Journal d’un vampire en pyjama


« Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue. »

J’aime vraiment ce qu’écrit Mathias Malzieu, ce mélange entre conte, poésie et vie réelle est vraiment un délice à lire.

Dans cette aventure-ci, on découvre l’auteur dans une position tout à fait délicate vu qu’il est atteint d’une maladie grave et que ses chances de survie ne sont pas glorieuses.

J’ai aimé la manière dont Mathias Malzieu parle de sa maladie. On ressent toute son angoisse mais aussi sa manière de profiter des petits bonheurs. C’est une belle leçon de vie., très émouvante

Et toujours avec le style inimitable de ce grand parolier.

Mon seul reproche serait peut-être la mise en place, un peu trop longue mais ma foi, ce fut une très agréable lecture !


  • Auteur : Mathias Malzieu
  • Commencé le : 12/11/2018
  • Terminé le : 13/11/2018
  • Edition : Albin Michel
  • Genre : Contemporain
  • Pages : 240
  • Sorti le : 27/01/2016
  • Note : 4/5

Les prénoms épicènes


« La personne qui aime est toujours la plus forte. »

Le dernier Nothomb m’a beaucoup plu ! J’ai aimé retrouvé sa jolie plume ainsi que ses personnages fantasques. Ici, ce sera donc la jeune Epicène !

Amélie Nothomb s’attaque à nouveau aux relations intrafamiliales et je trouve qu’elle s’en donne à merveille !

J’ai aimé les punchlines, les retournements de situations, les pensées des personnages.

Bref, une très belle lecture pour ma part !


  • Autrice : Amélie Nothomb
  • Commencé le : 30/10/2018
  • Terminé le : 31/10/2018
  • Edition : Albin Michel
  • Genre : Contemporain
  • Pages : 162
  • Sorti le : 22/08/2018
  • Note : 4/5

Un cri d’amour au centre du monde


Qu’advient-il de l’amour quand l’être aimé disparaît ?
Sakutaro et Aki se rencontrent au collège dans une ville de province du Japon. Leur relation évolue de l’amitié à l’amour lorsqu’ils se retrouvent ensemble au lycée. En classe de première, Aki tombe malade. Atteinte de leucémie, elle sera emportée en quelques semaines.
Sakutaro se souvient de leur premier baiser, de leurs rendez-vous amoureux, du pèlerinage en Australie entrepris en sa mémoire. Quel sens donner à sa souffrance ? Comment pourrait-il aimer à nouveau ?
Puissant et pudique à la fois, le roman de Kyoichi Katayama est devenu au Japon un véritable phénomène de société, le plus grand best-seller de tous les temps, adapté au cinéma, et sous forme de manga.

Voici une très jolie histoire d’amour racontée par Sakurato. Il raconte sa passion dévorante pour Aki et comment son amour survit malgré les décennies.

C’est beau, très poétique, une vraie ode à l’amour conjugal et charnel. Il y a évidemment beaucoup de tristesse et une certaine adoration presque malsaine mais voilà, j’ai apprécié le voyage.

C’était comme une parenthèse enchantée et nostalgique.


  • Auteur : Kyoichi Katayama
  • Commencé le : 10/10/2018
  • Terminé le : 10/10/2018
  • Edition : Le livre de poche
  • Genre : Contemporain
  • Pages : 232
  • Sorti le : 02/03/2006
  • Note : 3/5

Après toi


Un an et demi après avoir exaucé le voeu de Will, qui souhaitait bénéficier du suicide assisté, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. Elle commence une nouvelle vie à Londres, mais elle a du mal à se conformer aux dernières volontés de Will qui lui recommandait de profiter de la vie.

J’avais tellement aimé Avant toi que j’avais vraiment très peur de lire cette suite. Et effectivement, je trouve cette suite moins réussi.

Mais pourtant, Louisa sait user de son charme. J’adore vraiment ce personnage dans lequel je me retrouve beaucoup. Je n’ai aucun mal à m’imaginer tout ce qu’elle ressent.

Néanmoins, j’ai trouvé l’intrigue fort molle et j’ai mis très longtemps à le finir. Il n’y avait pas assez de suspense pour me tenir en haleine.

Jojo Moyes présente toujours un style aussi gracieux et touchant. Bref, ça se boit comme du petit lait.

Bref, j’hésite vraiment à lire Après tout mais je pense que mon affinité avec Louisa finira par faire pencher la balance !


  • Autrice : Jojo Moyes
  • Commencé le : 03/10/2018
  • Terminé le : 22/10/2018
  • Edition : Milady
  • Genre : Contemporain
  • Pages : 576
  • Sorti le : 19/05/2017
  • Note : 4/5

Les larmes de l’olivier

Odette est Bretonne, fille d’ostréiculteurs, travaille à la Sorbonne, milite pour des causes nobles, justice sociale, droits de l’Homme, liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes. Nous sommes en 1950.

Mohand est Algérien, grand, balèze, déteste l’hypocrisie et les esprits tordus. Né en Kabylie, montagnard de père en fils, berger ayant le certif’ en poche, il s’expatrie.

Motif récurrent, gagner un peu de monnaie ! Ils se rencontrent à Paris. Tout de suite, elle lui saute au cou.

Le coup de foudre d’avant-hier s’étiole dès la naissance du premier bébé. Odette s’est-elle trompé en épousant le Viking du Djurdjura ? Le mariage mixte est-il responsable de la débâcle de ce couple ? Mohand reste à Paris jusqu’à sa retraite. Puis retour à la case départ, la Kabylie.

Voilà un chouette roman de cette rentrée littéraire. Direction, la Kabylie avec Mohand qui revient au pays après avoir passé des décennies en France. Là-bas, il a vécu l’amour avec Odette et a eu 3 beaux enfants. Mais tout cela est désormais du passé pour lui.

C’est plein de rancoeur que nous découvrons Mohand. Odette, son ex-femme semble avoir été monstrueuse avec lui tout comme la France. Mais peu à peu, le portrait qu’il donne des autres se fissure et on se rend compte que Mohand n’est pas si parfait que ça.

J’ai trouvé ce roman assez intéressant car il permet de se rendre compte de la désillusion que peut être le changement de pays (surtout un pays qui fait rêver comme la France pour le Maghreb ou les Etats-Unis).

C’est aussi l’occasion de découvrir les traditions kabyles telles que l’entraide, le respect des aînés, etc.

Le style de Mustafia Haciane est assez oral, sans être rébarbatif. Il permet de s’attacher à Mohand et découvrir l’histoire de son point de vue.

J’ai moins apprécié la construction de l’intrigue avec les aller-retours faits entre le présent et le passé. J’aurais préféré une intrigue plus linéaire.

Bref, c’est au final un roman assez agréable sur un sujet original mais qui ne m’a pas plus enthousiasmée que cela.

Lu dans le cadre de Masse Critique de Babelio :

4/6
62/+75 : Kabbylie, Algérie

Infos complémentaires

  • Auteur : Mustafa Haciane
  • Commencé le : 27/10/2018
  • Terminé le : 29/10/2018
  • Edition : Erick Bonnier
  • Genre : Contemporain
  • Pages : 388
  • Sorti le : 30/08/2018
  • Note : 3/5