John Steinbeck – Tortilla Flat

Jusqu’à présent, Steinbeck était pour moi une valeur sûre. J’ai été enchantée par Des souris et des hommes ou La Perle. Il me reste encore à découvrir Les raisins de la colère parmi les plus connus. Mais quand je suis tombée sur ce titre, je me suis dit que la magie allait encore opérer. Ben non !

Pourtant, ça démarrait plutôt bien avec le jeune Danny, qui hérite de 2 maisons et qui décide d’inviter son ami Pilon à s’installer dans l’une d’entre elles. Mais rapidement, Pilon essaye d’entourlouper Danny et durant tout le roman, on a la répétition de ces scénettes ou Pilon fait des escroqueries et des mauvais coups.

J’ai vraiment trouvé le tout lourd et répétitif. Si c’était un brin amusant au début, la redondance des faits m’a très vite lassée. Les personnages sont à mes yeux très caricaturaux. En fait, j’ai l’impression que Steinbeck a voulu faire quelque chose de très théâtrale avec cette oeuvre. Mais je préfère grandement les récits plus réalistes.

Heureusement qu’il restait la sublime plume de Steinbeck pour passer le temps. Et même si l’intrigue m’a déplue, on y retrouve les thèmes importants de son oeuvre à savoir l’amitié, la description des inégalités sociales et ici, la découverte de la vie de paisanos.

Un raté donc pour moi malgré quelques bons éléments.

Auteur : John Steinbeck

Titre : Tortilla Flat

Edition : Folio

Genre : Classique

Pages : 251

D’autres avis : Mariejuliet

Laisser un commentaire

CommentLuv badge