Lady Tara Cornwall

Ecosse, 1536. Hugo et Tara ont été adoptés par Lord Cornwall. Lorsque celui-ci somme Tara de l’épouser, elle refuse. Pour son arrogance, elle sera brûlée vive. Mais au château de Cornwall, un doute s’installe…De complots de cour en affaires de moeurs, ce scénario diabolique joue sur les faux-semblants et l’ambiguïté des personnages. La mise en couleur directe reconstitue superbement les paysages tourmentés écossais de ce drame aux accents shakespeariens et au dénouement spectaculaire.

Ah que j’aime le trait de Pascal Croci ! Mais il faut bien avouer que cette BD n’est pas ma préférée parmi sa bibliographie.

Pourtant, ça démarrait plutôt bien avec une histoire se déroulant en Ecosse et avec une jolie atmosphère gothique.

Là où le bât blesse pour moi, c’est au niveau des personnages. Je n’ai pas du tout su m’attacher à eux. Pire, j’avais souvent du mal à les reconnaître. Autant vous dire que j’ai refermé cet ouvrage fort déçue malgré un joli twist de fin.

Cela m’a semblé vraiment trop brouillon et trop rapide en même temps. C’est comme si j’avais lu une histoire qui n’était pas encore aboutie.

C’est vraiment dommage car j’admire toujours autant le dessin de Croci. J’aime les traits de ses personnages, la mélancolie que l’on voit souvent dans les regards et puis tous les détails que l’on voit dans les décors ou dans les vêtements pour coller à l’époque historique en question.

Bref, un petit loupé !


  • Auteur : Pascal Croci
  • Commencé le : 07/03/2019
  • Terminé le : 07/03/2019
  • Edition : EP Editions
  • Genre : BD
  • Pages : 53
  • Sorti le : novembre 2003
  • Note : 2/5

Le monde de Milo, tome 1

Milo est très souvent seul dans une maison, au bord du lac. Un jour, il trouve un magnifique poisson d’or, et sa vie bascule ! Car après le merveilleux poisson, c’est un homme à tête de crapaud, puis un autre à tête d aigle qui apparaissent, bientôt suivis par une jeune fille prisonnière.

Voici une bande dessinée pour enfants que j’ai souvent repéré chez les copains du rendez-vous La BD du mercredi (chez Bouma ou Mylène par exemple).

L’intrigue reprend donc l’histoire d’un petit garçon qui vit seul et qui va s’occuper d’un poisson d’or, qui grandit à toute vitesse. Et c’est loin d’être le seul événement surnaturel auquel il va assister !

Cela m’a fait énormément penser à Ghibli. On retrouve cette même magie, cette même relation amicale. On est totalement dans cet univers qui semble à la fois si familier et si incongru.

Les dessins rappellent également l’esthétique japonais avec des visages qui rappellent les mangas et des dessins fort détaillés des paysages.

Bref, je suis bien retombée en enfance avec ce premier tome et j’ai très envie de poursuivre l’aventure pour savoir ce qui va arriver à Milo !


Chez Noukette, c’est toujours chouette !

  • Auteurs : Richard Marazano, Christophe Ferreira
  • Commencé le : 15/02/2019
  • Terminé le : 15/02/2019
  • Edition : Dargaud
  • Genre : BD
  • Sorti le : 21/03/2013
  • Note : 4/5

Jardiner bio en bandes dessinées

En route vers la reconversion écologique grâce à ce livre qui, avec humour et néanmoins précision, vous donne les clés d’un savoir jardiner éco-responsable.
Vous saurez tout sur l’humus, les graines, les petites bêtes et les pratiques qui font du bien aux plantes comme à la planète, et aident à faire pousser fruits ou légumes savoureux et sains. Et aussi des fleurs superbes.
Compost bokashi ou biodynamique, permaculture, vortex, bioponie : ces mots, et bien d’autres, vont s’animer sous vos yeux et n’auront plus aucun secret pour vous.
Avec les dessins de Pic, qui s’appuie sur le travail de Karel le jardinier, on touche à l’essence même du jardinage : le plaisir. Plaisir de lire, d’abord ! Et plaisir de cultiver, plaisir de voir pousser, plaisir de récolter, plaisir de déguster et enfin, plaisir de savoir que l’on protège la Terre.
Florilège de stratégies innovantes et de conseils éprouvés, ce guide plein d’humour est un must pour tout jardinier qui souhaite cultiver en conscience.

