Y a pas de héros dans ma famille !

Maurice, appelé Mo par ses proches, a honte de sa famille quand il se rend compte que son pote Hippolyte a plein d’ancêtres légendaires qui ont fait de grandes choses pour la société.

Ce livre jeunesse, probablement destiné aux 8-12 ans, parle donc du sujet de la famille et de la honte qu’ils peuvent nous procurer. La famille de Maurice est assez spéciale : on crie beaucoup, la télé est toujours allumée, sa fratrie dit des gros mots et Maman met de l’alcool dans les crêpes.. Rien à voir avec le calme qui règne chez Hippolyte et sa maman !

C’est un livre assez chouette pour parler de l’attachement à la famille et que même si notre famille est issu d’un milieu plus défavorisé, ça ne veut pas dire qu’on est moins aimé ou qu’on a moins de valeur. Néanmoins, je regrette que tout soit tout noir ou tout blanc dans cet ouvrage. Même si la famille de Maurice est attachante, il  reste des problèmes, un peu de violence ordinaire que j’aurais aimé voir soulever par un instituteur par exemple (une phrase comme : ne pas accepter les surnoms dégradants).

Un petit ouvrage assez drôle et sans prise de tête au final qui plaira aux jeunes lecteurs !

Auteur : Jo Witek

Commencé le : 13/02/2018

Terminé le : 13/02/2018

Edition : Actes Sud Junior

Genre : Jeunesse

Pages : 144

Sorti le : 11/01/2017

Note : 3/5

Cindy Van Wilder – La lune est à nous

Ahala par où commencer pour vous parler de ce fabuleux roman ? Le résumé ? Ah oui, ce n’est pas bête.
On suit deux personnages dans cette histoire : Olivia, une jeune fille black, populaire sur les réseaux sociaux et Max, un ado qui débarque en Belgique après le divorce de ses parents et est complexé. Tout semble les opposer mais pourtant, une amitié va rapidement naître entre eux.

Dans ce roman, Cindy Van Wilder parle des problèmes actuels des adolescents. On y parle de coming out, de surpoids, d’harcèlement en ligne. Bref, il parlera sans nul doute aux jeunes d’aujourd’hui. Et pour les (un tout petit peu) moins jeunes comme moi, il nous permet à la fois de nous mettre dans leur peau pour mieux les comprendre mais aussi se remémorer sa propre adolescence.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages que j’ai immédiatement perçu comme des amis tellement ils m’ont paru réels et authentiques. J’ai aussi aimé retrouver des lieux familiers, l’intrigue se passant dans mon plat pays.

Mais j’ai surtout adoré l’ambiance de ce roman, la sensation qu’il me procurait. Il m’a donné de la pêche, de l’espoir, une envie de m’assumer davantage. Bref que du bon !

J’aurais vraiment adoré le lire ado !

Autrice : Cindy Van Wilder

Titre : La lune est à nous

Edition : Scrineo

Genre : Jeunesse, Ado

Pages : 377

D’autres avis : Mycoton, Crouton

Lian Hearn – Le clan des Otori, tome 1 : Le silence du rossignol

Ma mère menaçait souvent de me découper en huit morceaux si jamais je renversais le seau d’eau ou faisais semblant de ne pas l’entendre me crier de rentrer à la maison, quand le crépuscule s’assombrissait et que le chant des cigales devenait assourdissant. J’entendais sa voix enrouée de colère résonner à travers la vallée solitaire :
— Où est passé ce maudit gamin ? Je le mettrai en pièces quand il reviendra.

Le Clan des Otori est une saga jeunesse qui ne date pas d’hier. J’ai mis du temps avant de m’y plonger essentiellement parce que je savais qu’elle ne reposait sur rien de réel. L’autrice décide de créer sa propre histoire dans une sorte de Japon fantasmé, qui n’a rien à voir avec la réalité. Néanmoins, j’avoue que je me suis rapidement faite à cette particularité tellement les qualités sont nombreuses !

Il y d’abord les personnages qui deviennent rapidement attachants. J’apprécie beaucoup Takeo à la fois intègre et têtu. J’ai vraiment aimé le suivre. Kaede m’a plus ennuyée par moments. Je déteste la manière dont elle parle à ses servantes. Même si elle n’a pas eu d’enfance heureuse, j’ai du mal à comprendre son agressivité.

J’ai aussi apprécié la petite incursion fantastique de cette histoire avec les pouvoirs de certains protagonistes. Cela ne rend pas l’histoire dissonante mais au contraire, plus intéressante.

