Patrick Poivre d’Arvor – Elle n’était pas d’ici

Mon résumé:

Solenn, la fille de Patrick, vient de se suicider. Elle n’aimait pas la vie et ne supportait plus sa maladie (anorexie, boulimie). Ici, Patrick Poivre d’Arvor nous parle de sa fille, il lui parle à elle, tente de comprendre, lui pardonne, l’aime tout simplement.

Mon avis: 

C’est vraiment un livre très fort et très touchant même s’il est assez court. PPDA arrive à nous faire ressentir ce qui se passe dans la tête d’un père dans ce genre de cas. Jamais les images choquantes de la maladie ne seront présentes.

Il y a surtout une douleur infinie d’un père qui a perdu son enfant. PPDA écrit à sa fille disparue et les larmes nous montent parfois aux yeux. De nombreux extraits sont pris d’autres livres, de chansons, de lettres. Ces extraits sont parfaitement choisis.

La plume de PPDA n’est pas extraordinaire mais elle touche. On se sent au coeur de son histoire. On est juste à côté de lui.

C’est donc un témoignage poignant qui ne tombe pas dans le mélodrame et qui sonne juste. C’est une vision particulière que nous offre PPDA sur la maladie. L’avis de celui qui vit à côté de la personne malade sans savoir vraiment que faire. Ce fut une lecture très enrichissante mais j’aurais du lire Lettres à l’absente auparavant, ça m’aurait permis d’être encore plus proche de ce drame.

5 sur 5

Auteur: Patrick Poivre d’Arvor

Titre: Elle n’était pas d’ici

Genre: Témoignage, vécu

Edition: Albin Michel

Pages: 156

4 comments

  1. Cacahuète says:

    J’ai lu ce livre, qui m’a beaucoup touchée… j’avais également lettres à l’absente qui raconte la même chose mais vue différemment…….

    je n’aime pas trop PPDA en tant qu’auteur, mais ces deux livres sont à lire !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.