Christopher Golden, Tim Lebbon – Les voyages de Jack London, tome 1 : Sauvage

Si j’ai craqué pour cet ebook, c’est grâce à cette magnifique couverture qui nous met tout de suite dans l’ambiance nordique.

J’ai beaucoup aimé l’aventure de Jack London. Les descriptions des paysages sont très bien faites et on peut s’imaginer ce que vit ce Jack London fictionnel. Car oui, il ne faut pas oublier que c’est une fiction. Cela devient encore plus clair quand le roman devient plus fantastique/fantasy. Et j’avoue que ce sont ces passages là que j’ai moins aimé. Pour moi, il n’y a pas vraiment d’intérêt à rajouter du surnaturel pour faire cette histoire. On pouvait juste en rester à la vie en Alaska qui est déjà un très beau thème.

Le style est fluide et peut être lu sans problème par des enfants ou adolescents. On s’y plonge vraiment facilement.

Bref, si vous êtes amateurs de grand froid et de fantasy, vous apprécierez cet ouvrage. Moi, je regrette juste la seconde partie plus fantastique qui tâche un peu ce roman. Néanmoins, s’il y a une suite, je pense que je la lirai. Ça me permettra peut être de découvrir une autre région !

Ce livre compte pour le challenge un genre par mois. En janvier, le genre est le Young Adult et la littérature jeunesse.

L’Alaska, Escale : 45/+75

Auteurs : Christopher Golden et Tim Lebbon

Titre : Les voyages de Jack London, tome 1 : Sauvage

Genre : Jeunesse, fantastique

Edition : Castelmore

Pages : 320

D’autres avis : Liliebook, Stelphique

J. K. Rowling – Harry Potter et l’enfant maudit

harry-potter-et-lenfant-maudit

Jamais je n’aurais espéré une suite à Harry Potter… Mais voilà, elle est bien là sous forme d’une pièce de théâtre.

J’ai vraiment adoré replonger dans l’univers des sorciers que j’ai tant affectionné adolescente. Quel plaisir aussi de retrouver nos personnages fétiches : Harry, Hermione, Ron,… Les Malefoy sont également mis à l’honneur dans cette suite, j’en étais évidemment ravie vu que ça a toujours été une famille qui me fascinait.

Ce huitième volume est assez sombre, encore plus que ces derniers livres hors Harry Potter. Je ne sais pas si J.K. Rowling broie du noir mais ça se ressent dans ce qu’elle écrit. La relation père-fils entre Harry et Albus par exemple est vraiment très triste.

Quant à l’intrigue, j’ai trouvé l’idée plutôt pas mal même si je trouve la nouvelle génération moins attachante que la première.

Bref, une très bonne lecture que je conseille à tous les aficionados d’Harry Potter mais à mon avis, si c’est le cas, vous l’avez sûrement déjà isolé.

Auteur : J.K. Rowling

Titre : Harry Potter et l’enfant maudit

Edition : Gallimard

Genre : Fantastique, Jeunesse

Pages : 341

Royce Buckingham – Démons

demons

Aujourd’hui, je vous parle de Démons, un chouette roman pour enfants sur le thème des… démons justement.

L’histoire est celle du jeune Nat qui à, à peine, 12 ans se retrouve gardien de démons. Une tâche pas facile qui demande une vigilance extrême alors quand il s’absente un petit moment pour sortir avec une fille, ça ne peut que mal tourner. A lui maintenant d’essayer de retrouver et de renfermer la Bête qui vient de s’échapper !

J’ai bien aimé ce roman. Les adolescents sont chouettes à suivre et il y a pas mal d’humour qui parsème le roman. C’est donc une parfaite lecture pour Halloween à proposer aux jeunes lecteurs.  Cela m’a un peu fait penser aux récits de Neil Gaiman ou au film Super 8 pour le côté « adolescents qui se débrouillent seuls pour sauver le monde ».

