Isabelle Rozenn-Mari – Les Enfants de Dana, tome 1 : L’anneau de mémoire

Les enfants de Dana cycle 1

Si vous aimez la fantasy, ou tout simplement si vous aimez rêver, ce livre est fait pour vous ! Magie et aventures au coeur de la forêt de Brocéliande vous emporteront et vous envouteront ! Partez à la découverte des légendes celtes, partagez les secrets d’une confrérie de druides séculaire et faites connaissances avec les Dananns…
Après l’avoir lu, si vous partez flâner dans cette forêt de légende, vous vous surprendrez à chercher Maël Audren… un jeune garçon promis à un destin exceptionnel qui n’a pas fini de vous surprendre…

Tout public, de 12 à 120 ans…
« Lorsque le Roi Arthur a trouvé la mort lors de la bataille de Canlann, une légende est née : il est dit qu’il reviendra un jour… Cette prophétie s’est depuis perdue dans les brumes du temps, et peu y croient encore… »
Maël est un jeune garçon qui vit dans un petit village niché au cœur de la forêt de Brocéliande. Entouré de ses amis, il mène une existence paisible et heureuse. Pourtant une succession de faits étranges vient peu à peu lézarder le socle de ses croyances.
Il assiste tout d’abord à l’apparition d’une jeune fille qui semble sortir tout droit du Lac aux Fées où lui et ses amis aiment se retrouver. Nimbée de lumière, vêtue de blanc, elle ressemble à une princesse ou à une… Fée ?
Puis tout s’enchaîne très rapidement : il rencontre des personnages tout droit sortis de la mythologie celte, il fait des rêves bien trop réalistes pour n’être qu’oniriques et surtout il découvre l’existence d’une confrérie de druides qui semble s’intéresser d’un peu trop près à lui…
Tandis qu’un mystérieux ennemi progresse dans l’ombre, Maël doit chercher quel est le lien entre tous ces événements et affronter d’incroyables révélations qui bouleverseront sa vie à tout jamais…

Commençons cette chronique directement par le positif : c’est un bon conte pour la jeunesse dans le contexte enchanteur des légendes celtes. Je ne connais pas beaucoup cette culture et ici, j’ai eu l’occasion de découvrir plusieurs histoires de cet univers. C’était vraiment très sympa à suivre.

Après, je me suis moins attachée aux personnages que j’ai trouvé beaucoup trop lisses.  Mael et sa petite troupe d’amis m’ont paru beaucoup trop parfaits. Leur relation avec leurs parents est idyllique. Ils sont fort respectueux et ne semblent jamais faire de grosses conneries. Même les romans de la Comtesse de Ségur contiennent plus de piquant à ce niveau pour moi.

Je trouve aussi que pour un livre jeunesse, il est un peu trop long. J’ai quelquefois décroché car je voulais que ça aille plus vite. Quelques coupures auraient été les bienvenues. Je pense par exemple au début où la mise en place des personnages et de l’intrigue qui prend bien trop de temps.

Mais globalement, je dirais tout de même que c’est un livre jeunesse assez sympathique. Les légendes celtes sont vraiment au coeur du roman.J’ai toutefois préféré un autre roman de l’auteure : L’héritage des damnés. Je vous en parlerai une autre fois.

Maël s’obligeait à détacher son regard de la touffe de cheveux roux qu’il voyait dépasser d’un rocher, à une dizaine de mètres de lui. Mais il ne pouvait s’empêcher d’y jeter des coups d’œil fréquents.Un éclat de rire suivi d’un cri ravi attira alors son attention et il tourna la tête dans cette direction. Laurine et Quentin, ses deux meilleurs amis étaient en train de s’éclabousser joyeusement en bordure du lac. Comme aurait dit Quentin, Laurine faisait « sa fille » en criant pour la forme, mais son rire en cascade suivait aussitôt.

 

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.