Harper Lee – Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur est typiquement le genre de livres qui traverse les âges et sait toucher toutes les générations. Et je serai bien en peine de vous expliquer pourquoi cette histoire arrive à séduire autant de gens -mois compris-.

Dans ce roman, on suit donc la jeune Scout et son grand frère Jem qui vont assister à un procès un peu spécial : leur père Atticus est chargé de défendre un jeune homme noir accusé de viol. Dans l’Amérique des années 30, défendre un homme de couleur est très mal vu.

Je me suis immédiatement attachée à Scout qui nous ramène irrémédiablement vers les petits tracas de notre enfance. J’aime sa naïveté, sa fraîcheur, son caractère fougueux et son comportement de « garçon manqué ». J’aime égalment Jem son grand frère qui sort peu à peu de l’enfance et qui tente de se responsabiliser. J’apprécie également Atticus, le père de cette petite tribu et qui prend très à coeur son rôle d’avocat. Le secret est peut-être là au fond : on s’attache profondément à la famille Finch.

Mais le contexte joue également un grand rôle. Cette affaire judiciaire en plein milieu des années 30 nous rappelle que bien que l’esclavage soit aboli, la place des Noirs aux Etats-Unis est encore précaire et il semble encore inimaginable de faire gagner un Noir contre un Blanc. C’est très intéressant de suivre cette histoire depuis les yeux des enfants qui n’ont pas encore pu être influencés par les clichés et l’influence des adultes envers les personnes différentes.

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur est l’unique roman d’Harper Lee. On pourrait le regretter tellement cette histoire est un vrai chef-d’oeuvre mais je comprends sa décision : il aurait été très difficile de faire mieux. Je vous conseille donc de lire ce roman si ce n’est pas encore fait. C’est une histoire touchante qui saura réveiller l’enfant au fond de vous.

Auteur : Harper Lee

Titre : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Edition : Le livre de poche

Genre : Historique, Classique, Drame

Pages : 447

D’autres avis : Frankie, Nathalie, Ikebukuro, Hajar, Tomisika

5 comments

  1. Nathalie says:

    Contente que tu l’aies lu, c’est un roman qui mérite d’être découvert par tout le monde ! Je crois que ce qui le rend intemporel c’est le côté naïf de la vision de Scout, ces yeux de l’enfance que nous avons tous eu et dont on se souvient souvent avec nostalgie… Et l’humanisme de cette histoire, surtout grâce au père, un des personnages les plus admirables de la littérature. Ce sont des choses qui résonnent chez tout le monde et qui traversent le temps !
    Le dernier article de Nathalie : Mercy Thompson, tome 6 : La marque du fleuve, de Patricia BriggsMy Profile

  2. Cécile says:

    Il est dans ma pal depuis un bon moment et, je ne sais pourquoi, je tourne autour sans oser l’ouvrir. C’est un de ces romans qui sont tellement précédés de leur réputation que je m’en fais un monde…
    Je devrais trouver une LC, ça me pousserait à le lire :p
    Le dernier article de Cécile : Dévoile-moi – Sylvia DayMy Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.