Petit bémol pour moi : la couverture que je trouve vraiment affreuse avec cette sorte de dragon en 3D. Il aurait mérité un meilleur visuel à mes yeux.

Ce n’est clairement pas un coup de coeur mais il y a quand même de quoi s’amuser dans ce roman pour adolescents. Je lirai peut-être la suite.

Challenge des globe-readers

Escale 44/+75 : Seattle, Etats-Unis

Auteur : Royce Buckingham

Titre : Démons

Edition : Castelmore

Genre : Jeunesse, Fantastique

Pages : 222

D’autres avis : Mycoton, Thalia, Liliebook

Brandon Mull – Beyonders, tome 3 : La voie de la prophétie

Beyonders 3

Suite et fin de cette trilogie jeunesse qui s’est bien essoufflée depuis le premier tome. Pourtant, les bons éléments de cette trilogie sont toujours présents : il y a beaucoup d’aventures et d’énigmes à résoudre. Malheureusement, ces qualités sont complètement noyées dans cette histoire qui tire définitivement en longueur.

Pour vous donner un exemple : Les adieux entre les personnages peuvent prendre 50 pages… Bref, j’avoue avoir pas mal levé les yeux au ciel durant ce dernier tome et j’avais hâte d’arriver au point final de cette aventure qui, il faut bien le dire, finissait par manquer de rebondissement.

Bref, maintenant que j’ai terminé Beyonders, je peux vous dire que j’ai largement préféré Fablehaven que j’avais trouvé excellent de bout en bout et sans temps mort. Je ne garderai pas de grand souvenir de cette saga-ci à part la scène mémorable de l’hippopotame dans le tome 1.

Bref, ce tome 3 tire vraiment en longueur. Je pense qu’un livre de 200 ou 300 pages aurait suffi pour conclure la saga sans que cela soit bâclée. J’espère qu’Animal Tatoo qui est également une saga où Brandon Mull prend part tiendra plus ses promesses.

Auteur : Brandon Mull

Titre : Beyonders, tome 3 : La voie de la prophétie

Edition : Nathan

Genre : Jeunesse, Fantasy

Pages : 636

D’autres avis : Dup

Cressida Cowell – Harold et les dragons, tome 5 : Comment faire bouillir un dragon

harold tome 5

Oh mais qui voilà ? C’est le retour de Harold et de Krokmou ! Vous allez voir mon avis sur ce tome 5 est sensiblement le même que pour les précédents. La menace qui plaine sur l’île de Beurk. Le, volcan de Magmalotru s’est réveillé et la chaleur menace de faire éclore un million d’oeufs de dragon exterminator ! Heureusement, dans sa quête, Harold sera accompagné de ses fidèles compagnons mais aura également un nouvel allié très renommé.

Cressida Cowell continue à imaginer de chouettes aventures pour nos petits Vikings. Néanmoins, alors que le tome 4 m’avait enthousiasmé parce qu’il approfondissait certains personnages, ici, j’avoue avoir eu un goût de trop peu. Findus se cantonne dans son rôle de peureux et Crocmou dans celui de petit dragon râleur. Même si on apprend certaines choses sur le passé d’Harold et de sa famille, j’aurais aimé en avoir un peu plus à me croquer sous la dent.

Mais ce qui m’a tout de même beaucoup est le bestiaire qui s’étoffe de tomes en tomes. J’adore découvrir de nouveaux dragons aux pouvoirs toujours plus loufoques les uns que les autres.

Bref, nos chères têtes blondes vont encore beaucoup apprécier ce cinquième volume des aventures d’Harold. Espérons que Comment lutter contre un dragon cinglé soit du même acabit !

Auteur : Cressida Cowell

Titre : Harold et les dragons, tome 5 : Comment faire bouillir un dragon

Edition : Casterman

Genre : Jeunesse, Fantasy

Pages : 248

D’autres avis : Orbe