Aurélien Poilleaux – 99 filles

Voilà une toute petite nouvelle qui nous plonge dans la vie d’un séducteur qui va devoir retrouver ses anciennes conquêtes pour s’excuser auprès d’elles. L’idée de départ est plutôt pas mal et le déroulement est très agréable aussi mais avec une vingtaine de pages seulement, difficile d’aller loin et de s’attacher au personnage ou d’avoir une intrigue qui tient au corps.

Mais je vous conseille quand même ce bref moment de lecture entre deux gros pavés.

Auteur : Aurélien Poilleaux

Titre : 99 filles

Edition : L’anthologiste

Genre : Nouvelle

Pages : 22

D’autres avis : Lectrice passionée, Sur ma table de nuit

Xinran – Baguettes chinoises

Dans la campagne chinoise, il y a les poutres (les garçons) et les baguettes (les filles). On suit l’épopée d’une fratrie de baguettesqui porte des noms de numéros : Trois, Cinq et Six. Elles vont partir en ville, à Nankin.

Xinran s’est basé sur des témoignages pour réaliser cette fiction. Ce roman nous permet de voir la différence entre la vie en ville et à la campagne. J’ai beaucoup aimé suivre le parcours de ces trois soeurs aux caractères et aux destins distincts.

Trois est la première à partir en ville et va travailler dans la restauration. Cinq, qui est considérée comme la plus bête de la fratrie, va s’épanouir dans une sorte de thalasso. Quant à Six, la seule ayant fait des études prolongées va se retrouver dans une maison de thé.

J’ai été touchée par chacune des soeurs. Quand on sait que c’est basé sur des faits réels, cela nous montre à quel point la campagne chinoise est encore très arriéré par rapport à la vie citadine.

Au niveau du style, Xinran essaye d’alterner fiction et faits concrets. Cela est un peu déstabilisant car les transitions entre l’intrigue et l’aspect documentaire sont assez abruptes.

J’ai préféré Chinoises de la même auteur mais je recommande tout de même cet ouvrage à tous ceux qui s’intéressent à la vie à la campagne chinoise.

Nankin, escale 46/+75

Auteur : Xinran

Titre : Baguettes Chinoises

Edition : Editions Philippe Picquier

Genre : Contemporain

Pages : 341

D’autres avis : Galleane

Jojo Moyes – La liste de Noël

La liste de Noël est une nouvelle de 15 pages. Ce fut ma première lecture de 2017 et j’ai vraiment passé un bon moment avec ce récit.

Malgré que cette nouvelle soit vraiment petite, j’ai su m’attacher à la jeune femme de ce récit qui essaye de faire un dernier shopping de Noël avant le réveillon. Le roman tourne autour des thèmes de Noël mais aussi du bonheur et de comment faire pour l’atteindre.

Bref, une nouvelle toute courte mais qui donne de la joie !

Auteur : Jojo Moyes

Titre : La liste de Noël

Edition : Brage

Genre : Contemporain

Pages : 15

D’autres avis : Ethernya, Thalia

Amélie Nothomb – Riquet à la houppe

nothomb-riquet-a-la-houppe

Je viens à peine de terminer Riquet à la houppe, le dernier né d’Amélie Nothomb. Le Nothomb, c’est vraiment le marronnier de la rentrée littéraire. On peut être sûr de le trouver sur les étalages tous les ans ! Alors, est-ce un bon cru ?

J’avoue qu’il m’a au départ désarçonnée. Il faut dire qu’il commence par évoquer un accouchement alors moi qui suis à quelques heures ou quelques jours de ce moment, je n’étais pas sûre de pouvoir apprécié cet ouvrage dans ces conditions. Mais cet épisode est assez bref. On suit ensuite la petite enfance de Deodat, un bébé hideux mais doué d’une grande intelligence. Ce début m’a fortement fait penser à Métaphysique des tubes, un peu trop d’ailleurs, je craignais presque le copier-collé. Mais finalement, on s’en éloigne en découvrant la jeune Trémière à la beauté envoûtante.

Avec Riquet à la houppe, Amélie Nothomb reste dans ces thèmes de prédilection de ces dernières années à savoir la réécriture de conte (ici un  conte éponyme de Charles Perrault que je n’ai pas encore lu) et l’exaltation de la beauté et/ou de la laideur. Ce fut comme souvent une lecture courte et agréable bien que l’intrigue ne soit pas fort originale et je dirais même, un peu téléphonée.

Les personnages sont évidemment fort Nothombiens avec des réactions et des attitudes désarçonnantes mais rien de très choquant pour ceux qui lisent Nothomb depuis longtemps;

Le style d’Amélie ne m’a pas particulièrement ébloui dans cet ouvrage même si on reconnait évidemment sa patte.

Bref, c’est pour moi un Nothomb assez classique mais qui remplit bien son rôle ! Il ne fait pas partie de mon top car il y a un peu trop de thèmes ou d’événements déjà vus pour moi mais j’ai tout de même hâte de voir ce qu’elle nous réservera l’année prochaine.

Auteur : Amélie Nothomb

Titre : Riquet à la houppe

Edition : Albin Michel

Genre : Contemporain, Conte

Pages : 198

D’autres avis : Pauline

Delphine de Vigan – Rien ne s’oppose à la nuit

rien ne s'oppose à la nuit

Rien ne s’oppose à la nuit raconte l’histoire de Lucille, la mère de Delphine de Vigan. L’auteure tente d’écrire la biographie de sa mère avec justesse mais elle n’hésite pas également à nous parler de ses réflexions, de ce qui la pousse à vouloir nous raconter son histoire.

C’est grâce à ce livre que je découvre la plume de cette écrivaine et je suis vraiment sous le charme. J’ai été très rapidement envoûtée par la vie peu banale de Lucile. Delphine de Vigan arrive vraiment à retranscrire le charme et également le caractère changeant de sa mère.

J’ai trouvé ce récit très sincère, l’auteure ne cherchant pas à nous présenter sa mère sous un meilleur ou plus mauvais jour que ce qu’elle n’était réellement. Cela n’a pas dû être facile vu l’enfance de l’auteure et ses sentiments ambivalents envers celle qui lui a donné la vie.

Lucille n’a pas eu une vie très palpitante mais on ne peut nier la singularité de son destin. Du début à la fin, j’étais vraiment fascinée par cette femme me demandant bien ce qui allait lui arriver malgré que l’on sache l’épilogue depuis le début.

Bref, c’est vraiment une histoire qui m’a marquée et  je ne peux que vous le recommandez chaudement si vous vous intéressez aux secrets de famille ou à la relation mère-fille.

Pour ma part, je vais lire « D’après une histoire vraie » qui peut être considéré comme la suite mais je compte bien également découvrir les autres écrits de Delphine de Vigan car j’ai beaucoup apprécié sa plume.

Auteur : Delphine de Vigan

Titre : Rien ne s’oppose à la nuit

Edition : Le livre de poche

Genre : Biographie

Pages : 408

D’autres avis : Pauline, Hajar, Aniouchka, Hylyirio