Bilan de février 2019

Livres

23 lectures, une de plus qu’en janvier alors que février est un petit mois. Je suis plutôt contente !

Films

J’ai beaucoup aimé Split. Robinson Crusoe était pas mal et sans surprise pour les Crimes de Grindelwald vu que j’avais lu le texte du film il y a quelques mois.

Séries

J’avance toujours à vitesse d’escargot dans la saison 5 d’Arrow. On a aussi continué Esprits Criminels, saison 14. Cacahuète aime toujours regarder Les Trolls et Peppa Pig et on mate aussi Les aventures de Tintin.

Emissions TV

Top chef a commencé et je continue lentement l’émission de Marie Kondo sur le rangement.

This entry was posted in Bilans.

T’choupi ne veut pas prêter

Pilou vient passer l’après-midi chez T’choupi. T’choupi refuse de prêter chacun de ses jouets à Pilou. Jusqu’au moment où Tc’houpi a envie de s’amuser avec un jouet à Pilou…

Ah prêter ses jouets, ce n’est pas évident ! Et le petit T’choupi va découvrir cette expérience en invitant son ami Pilou à la maison.

Cacahuète aime toujours autant les aventures de T’choupi qui reprennent les activités des 2-4 ans. Le dessin est simple, coloré et permet de bien se concentrer sur l’histoire.

Bref, ce ne sera certainement pas le dernier T’choupi qu’on empruntera !


  • Auteur : Thierry Courtin
  • Commencé le : 29/12/2018
  • Terminé le : 29/12/2018
  • Edition : Nathan
  • Genre : Album
  • Pages : 24
  • Sorti le : 12/01/2017
  • Note : 4/5

This entry was posted in Album.

Le monde de Milo, tome 1

Milo est très souvent seul dans une maison, au bord du lac. Un jour, il trouve un magnifique poisson d’or, et sa vie bascule ! Car après le merveilleux poisson, c’est un homme à tête de crapaud, puis un autre à tête d aigle qui apparaissent, bientôt suivis par une jeune fille prisonnière.

Voici une bande dessinée pour enfants que j’ai souvent repéré chez les copains du rendez-vous La BD du mercredi (chez Bouma ou Mylène par exemple).

L’intrigue reprend donc l’histoire d’un petit garçon qui vit seul et qui va s’occuper d’un poisson d’or, qui grandit à toute vitesse. Et c’est loin d’être le seul événement surnaturel auquel il va assister !

Cela m’a fait énormément penser à Ghibli. On retrouve cette même magie, cette même relation amicale. On est totalement dans cet univers qui semble à la fois si familier et si incongru.

Les dessins rappellent également l’esthétique japonais avec des visages qui rappellent les mangas et des dessins fort détaillés des paysages.

Bref, je suis bien retombée en enfance avec ce premier tome et j’ai très envie de poursuivre l’aventure pour savoir ce qui va arriver à Milo !


Chez Noukette, c’est toujours chouette !

  • Auteurs : Richard Marazano, Christophe Ferreira
  • Commencé le : 15/02/2019
  • Terminé le : 15/02/2019
  • Edition : Dargaud
  • Genre : BD
  • Sorti le : 21/03/2013
  • Note : 4/5

Osez l’autonomie !

Un petit livre type essai ou manifeste sur l’autonomie (personnelle, émotionnelle, intellectuelle, matérielle…).Une sorte de plaidoyer entre madeleine de Proust et héritage pour les générations à venir, avec des pistes d’actions concrètes pour le lecteur/citoyen.” Avec mes 10 doigts, je pouvais faire une cabane, avoir des poules et un jardin. Je me suis débrouillé avec ça pour établir des diagnostics, réparer moi-même… 
” Jean-Louis Etienne” A 14 ans, j’allais à la Hutte ou au Vieux Campeur pour me fournir du matériel, et j’allais me confronter à la nature, camper dans les Pyrénées en hiver. Je m’inventais des défis dans la nature, moi qui étais très timide. ” Jean-Louis EtienneAux jeunes : ” Visez le plus possible l’autonomie émotionnelle pour ne pas être démunis dès qu’il se passe quelque chose. ” Jean-Louis Etienne” Se créer quelque chose à soi qui devient une ressource. 
” Jean-Louis Etienne

Voici donc un manifeste (assez court) de Jean-Louis Etienne pour promouvoir l’autonomie des individus.

Son discours est engageant, stimulant. Néanmoins, j’avoue que je n’ai rien vu de nouveaux dans ses idées. C’est une lecture qui pourrait être utile pour tous ceux qui commencent ou veulent commencer une tradition mais pour ceux, qui, comme moi, sont déjà avancés, vous n’allez pas vraiment trouver de nouveaux souffles ou de nouvelles idées pour accroître votre autonomie.

Du fait du format, tous les sujets sont vaguement abordés mais vraiment pas détaillés. Je ressens un certain manque mais j’imagine qu’il faut plus lire ce livre comme une porte d’entrée que comme un recueil exhaustif.

Le style est plutôt direct et jovial. On lit les quelques pages de ce manifeste en moins d’une demi-heure.

Bref, malgré les bonnes idées, j’avoue ne pas retirer grand chose de cette lecture. A vous de tester !


  • Auteur : Jean-Louis Etienne
  • Commencé le : 04/03/2019
  • Terminé le : 04/03/2019
  • Edition : Rustica Editions
  • Genre : Manifeste, discours
  • Pages : 80
  • Note : 2/5

La prisonnière de la mer

5 mai 1809, cinq mille soldats de l’armée napoléonienne sont déposés sur la petite île déserte de Cabréra, en Méditerranée. Les accompagnent vingt et une femmes, dont une jeune cantinière de dix-huit ans qui vient juste de perdre son mari. Sur tous les visages, la même question : les a-t-on abandonnés à leur propre sort sur ce rocher aride ? Pour survivre, un maigre filet d’eau douce, une poignée de fèves délivrées en ration insuffisante, quelques branchages pour construire des abris précaires. Les hommes sont désespérés et les femmes seules victimes de leur avidité. Héloïse n’a pas d’autre choix que de trouver protection auprès d’un officier. Mais, lors d’un nouvel arrivage de prisonniers, elle croise les yeux de Louis. Les mois passent, le ciel et la mer en colère s’acharnent, les squelettes tapissent le sol de l’île. Partagée entre la raison et la passion, Héloïse survivra-t-elle ?

Je connais assez peu les éditions Mazarine mais quand j’ai aperçu ce roman historique sur Netgalley, je n’ai pas résisté longtemps !

On suit donc l’épopée d’Héloïse, une toute jeune femme prisonnière d’une petite île espagnole qui veille sur les blessés de guerre. Ce qu’elle vit est éprouvant : ils ont très peu à manger, à boire et les morts s’amoncellent. Et elles ne sont que quelques femmes pour des milliers d’hommes sur cette île, ce qui attire la convoitise.

Je me suis rapidement attachée à cette jeune femme volontaire et débrouillarde qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment.

Je connaissais très peu cette époque napoléonienne et grâce à ce roman, j’ai pu en découvrir plus sur les prisonniers de guerre.

L’intrigue est haletante et très intéressante. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et j’avais vraiment hâte de savoir comment tout cela allait terminer.

Un très beau roman historique au final, avec beaucoup d’aventure et une belle romance.


  • Autrice : Elisa Sebbel
  • Commencé le : 25/02/2019
  • Terminé le : 27/02/2019
  • Edition : Mazarine
  • Genre : Historique
  • Pages : 304
  • Sorti le : 30/01/2019
  • Note : 4/5