P.C. Cast – Partholon, tome 2 : Chamane

Deuxième tome de la saga Partholon en français (mais 5ème en VO, ne cherchez pas à comprendre…), Chamane se penche sur l’histoire de la centaure Brighid et de Cuchulainn, le frère d’Elphame. Dans ce tome, Cuchulainn est inconsolable et Brighid va devoir renouer avec son passé.

663 pages de romance… Voilà qui a de quoi me faire peur ! Mais heureusement, P.C. Cast nous offre pas mal d’intrigues secondaires. Brighid est vraiment au coeur de ce récit. C’était vraiment agréable de voir l’univers des centaures et de connaitre le passé de Brighid. Et comme le titre le laisse supposer, on en apprend également plus sur les chamanes. Mais à part ça, évidemment, l’histoire d’amour prend beaucoup de place et est assez prévisible. Même si pour ma part, je me suis longuement questionnée sur le fait que cette romance puisse se réaliser. En effet, « techniquement », les deux personnages ne peuvent pas s’accoupler. Et ça m’a beaucoup titillée alors que pourtant, la solution était sous mes yeux.

J’ai largement préféré le couple de cette histoire de celui du premier tome. Cela m’a semblé moins niaiseux dans un premier temps. Les deux personnages ont des caractères assez forts et il est donc plus agréable de les voir évoluer. Néanmoins, c’est loin d’être une lecture coup de coeur. Ça se lit bien mais je pense que ça s’oublie vite. Ce n’est pas une lecture marquante.

Bref, comme pour le premier tome, La prophétie maudite, Chamane est un roman agréable mais sans plus. Il est idéal si vous cherchez un moment de détente mais ne vous attendez pas à un récit haletant. Mais je suis plutôt contente d’avoir terminé cette saga. Une de moins en cours !

3 sur 5

Auteur : P.C. Cast

Titre : Partholon, tome 2 : Chamane

Edition : Harlequin, collection Darkiss

Genre : Fantasy, romance

Pages : 663

D’autres avis : FildedianeAxyliteMelisendePoisonMia

One comment

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.