Amélie Nothomb – Barbe bleue

Dans son dernier livre, Amélie Nothomb réécrit le conte de Barbe bleue de Charles Perrault.  Saturnine se présente suite à une annonce de colocation pour un prix imbattable. Elle sera choisie par Don Elmirio Nibal y Milcar pour devenir sa colocataire. Une seule pièce lui est interdit comme dans le conte mais Saturnine ne va pas faire comme toutes les précédentes colocataires.

Je suis directement rentré dans le récit. Il avait tout pour me plaire a priori : un Nothomb, une réadaptation de contes et surtout une relation entre une jeune Belge et un Espagnol. Tiens ça me rappelle quelqu’un même la différence s’arrête là !

Amélie Nothomb nous offre encore un huis clos sensationnel où les dialogues acerbes fusent entre les deux personnages. On arrive à la fin en moins de deux. Une fin qui était d’ailleurs telle que je la voulais. Ce n’est pas du tout un livre avorté pour moi.

Les personnages sont également superbement campés. Que ce soit Saturnine, cette jeune femme forte qui ne désire pas ouvrir cette foutue porte et tente de ne pas vaciller face à son colocataire. Ou ce cher comte Ermilio dont l’écrivaine va tenter de changer l’image de monstre qu’il a dans notre subconscient.

Bref, j’ai vraiment beaucoup aimé ce nouveau livre et je le mets facilement dans mon top 5 des romans d’Amélie Nothomb. C’est bien construit, les personnages sont rapidement attachants et puis les dialogues fusent pour mon plus grand plaisir. Tout ce que j’aime !

4 sur 5

Auteur : Amélie Nothomb

Titre : Barbe bleue

Edition : Albin Michel

Genre : Contemporain, conte

Pages : 170

D’autres avis : Pauline, Metyuro, Emeralda, Mangolila

12 comments

  1. Jules says:

    Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai tendance à fuir les auteurs qui produisent des livres comme des petits pains sur une chaîne de montage… Levy, Nothomb, Musso, j’évite… je passe peut-être à côté de quelque chose!?

    • Iluze says:

      Amélie Nothomb écrit tous les jours minimum 4 h. Elle écrit 3 à 4 livres par an et sélectionne celui qu’elle veut pour chaque rentrée littéraire. Je pense que chacun a sa façon de travailler. Maintenant, il ne faut pas lire un auteur juste parce que tout le monde le lit mais parce qu’on en a envie.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge