Seth Grahame-Smith – Douce nuit, maudite nuit

douce nuit maudite nuit

Après Orgueil, préjugés et zombies et Abraham Lincoln, chasseur de vampire, Seth Grahame-Smith revisite à nouveau une grande histoire, la natalité. Dans ce nouveau détournement, l’auteur a transformé nos chers rois mages en bandits en fuite.

Seth Grahame-Smith s’attaque vraiment à du lourd cette fois. Je ne sais pas si cet ouvrage saura faire rire un grand nombre de personnes. Les plus croyants risquent d’être vexés et ceux qui s’intéressent peu à cette histoire peuvent passer à côté de nombreux clins d’oeil.

Mais si vous cherchez un récit divertissant, vous allez être servis ! Balthazar est vraiment un vaurien, c’est même le plus grand bandit du pays. Sa rencontre avec le couple Marie et Joseph va être détonante. Néanmoins, si vous craignez que ce récit se moque trop ouvertement de la religion, rassurez-vous, ce n’est pas vraiment le propos du livre. La foi de Marie et Joseph n’est pas ridiculisée (même si Joseph subit tout de même les railleries de nos 3 bandits lorsqu’il leur dit qu’il leur affirme croire que Marie ne l’a pas trompée). La deuxième partie du récit est moins drôle mais plus tendre. Balthazar, s’étant attaché à la petite famille, il a vraiment envie de les aider à fuir leurs poursuivants.

L’écriture de Seth Grahame-Smith est toujours aussi agréable et fluide. Sous couvert d’humour, il réussit à nous transporter aisément dans le contexte historique de cette intrigue. J’ai vraiment eu l’impression de voyager en Judée en compagnie de Balthazar, Melchior et Gaspard.

Bref, même si ce récit m’a moins percutée qu’Abraham Lincoln, chasseur de vampire, je vous conseille tout de même ce livre qui reste un bon moment de divertissement.

Challenge des globe-readers

Escale 22 / + 75 : Bethléem, Cisjordanie

Auteur : Seth Grahame-Smith

Titre : Douce nuit, maudite nuit

Genre : Humour, Uchronie

Pages : 307

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.