Eva Ibbotson – Recherche sorcière désespérément

Je flânais dans ma bibliothèque publique en quête du Graal, hum non, plutôt de ma prochaine lecture. Puis je suis tombée sur la rangée des Ibbotson. J’ai pris celui qui m’intriguait le plus. J’ai trouvé la couverture très jolie. Et hop sans réfléchir, il est atterri chez moi ! Mon instinct m’a bien guidé cette fois :).


Résumé:
Arriman le Terrible, grand sorcier du Nord, souhaite prendre épouse.
Il convie donc toutes les sorcières de la région à un grand concours afin de choisir la plus maléfique. Très vite, la cruelle Mme Olympia se révèle être la concurrente la plus redoutable. Face à elle, Belladonna se dit qu’elle n’a aucune chance avec sa magie trop blanche… Hélas ! car elle est tombée follement amoureuse d’Arriman et voudrait devenir sa Femme. Mais comment ?


Mon avis:

Je sais ce que vous vous dites: encore de la littérature jeunesse ? Oui et alors ? Ibbotson nous raconte ici une chouette histoire de sorcière. Elle inverse complètement notre vision des choses. Les héros, ici, sont les méchants ! On se retrouve dans un récit plein de noirceur, de sorts. Et pourtant l’atmosphère n’est pas lugubre du tout ! La petite touche humoristique égaye ce récit fantastique. Si vous aimez les récits loufoques, vous allez surement adorer celui-ci.

Comme je l’ai dit plus haut, les héros sont en fait des méchants. Cela n’empêche pas les sorcières d’être attachantes surtout Belladonna. Belladonna, toujours exclue, car elle ne sait faire que de la magie blanche.. Comment voulez-vous dans ces conditions séduire le plus grand mage noir du Nord ? Un autre personnage très important est le petit garçon du récit… mais chut, je ne peux rien vous dire !

L’écriture est simple sans être simpliste. On tourne les pages comme rien. La preuve, je l’ai lu en moins de 24h ! Je pense lire d’autres romans d’Ibbotson surtout qu’il y en a à ma bibliothèque municipale. Je me demande s’ils sont tous aussi drôles.

Petit bémol, la trame de l’histoire est assez simpliste. On devine très facilement ce qui va se passer. Mais peut-on vraiment dire en vouloir à un roman jeunesse pour ce défaut-là ?

4 sur 5

Auteur: Eva Ibbotson
Titre: Recherche sorcière désespérément (Vo: Witch Wich ?)
Édition: Albin Michel Wiz
Genre: Fantastique, jeunesse
Pages: 235

Et ça commence ainsi :
Dès la naissance de leur fils, M. et Mme Canker comprirent que ce n’était pas un bébé comme les autres.
Premier signe, il était né avec une dentition complète et passait des heures à déchiqueter d’énormes os de mouton dans son landau, tout en mordant dès qu’il le pouvait le nez des vieilles dames assez imprudentes pour vouloir l’embrasser. Ensuite, même s’il poussait des cris de colère quand on le changeait, il n’avait jamais la moindre larme aux yeux. Enfin, et c’était peut-être là le fait le plus étrange de tous, dès que ses parents le ramenèrent de l’hôpital et allumèrent une belle flambée au salon, la fumée qui sortit de la cheminée, sur le toit, se mit à refluer contre le vent.


Bilan: 12/26

13 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.