Philippe Ossena -La prophétie du Ragnarok, tome 1 : La Porte des neuf mondes

Cela faisait une éternité que j’avais ce livre dans ma PAL. Pour tout vous dire, la maison d’édition a même fermé ses portes il y a déjà quelques années. J’ai finalement ouvert ce roman pour le mois de la fantasy qui avait lieu en mai. Et ce fut une bonne découverte !

La prophétie du Ragnarok tourne autour de la mythologie celtique comme le laisse supposer le titre. J’aime beaucoup la couverture bleu nuit d’ailleurs qui attire directement l’oeil !

Dans cette aventure, on suit Eric Warmé, un adolescent orphelin qui va se retrouver à Mannaheim. Il va se faire des compagnons assez spéciaux pendant sa quête.

Pas grand chose de plus à dire sur cette lecture à part que j’ai apprécié cette aventure et que je regrette de ne pouvoir découvrir la suite maintenant.

Auteur : Philippe Ossena

Titre : La prophétie du Ragnarok, tome 1 : La Porte des neuf mondes

Edition : Sortilèges

Genre : Fantasy, Jeunesse

Pages : 370

D’autres avis : Mycoton, Titisse

Matteo Bussola – Nuits blanches & gros câlins

Aujourd’hui, je vous parle d’un très joli petit livre, le journal de bord d’un papa de 3 filles. C’est un livre plein de tendresse et d’amour d’un père envers ses enfants.

Le contenu, c’est donc une série d’anecdotes que nous raconte Matteo Bussola sur sa famille. Il y a des marrantes, des touchantes, des surprenantes. Bref, un joli cocktail ! C’est un petit livre tout simple au final mais qui ravira les papas.

Le style utilisé est assez familier. On a vraiment l’impression de lire les notes que peut écrire un parent sur les péripéties et les bons mots de ses enfants.

J’aime aussi beaucoup la couverture avec cette famille d’ours polaire.

Une jolie parenthèse en somme !

Auteur : Matteo Bussola

Titre : Nuits blanches et gros câlins

Edition : Kero

Genre : Contemporain

Pages : 252

Frédérique Deghelt – La grand-mère de Jade

Oulah déjà un mois sans publication ! Ca ne va pas du tout. Et pourtant, j’ai lu quelques livres depuis. Dont celui-ci : La grand-mère de Jade qui traînait depuis longtemps dans la PAL.

J’ai vraiment adoré cette histoire qui parle de la relation d’une grand-mère et de sa petite fille. Mamoune est vraiment géniale, une mamie qu’on aimerait tous avoir. J’ai aimé sa fraîcheur, son goût pour la lecture, sa vie simple et son amour pour sa famille. J’ai aussi aimé Jade, cette jeune femme parisienne, journaliste, sûre d’elle, qui peut au premier abord paraître à l’opposée de sa savoyarde et campagnarde grand-mère mais qui ont pourtant beaucoup en commun.

Le style de Frédérique Deghelt est fluide et agréable. J’ai lu ce livre en quelques heures seulement et avec grand plaisir !

Seul bémol, et pourtant quel bémol, l’épilogue m’a tout simplement donné envie de jeter le livre par la fenêtre. Je déteste ce genre de fin ! Je trouve ça trop facile, comme si l’auteure se foutait un peu des lecteurs.

Bref, déçue par cette fin, ce livre ne sera pas un coup de coeur mais j’ai tout de même vraiment aimé cette lecture.

Auteur : Frédérique Deghelt

Titre : La grand-mère de Jade

Edition : J’ai lu

Genre : Contemporain

Pages : 282

D’autres avis : Carolivre, Sphérolivres

Laurence Dudek – Parents bienveillants, enfants éveillés

Voici le dernier livre que j’ai lu sur l’éducation bienveillante. Et il faut bien avouer que c’est celui qui m’a le moins plu. Je trouve que l’auteur parle trop, je n’ai pas aimé l’aspect trop théorique de cet ouvrage. En revanche, j’ai beaucoup apprécié les dialogues qui suivaient l’explication de chacune des clés. Cela permet d’être dans le concret.

Je ne pensais pas dire ça sitôt mais avec ce livre, j’ai eu l’impression d’avoir fait le tour de la question de l’éducation bienveillante. Pourtant, c’est certainement faux !

Alors que dire de ces dix clés de l’éducation efficace ?

Clé n°1 : Tout ce que nous faisons, nous avons appris à le faire.

Donner le goût d’apprendre, l’importance du jeu et puis se rappeler que l’enfant se base sur l’imitation. Intéressant.

Clé n°2 : L’intelligence émotionnelle conditionne notre développement

Accueillir, accepter, favoriser les émotions. Bref, quelque chose de connu pour moi grâce à Filliozat. (Lisez-la, c’est vraiment ça la base pour moi !)

Clé n°3 : L’adulte n’a pas réponse à tout

Alors, voilà une clé instructive pour moi ! Et qui ne sera pas évidente à appliquer au quotidien.

Clé n°4 : Toute demande est l’expression d’un besoin

Rappel des besoins : bouger et respirer, dormir, besoins de contacts physiques, la sécurité, l’appartenance, l’estime et l’accomplissement de soi,

Clé n°5 : Les enfants croient tout ce qu’on leur dit

Un rappel qu’il est très mauvais de mettre des étiquettes sur les enfants.

Clé n°6 : Il n’y a que l’intention qui compte

Une clé qui ne m’a pas trop parlé pour l’instant.

Clé n°7 : Aucune violence n’est éducative

Tellement évident pour moi…

Clé n°8 : Ni comparaison, ni compétition

Alors pas facile dans notre société ! Surtout qu’à peine conçu, on est noté sur une feuille de courbe de poids et de taille.

Clé n°9 : Un amour inconditionnel et une tendresse à toute épreuve

La base ! Et un petit rappel que les privations affectives sont les pires de toutes. Ne repoussez jamais un enfant qui vient se consoler dans vos bras.

Clé n°10 : Il n’est jamais trop tard pour devenir efficace

Pour tous nous déculpabiliser !

Bref, un ouvrage intéressant en soi mais j’avoue ne pas avoir appris grand chose. En revanche, je prends toujours grand plaisir à voir comment appliquer ces concepts dans le quotidien. Je pense faire une pause maintenant dans ce genre de livres. J’ai un peu l’impression de tourner en rond.

Auteur : Laurence Dudek

Titre : Parents bienveillants, enfants éveillés

Edition : First

Genre : Non fiction, éducation

Pages : 400

Isabelle Filliozat – « J’ai tout essayé ! »

Quand j’ai commencé à m’intéresser à l’éducation bienveillante, tout le monde me conseillait de lire ce livre d’Isabelle Filliozat. Et on ne peut pas dire que je le regrette !

Isabelle Filliozat nous montre avec des exemples du quotidien ce qui se passe dans la tête de nos chères têtes blondes. C’est vraiment très intéressant et on passe direct à l’aspect pratique.

J’ai vraiment adoré cet ouvrage de bout en bout et je comprends mieux certaines colères des bambins maintenant.

Bon, maintenant, il ne me reste plus qu’à appliquer tout ça ! En tout cas, je pense lire d’autres livres de Filliozat tellement j’ai été charmée par son discours.

Auteur : Isabelle Filliozat

Titre : « J’ai tout essayé ! »

Edition : JC Lattès

Genre : Pratique, non fiction, éducation

Pages : 175

D’autres avis : Mina