j’ai trouvé les personnages antipathiques et je n’ai pas su m’attacher à eux. Mais le gros point noir est l’humour auquel je n’ai pas du tout accroché. Ces deux derniers points font que j’ai fini par abandonner ce roman après quasiment 300 pages.

Pourtant, il y a de très bons éléments. C’est un parfait livre d’aventures entre le Da Vinci Code et Indiana Jones mais voilà, l’humour était vraiment trop pesant pour moi. Le livre est bien rythmé et on le lit assez rapidement.

Bref, un roman avec du potentiel mais il faut adhérer à l’humour de Gilles Legardier pour vraiment en profiter.

Auteur : Gilles Legardinier

Titre : Le premier miracle

Edition : Flammarion

Genre : Thriller

Pages : 506

D’autres avis : Ramettes

Mary Higgins Clark – La clinique du docteur H.

Vu que j’ai beaucoup aimé Nous n’irons plus au bois, je me suis rapidement décidé à ouvrir un autre ouvrage de Mary Higgins Clark. Et la mayonnaise a pris également !

L’histoire se passe donc dans le milieu hospitalier, dans une clinique miracle où des femmes infertiles arrivent enfin à avoir un bébé. Il n’y a pas beaucoup de suspense ici vu qu’on connait rapidement l’assassin mais j’ai aimé voir l’évolution de l’enquête.

Le style est toujours aussi fluide et le rythme est assez soutenu. J’ai tout de même préféré Nous n’irons plus au bois mais La clinique du docteur H. reste un bon opus.  Je ne sais pas encore quel sera mon prochain Mary Higgins Clark mais il y en aura d’autres pour sûr !

Auteur : Mary Higgins Clark

Titre : La clinique du docteur H.

Edition : Le livre de poche

Genre : Policier

Pages : 312

D’autres avis : Peaceandlivres, Blondreader, Lynnae

Mary Higgins Clark – Nous n’irons plus au bois

nous-nirons-plus-au-boisWaw, quel roman ! Malgré que je ne sois pas une grande adepte des romans policiers, je dois avouer que j’ai vraiment beaucoup aimé celui-ci.

On y suit une jeune femme, Laurie, qui, à l’âge de 4 ans a été enlevée puis retrouvée 2 ans plus tard sans avoir de souvenir de sa captivité. Mais à la mort de ses parents, tout dérape et elle souffre de personnalités multiples.

Je ne sais pas si vous regardez cette série mais j’ai trouvé ce roman digne d’un bon épisode d’Esprits criminels. Je l’ai trouvé vraiment haletant grâce aux chapitres très courts (3 ou 4 pages max). Je n’ai eu aucun mal à me plonger dedans ! Franchement, une fois commencé, on n’a qu’une envie, c’est de savoir ce qui va arriver à Laurie.

Les personnages semblent vraiment réels. Ils sont tous complexes, fragiles. Il n’y a pas de gentils ou de méchants dans cette histoire, juste des personnes qui tentent d’avancer dans leur vie malgré le tourbillon qui les tourmente. Et puis la psychiatrie est aussi au coeur du roman vu qu’on essaie de voir et de comprendre les personnalités multiples de Laurie.

Le style ne m’a paru ni trop facile, ni trop difficile. Mary Higgins Clark vogue bien entre dialogues et descriptions. Les pages défilent vraiment toutes seules devant nos yeux, on a rien à faire !

Bref, je vous recommande vivement ce livre et je suis à votre écoute si vous avez d’autres titres de cette romancière à me proposer car là, je suis conquise !

Auteur : Mary Higgins Clark

Titre : Nous n’irons plus au bois

Edition : Le livre de poche

Genre : Policier

Pages : 310

D’autres avis : Anna