Mais avant tout, ce premier tome est une formidable aventure avec un rythme effréné. On tremble pour les personnages, on combat avec eux, on apprend avec eux. Bref, c’est trépidant !

Je continuerai avec grand plaisir cette saga que je vous recommande si vous ne l’avez pas encore lue.

Challenge Zoo littéraire : zoo thématique : la volière : le rossignol

Autrice : Lian Hearn

Titre : Le Clan des Otori, tome 1 : Le silence du rossignol

Edition : Gallimard

Genre : Jeunesse

Pages : 384

D’autres avis : My, Chess

R. J. Palacio – Wonder

Je ne suis pas un garçon de dix ans ordinaire, c’est certain. Oh, bien sûr, je fais des choses ordinaires. Je mange des glaces. Je fais du vélo. Je joue au ballon. J’ai une Xbox. Tout ça fait de moi un enfant comme les autres. Sans doute. Et puis je me sens normal. Au-dedans. N’empêche, lorsqu’un enfant ordinaire entre dans un square, les autres enfants ordinaires ne s’enfuient pas en hurlant. Quand un enfant est normal, les gens ne le fixent pas partout où il va.

August Pullman est un garçon difforme qui va rentrer pour la première fois à l’école au collège.

J’avais de très grandes attentes concernant Wonder. D’abord, tous les avis que je lis dessus étaient hyper enthousiastes. Ensuite, j’ai vu la bande annonce du film qui a fini par me convaincre. Et puis pouf, j’ai commencé. Et j’ai déchanté…

Je vais avoir un peu de mal à vous expliquer mon avis car honnêtement, je ne trouve pas le livre mauvais. Les personnages sont bien travaillés, l’intrigue tient la route. Et pourtant, j’ai passé ma lecture à être énervée de bout en bout. Il y a énormément de violence et de méchanceté dans ce livre. Et on n’en donne pas forcément toujours la raison. Comme si être difforme suffisait à attirer la haine. J’aurais aimé qu’on approfondisse plus ce sujet là. J’ai aussi désapprouvé l’attitude des parents qui ne respectent pas les envies de leurs enfants et les pousse. Et ce que je sais, et ce qu’apprend aussi un peu ce livre, c’est qu’on ne peut pas forcer la gentillesse. La gentillesse feinte fait plus de mal que de bien. Soyons vrai, bon sang !

J’ai tout de même apprécié es préceptes de Mr. Browne. Ils étaient fort instructifs. En revanche, j’ai trouvé la fin exagérée.

Auteur : R.J. Palacio

Titre : Wonder

Edition : PKJ

Genre : Jeunesse

Pages : 502

D’autres avis : Mycoton, Galleane, Cajou,

Royce Buckingham – Démons, tome 2

Couverture de Démons, tome 2

Wexford, Irlande – 1739 apr. J.-C.

« Mon maître est revenu de l’étranger vivant ! » gribouilla George McFeen sur la page de vélin froissée du Grimoire.

C’était une phrase toute simple : courte, claire, joyeuse, reflétant l’affection que l’étudiant irlandais éprouvait manifestement pour son professeur. McFeen termina de griffonner avec un grand geste de la main, se leva d’un bond et sortit précipitamment de la salle d’écriture pour poursuivre les festivités.

Nat, Sandy et Richie sont de retour ! En effet, un troll, changé en pierre, vient de se réveiller. C’est encore parti pour une folle aventure !

Alors, que dire de ce deuxième tome ? On retrouve les ingrédients qui m’avaient plus dans le premier tome : du fun, des monstres ! C’est très divertissant et il n’y a aucun temps mort. Petit plus, l’auteur prend un peu plus le temps de nous en dire plus sur les démons et sur le passé de Nat.

Néanmoins, j’ai trouvé le livre lourd à lire dans le sens où Sandy est jalouse d’une autre fille et que cela prend beaucoup de place dans le livre. Le livre manque tout de même de profondeur, même si quelques infos sont distillées ici et là, tout va vite pour ne pas ennuyer le jeune lecteur.

Quant à la couverture, elle n’est toujours pas à mon goût, comme pour le premier tome.

Bref, j’ai trouvé ce tome un peu décevant au final. Je sais qu’une suite existe mais vu que la fin de ce volume me plaît, je pense que je vais en rester là.

Mon avis sur le 1er tome

Auteur : Royce Buckingham

Titre : Démons, tome 2

Edition : Castelmore

Genre : Jeunesse, Fantastique

Pages : 223

D’autres avis : Liliebook, Soleya