La bande dessinée n’est pas qu’un support pour la fiction. On peut parler de tas de choses sous cette forme ! Et avec cette lecture, j’ai pu découvir un ouvrage pratique pour apprendre à jardiner bio.

La bande dessinée se prête d’ailleurs super bien aux propos. On peut faire des pleines planches pour expliquer les différentes couches du sol. On peut utiliser les cases pour les dialogues ou pour montrer une évolution.

Au départ, je me disais que cette lecture serait idéale pour les grands enfants à partir de 9-10 ans mais finalement, on rentre tellement dans les détails que je le conseillerai plutôt à partir de 15 ans.

Ce livre est plutôt à considérer comme une petite bible où on recense les bonnes pratiques en terme de compost, de permaculture, d’apprentissage de la terre.

J’ai beaucoup appris grâce et je crois qu’il va me suivre pendant de nombreuses années pour améliorer mon jardin et mon potager.

Il y a également des petites touches d’humour ainsi q’un dessin simple et bon enfant (celui de Pic) qui permettent de rendre la lecture agréable et aérée.

Bon aller, tous au jardin maintenant !


Et c’est Moka qui nous accueille dans son espace aujourd’hui

  • Auteurs : Karel Schelfhout, Michiel Panhuisen, Denis Pic Lelièvre
  • Commencé le : 18/02/2019
  • Terminé le : 18/02/2019
  • Edition : Mama éditions
  • Genre : BD
  • Pages : 128
  • Sorti le : 28/02/2019
  • Note : 4/5

Les vieux fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d’enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l’autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour commettre un crime passionnel.

Plébiscité de toutes parts, Les Vieux Fourneaux est devenu en quelques années une référence en bande dessinée. Il était donc temps que je découvre enfin ce premier tome.

Et il faut dire que j’ai vraiment apprécié découvrir cette bande de potes du 3ème âge. Ils ont chacun leur personnalité, leur petit charme.

L’intrigue est rocambolesque et m’a fait passer un superbe moment de détente.

Le dessin de Cauuet dessert bien cette histoire avec un graphisme classique et agréable.

Bref, c’est drôle, attachant et rafraîchissant et j’ai très envie de lire la suite désormais !


D’autres BD à découvrir cette semaine chez Noukette

Zombillénium, tome 4 : La fille de l’air


Le parc Zombillénium ne s’est jamais aussi bien porté : sa cote de popularité atteint des sommets suite aux réformes démoniaques opérées par Behemoth, qui décide alors de jouer sa propriété au cours d’une compétition bien spéciale… Un sabbat de sorcières ! Gretchen, Aurélien et Von Bloodt ont quant à eux monté un réseau d’évasion clandestin afin d’offrir aux damnés la chance d’une reconversion, loin des neuf cercles de l’Enfer. Des opérations périlleuses, sous le manteau, qui ne font pas du tout les affaires des dirigeants. Déterminés à y mettre un grand coup de balai, ils s’offrent les services d’une redoutable enchanteresse qui donnera du fil à retordre à sa rivale attitrée : Gretchen. Sous terre comme dans les airs, le combat promet d’être épique !

5 ans ! On aura donc attendu 5 ans pour avoir la suite de Zombillénium. Bon entre deux, il y a eu le film d’animation évidemment mais quand même, ce parc d’attraction m’avait bien manquée.

On retrouve dans cet album tous les ingrédients des premiers tomes : de l’humour, du fantastique, de la culture pop. Bref, tout ce que j’aime ! En plus, Gretchen est bien mise en avant dans ce volume.

En revanche, ce n’est pas le cas d’Aurélien qui m’a bien manqué, je l’avoue. Les nouveaux personnages ne m’ont pas emballés non plus.

Difficile à exprimer, mais il manque « un truc » à cette quatrième aventure, une ambiance, un attachement envers les personnages, un goût de reviens-y,… Il manque ce petit quelque chose qui faisait qu’on avait de découvrir la suite ou de relire les tomes.

Bref, même si cette saga me tient à coeur, je trouve quand même que cet album est un peu en de ça. Je ne sais si c’est vraiment sa qualité ou la longue attente qui justifie cette petite déception.

Je lirai tout de même la suite quand elle sortira, en espérant qu’elle soit meilleure que cet opus.


Stéphie vous convie pour la BD de la semaine.

  • Autrice :
  • Commencé le :
  • Terminé le :
  • Edition :
  • Genre :
  • Pages :
  • Sorti le :
  • Note :