Tanuki-San – Le destin d’Ichiro

Le destin d'Ichiro

Le destin d’Ichiro est une sorte de conte pour la jeunesse. Même si le propos en tant que tel m’a plu, je reste mitigée quant à cette lecture.

Tout d’abord, je trouve que le contexte japonais n’est pas assez mis en valeur. Bien sûr, les personnages ont des prénoms aux consonances japonaises mais on en apprend finalement peu sur l’histoire de ce pays. En changeant les noms des personnages et des villes, on pourrait tout à fait transposer ce conte ailleurs.

Le style de Tanuki-san est assez lent. On a vraiment l’impression d’être dans un conte et le rythme de lecture s’en ressent. Les descriptions sont assez présentes et l’histoire est racontée au passé simple. Résultat, j’ai l’impression d’avoir traîné cette lecture sur de longues heures. Quelques passages auraient pu être supprimé pour donner un meilleur rythme au récit. Quelques coquilles sont également encore présentes dans le texte. Je tique rarement sur ce genre de détail mais lorsque je lis « elle se tue » alors que l’auteur veut dire « elle se tut », cela me perturbe un tantinet. Une m’a particulièrement marquée : La mère d’Ichiro se tue alors que dans le contexte, il aurait fallu mettre « elle se tut ».

Le destin d’Ichiro reste tout de même un très joli conte pour les jeunes. La morale est intéressante et plusieurs niveaux de lectures sont possibles. Mais ayant déjà lu de nombreux livres se passant au Japon, j’ai eu l’impression de ne pas avoir grand chose de neuf sous la dent. A réserver aux plus jeunes et à ceux qui ne sont pas habitués aux auteurs asiatiques donc.

Et puis, les contes initiatiques n’ont jamais été ma tasse de thé, voilà peut-être pourquoi ce livre n’a pas su grandement me toucher mais peut-être saura-ce votre cas !

2 sur 5

Auteur : Tanuki-San

Titre : Le destin d’Ichiro

Edition : Auto-édition

Genre : Conte, jeunesse

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.