Yves Swolfs – Le Prince de la Nuit

Parmi vous, se cachent peut être des bédévores. Cette critique les concerne ! J’ai eu vent de cette bande dessinée mettant en scène un vampire. Un mot magique pour moi qui a un tel pouvoir, que je dis quasi amen à toutes les lectures qu’on me propose à ce sujet.

Résumé de l’éditeur :
Depuis la nuit des temps, les de Rougemont sont maudits. Un vampire aussi sanguinaire que séduisant, répondant au nom de Vladimir Kergan décime un à un tous les membres de cette famille, les poursuivant sans relâche jusqu’à leur extinction définitive.

Leur descendance se voue corps et âme à une quête unique: retrouver et tuer le vampire responsable de cette étrange malédiction qui pèse sur les leurs.

Que ce soit au Moyen Age ou dans le Paris des années trente, l’angoisse reste la même face à ce monstre intemporel.  »le Prince de la Nuit » rôde… et nul ne lui échappera !

J’ai pu découvrir les deux premiers tomes de cette série qui en compte six :

Tome 1 : Le chasseur

Tome 2: La lettre de l’inquisiteur

Une bande dessinée qui ne révolutionne pas le thème du vampirisme pour moi. L’histoire n’est pourtant pas inintéressante mais elle n’a pas su vraiment m’envouter. De plus, je n’ai pas été conquise par le dessin mais mes goûts en dessin étant très restrictifs, ne prenez pas attention à ce point-là.
Malgré cette critique, j’ai tout de même envie d’en découvrir plus sur cette famille Rougemont. Après le premier tome où l’on nous dévoile l’histoire de Jehan qui va lancer la quête de tuer ce satané vampire qui a détruit la vie de sa femme, nous découvrons dans le tome 2 le frère Aymar, toujours attelée à essayer de tuer ce vampire.

Une série donc pas indispensable mais qui n’est pas ennuyeuse pour autant !

3 sur 5

Auteur: Yves Wolfs pour le dessin et le scénario, Sophie Wolfs pour les couleurs
Titre: Le Prince de la Nuit
Genre: Fantastique, Vampirique
Editeur: Glénat

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.