Col Buchanan – Le coeur du monde, tome 1 : Farlander

Intriguée par ce livre que Bragelonne encensait l’année dernière, j’avais vraiment envie de découvrir ce qui se cachait derrière ce roman. C’est finalement grâce à une lecture commune avec Nathalie, Thalia et Ethernya que je l’ai sorti de ma PAL.

L’univers présenté par Col Buchanan est bien construit. J’ai apprécié retrouver à la fois un monde steampunk (grâce aux dirigeables, fusils et compagnie) mêlé à une influence asiatique. L’ordre des Roshuns m’a vraiment fait penser aux samourais. Ces hommes s’entraînent depuis leur enfance à combattre afin de remplir leur mission qui consiste à mener des vendettas contre ceux qui ont osé tué un porteur de sceau. Une personne portant un sceau est assurée que sa mort sera vengée si elle se fait assassiner.

A côté de ça, il y a également une ville qui résiste à un siège et une religion très influente qui tente de conquérir le monde. Bref, pas de quoi s’ennuyer dans un univers aussi touffu ! Enfin a priori car nous décrire tout cela est bien joli mais nous proposer des petites aventures de temps en temps n’aurait pas été de refus.

Pourtant, ça démarrait plutôt bien avec une vendetta menée par Ash, un vieux Roshun solitaire à moitié aveugle. Mais cela se tasse bien vite et il va falloir attendre la toute fin pour que l’action démarre vraiment. La fin est d’ailleurs un peu frustrante. Je n’ai pas compris les prises de positions de l’auteur. Certains personnages nous sont présentés trop tard, d’autres sont trop approfondis pour le rôle qu’ils ont à jouer. Bref, je n’ai vraiment pas aimé la construction de ce roman.

J’ai aussi eu du mal à apprécier les personnages que je trouvais trop clichés. Le vieux prophète tout gentil, le jeune apprenti qui ne comprend pas trop ce qu’il fait là,… De ce point de vue-là, Col Buchanan repose entièrement sur ses acquis.

Au niveau du style, Col Buchanan aime en faire des tonnes pour nous montrer l’environnement dans lequel évolue les protagonistes. C’est assez agréable au début mais on finit par trépigner d’impatience en voyant que l’action tarde à arriver.

Bref, malgré un univers intriguant, Farlander n’a pas su me séduire. Trop de défauts et de bonnes idées mal exploitées ont rendu ma lecture amère.  Mais si mes chères copines désirent continuer l’aventure, je les suivrai.

2 sur 5

Les avis d’Ethernya, Nathalie et Thalia qui ne sont malheureusement pas plus enthousiastes que moi.

Auteur : Col Buchanan

Titre : Le coeur du monde, tome 1 : Farlander

Edition : Bragelonne

Genre : Fantasy, steampunk

Pages : 478

15 comments

  1. Ethernya (@Ethernya) says:

    Des petits défauts que tu mentionne ne m’ont pas plus chiffoné que cela. (Après vu que je lis souvent de la fantasy les clichés j’ai l’habitude de les retrouvé un peu partout donc pour le coup ça me gène pas du tout). Par contre, je suis de ton avis pour le côté tardif de certains éléments (personnage/action). Après je me dit que ça présente surtout l’univers, ça explique un peu les ‘lenteur’ du livre. Au final, je pense que je dois être la moins désappointé de nous 4 x).
    En tout cas, je signe pour la suite à coup sur.

  2. Acr0 says:

    « Mais cela se tasse bien vite et il va falloir attendre la toute fin pour que l’action démarre vraiment.  » tout à fait ! Et je trouve que cela arrive trop tard. L’auteur avait plein de pistes à suivre, beaucoup de choses à faire. Bref, il avait le potentiel.
    Ahah, oui les personnages sont vraiment clichés, et ce n’est même pas « voulu » (du genre « fait exprès »). Mouarf. Moi j’ai vraiment été déçue :/ Comme je viens de l’écrire en commentaire chez Thalia, c’est après avoir vu la chronique de Salvek que je l’ai offert à mon copain (il lui avait décerné le croissant d’or de l’année) ; encore une déception qui fait m’éloigner de la maison d’éditions (ou du moins qui me rend vraiment suspicieuse)

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.