Armel Job – Loin des mosquées

Loin des mosquées est un roman contemporain qui nous plonge dans une famille d’origine turque vivant en Belgique. Lorsque Evren demande sa cousine Derya en mariage, tout dérape car la jeune fille refuse. Nous suivrons cette histoire avec 4 regards différents : celui de Derya, celui d’Evren mais aussi celui de Yasemin fraîchement débarquée de Turquie et enfin celui de René, un belge d’une quarantaine d’année qui va être embarqué bien malgré lui dans cette histoire.

Je ne pensais me laisser autant emporter par cette histoire. J’avais un peu peur des clichés en commençant ce roman. Heureusement, mes doutes ont été rapidement balayés. Je me suis rapidement rendue compte qu’il n’y aurait pas de stéréotypes tels que la fragile jeune femme musulmane qui veut se rebeller contre sa famille qui veut à tout prix respecter la tradition. Il n’y a pas de noir ou de blanc ici. Chaque personnage possède ses qualités et ses défauts et personne n’est tournée en victime ou en bourreau.

Je n’ai ressenti aucun jugement sur les évènements qui se passent dans ce récit ou sur le comportement des personnages. C’est juste une histoire qui pourrait arriver, qui est sûrement déjà arrivée et que l’on suit à la fois de l’intérieur grâce aux pensées d’Evren, Derya ou de Yasemin mais également de l’extérieur avec René.

C’est évidemment à ce dernier que je me suis le plus identifiée. Il ne connait pas vraiment les traditions turques mais il s’y intéresse peu à peu, tâtonne, tente de ne pas faire de faux pas. Comme je l’ai dit au-dessus, chaque personnage possède sa part d’ombre, ce que j’ai vraiment apprécié. On prend plaisir à essayer de découvrir la face cachée de chacun d’entre eux.

Et l’intrigue dans tout ça ? Elle met un peu de temps à se mettre en place tout simplement car on nous doit présenter la complexité de la situation avec tous les tenants et aboutissants mais une fois l’histoire démarrée, je n’ai pas su m’arrêter de lire jusqu’à la fin. La tension monte crescendo et je ne pouvais décidément pas laisser ces individus dans de telles situations !

J’avais déjà lu un livre d’Armel Job, Helena Vannek, que j’avais apprécié mais qui n’est pas resté gravé dans ma mémoire. Je sens que celui-ci m’a davantage marquée. Loin des mosquées m’a vraiment permis d’en apprendre plus sur les Têtes rouges, une peuplade turque mais également sur l’intégration des immigrés dans nos pays européens.

Voilà donc un livre qui concilie parfaitement histoire passionnante et apprentissage d’une culture. Il amène aussi pas de réflexions en évitant les préjugés. Je regrette néanmoins le long démarrage de l’intrigue qui m’empêche de faire de cette histoire un coup de coeur.

Un grand merci aux éditions Robert Laffont et à Livraddict pour ce partenariat !

4 sur 5

Auteur : Armel Job

Titre : Loin des mosquées

Edition : Robert Laffont

Genre : Contemporain

Pages : 273

Couverture : Inconnu

D’autres avis : NathalieCachou

7 comments

  1. Nathalie says:

    Je dois dire que je suis d’accord avec ta chronique à part que je n’ai pas trouvé le début trop lent ; dès le premier chapitre, on sait que ça se terminera par un(e) mort(e), et il n’en fallait pas plus pour me lancer 🙂 Mais c’est une très belle découverte pour moi aussi.

  2. Cajou says:

    Comme toi, je suis ravie d’avoir fait cette découverte grâce à Livraddict ! Je partage ton avis sur ce joli roman mais comme Nathalie le dit ci-dessus, moi aussi le premier chapitre a su me garder en haleine avec “Cette jeune musulmane décédée” dans le corbillard !
    Et que penses-tu du titre ? Je le trouve vraiment peu engageant par rapport au contenu du roman que je trouve vraiment accessible à tous et vraiment très loin des mosquées, justement…
    Je me suis permis de faire un lien vers ton billet dans le mien.
    Au plaisir de te lire ^^
    Cajou

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.