Sophie Hannah – Les monstres de Sally

Les monstres de Sally

Sally est une mère de famille overbookée. Elle jongle entre sa vie professionnelle, son mari paresseux et ses enfants parfois infernaux. Il y a environ un an, elle a eu une aventure avec Mark Bretherik alors lorsqu’elle voit à la télévision que Géraldine et Lucy, la femme et la fille de Mark sont décédées, cela lui fait un choc. Mais c’est encore pire lorsqu’elle remarque que le Mark Bretherik interrogé dans le journal télévisé n’est pas l’amant qu’elle a connu.

Les monstres de Sally est un bon thriller de plus de 500 pages même s’il souffre de sa longueur. En effet, dans la première moitié du récit, le suspense a du mal à s’installer tellement il est noyé sous les détails du quotidien. L’auteure semble prendre grand plaisir à nous expliquer la vie de Sally mais également celle des policiers qui mènent l’enquête, le plus précisément possible. Ces éléments font que le récit met du temps à démarrer. Il faudra donc attendre de passer la moitié du roman pour que le rythme, enfin, s’accélère. A partir de là, tout s’enchaîne et c’est avec frénésie que j’ai dévoré les 200 pages restantes.

Le style est à première vue déstabilisant. Afin d’être au plus près de ses personnages, Sophie Hannah choisit la narration à la première personne. Ainsi nous sommes constamment dans la tête d’un des protagonistes (ou dans son journal intime). Il faut un petit temps d’adaptation pour se faire à cette écriture car les pensées des personnages ont parfois tendance à aller dans tous les sens. C’est surement une tactique pour nous montrer toute la complexité de chacune des vies qui nous est contée.

L’intrigue principale a su me séduire. J’ai émis de nombreuses (fausses) hypothèses avant la résolution finale de l’enquête. L’écrivaine a su me prendre par surprise et c’est toujours agréable de se laisser berner de la sorte lorsqu’il s’agit d’un thriller. Le côté psychologique est bien amené dans la deuxième partie. Après nous avoir tant parlé de la petite vie de Sally, je m’étais assez attachée et identifiée à son personnage.

En conclusion, Les monstres de Sally est un thriller un peu lent au début mais addictif sur la fin. Globalement, c’est un bon thriller pour ceux qui seront prendre leur mal en patience durant les 300 premières pages.

3 sur 5

Auteur : Sophie Hannah

Titre : Les monstres de Sally

Edition : Le livre de poche

Genre : Thriller

Pages : 504

D’autres avis : Melle Alice

3 comments

  1. hylyirio says:

    le style narratif m’intéresse fortement 🙂 j’aime bien quand on peut entrer dans la tête de chacun des personnages, au moins, ça permet de les voir sous différents aspects 🙂
    bon, je crois que je ne vais pas tarder à le sortir de ma PAL 🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.