L’école noire

Les pères Hiraga et Nicholas font partie du Siège des Saints, une institution spéciale du Vatican chargée d’authentifier les miracles. Ensemble, ils enquêtent pour distinguer le vrai du faux grâce à leurs capacités d’analyse exceptionnelles. Leur prochaine mission va les entraîner en Amérique où ils vont se retrouver au coeur d’un complot diabolique. A l’abbaye Saint Rosario, ils se retrouvent à enquêter sur une série de meurtres mystérieux et vont êtres témoins d’un cas de possession démoniaque. Mais dans l’ombre, un terrible danger les guette !

J’ai eu la chance via Babelio de découvrir le premier tome de cette saga ésotérique. Comme le dit le résumé, on suit donc 2 ecclésiastiques qui sont en charge de reconnaître les miracles. Ce sont deux enquêteurs avec une manière de faire différente. Hiraga est par exemple, un génie qui se laisse absorber par ses passions. C’est un Japonais et on le ressent dans son comportement. Nicholas est plus humain, plus accessible mais moins captivant.

Ce que je regrette un peu dans ce livre, c’est que j’ai eu l’impression qu’il était écrit par un auteur qui ne maîtrisait pas trop son sujet et qui n’était jamais sorti du Japon. C’est peut-être erroné mais c’est l’impression que j’ai eu, le monde semble plus « japonisé » dans le roman qu’il ne l’est en réalité.

Certaines intrigues ont aussi été résolues trop rapidement à mon goût. Mais je comprends néanmoins le choix de faire une aventure captivante et haletante.

L’écriture est tout à fait agréable, avec un langage ni soutenu, ni trop simple.

J’aime aussi beaucoup la couverture même si elle donne peut-être l’impression que seuls les fans de mangas pourront l’apprécier.


  • Auteur : Rin Fujiki
  • Edition : DS
  • Genre : Thriller, Fantastique
  • Pages : 473
  • Sorti le : 29/11/2018

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.