Robert Kirkman, Charlie Adlard – Walking Dead, tome 8 : Une vie de souffrance

Vu que la série adaptée de ce comics rattrape mon rythme de lecture de l’oeuvre originale, j’ai décidé de mettre les bouchées doubles pour avancer dans Walking Dead.

Dans ce huitième volume, la relative accalmie du tome 7 n’a plus lieu d’être. On n’a pas du tout le temps de souffler dans ce volume. Les actions et surtout les horreurs s’enchaînent à un rythme effréné. Le gouverneur est de plus en plus effrayant et notre petit groupe de plus en plus meurtri. Je pense que ce tome va marquer un grand tournant dans cette histoire car c’est un vrai carnage et je ne pense pas que les personnages vont s’en sortir indemnes psychologiquement.

Bref, Robert Kirkman et Charlie Adlard frappe fort avec ce 8ème tome. Au niveau du dessin, je commence à bien prendre mes repères et je ne confonds plus les personnages masculins. Je peux donc vraiment me concentrer sur l’histoire qui se déroule sous mes yeux.

Bref, Une vie de souffrance est un tome très violent qui va probablement avoir de grandes répercussions sur la suite de l’intrigue. Une suite que je ne tarderai pas à lire !

5 sur 5

Retrouvez les autres BD du mercredi sur le blog de Mango :

Auteur : Robert Kirkman, Charlie Adlard

Titre : Walking Dead, tome 8 : Une vie de souffrance

Edition : Delcourt

Genre : Comics, horreur

Pages : 141

D’autres avis : Acr0TatsuEmmaDorianTheDoctorWhobeLWalpurgisMandy88

17 comments

  1. Mango says:

    Je n’avance pas non plus dans cette série qui me fait bien trop peur. On dirait une enfant qui réagit de cette façon mais vraiment je préfère lire autre chose même si je reconnais ses qualités.

  2. Frankie says:

    C’est vraiment un tome super dur ! Par rapport à ce que dit AcrO dans son commentaire, je me demande aussi comment ça pourra être pire dans les suivants. En revanche, j’ai toujours un peu de mal avec les dessins.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.