Ti’tâne l’âne ne quitte plus sa tétine


Une collection joliment illustrée pour aider les plus petits à reconnaître, à comprendre et à bien vivre avec leurs émotions.

Dans la même collection que Pistache la vache dit toujours non, voici Ti’tâne qui adoooore sa tétine. Cacahuète a la même addiction alors elle a pu facilement s’identifier à Ti’tâne.

L’histoire est mignonne et bienveillante. Et les illustrations toujours de grande qualité.

C’est vraiment dommage que cette maison d’édition ferme car j’aurais bien acheté d’autres de cette collection !


  • Autrice :
  • Commencé le :
  • Terminé le :
  • Edition :
  • Genre :
  • Pages :
  • Sorti le :
  • Note :

Ma bête


Ma Bête, c’est ainsi que Weston Forrester surnomme Duncan Smith qu’il capture à Boston, sur le parking d’une station-service. Le ravisseur veut faire de sa victime le meurtrier qu’il n’a pas le courage de devenir. Weston Forrester a tous les atouts pour mener le jeu et faire de Duncan Smith un criminel. La rencontre de ces deux hommes, dans un face à face tendu, va les amener à se découvrir aux limites de leurs forces et de leurs valeurs respectives.

Sous cette jolie couverture colorée se cache en fait un thriller bien angoissant. On suit donc l’histoire de cette capture de plusieurs points de vue : celui du kidnappeur, celui de la victime et un autre qui intervient un peu plus tard.

L’intrigue est vraiment haletante de bout en bout. En fait, pour tout dire, j’avais l’impression d’être dans un épisode d’esprits criminels, une série que j’aime beaucoup. C’est sûrement le fait d’être dans la tête du criminel ! J’avoue que ça a aussi un côté dérangeant et que cela m’a provoqué un certain malaise en même temps.

J’ai aussi par moments, trouvé certaines scènes prévisibles. Mais dans l’ensemble, j’ai apprécié ce roman noir.


  • Autrice :
  • Commencé le :
  • Terminé le :
  • Edition :
  • Genre :
  • Pages :
  • Sorti le :
  • Note :

Pistache la vache dit toujours non


Une collection joliment illustrée pour aider les plus petits à reconnaître, à comprendre et à bien vivre avec leurs émotions.

Je suis très peinée de la fermeture des éditions Piccolia. J’aimais beaucoup leurs collections, en particulier, une des dernières nées qui parle des émotions et des problèmes des tout-petits.

C’est le cas de cet ouvrage qui met en scène Pistache, une petite vache qui est en pleine période d’opposition ou d’affirmation.

Ce que j’aime dans cet ouvrage, c’est qu’il permet à la fois à l’enfant de comprendre ce qu’il vit mais donne également des clés de compréhension et des astuces pour les parents.

Les dessins sont léchés, colorés. Je les apprécie beaucoup, surtout sur un papier glacé du plus bel effet.


  • Autrice :
  • Commencé le :
  • Terminé le :
  • Edition :
  • Genre :
  • Pages :
  • Sorti le :
  • Note :
This entry was posted in Album.

Chère Ijeawele


A une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste. L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience. Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue. Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager.

Bon, tout est bien résumé dans la 4ème de couverture !

J’ai bien aimé ce manifeste qui donne vraiment des pistes pour élever sa fille dans un monde encore si sexiste. Il est en plus enrichi de petites touches humoristique.

L’ouvrage est très bref et peut être lu rapidement, même par les jeunes parents débordés. Mais c’est en même temps un désavantage pour moi : c’est tellement court ! J’ai un goût de trop peu.

En résumé, c’est un manifeste très inspirant et je ne manquerai pas d’appliquer certains conseils avec Cacahuète.


  • Autrice :
  • Commencé le :
  • Terminé le :
  • Edition :
  • Genre :
  • Pages :
  • Sorti le :
  • Note :

Bilan de janvier 2019

Et voilà le premier mois de l’année qui se termine ! Un mois où j’ai assez peu lu de fictions au final. Ce n’est plus trop dans mes envies. On verra si cette tendance perdure.

Livres

22 lectures en ce mois de janvier ! 22 étant aussi mon nombre de lectures en décembre et en novembre. Ce n’est pas fait exprès évidemment.

Films

Un petit mois de ce côté. J’ai apprécié ces 4 films avec une préfère pour Les indestructibles 2 mais pas de coups de coeur.

Séries

Désormais, Cacahuète regarde plus de séries que nous :)). Elle alterne entre la saison 2 de Puffin Rock (notre coup de coeur !), la saison 1 de Petit lama, la saison 1 des Trolls et la saison 2 de Peppa Pig. De notre côté, mon compagnon et moi avançons lentement mais sûrement dans la saison 5 d’Arrow et avons commencé le saison 14 d’Esprits criminels.

Emissions TV

Un plus gros mois pour les émissions tv en revanche. J’avoue que j’adore regarder Baby boom, c’est toujours aussi émouvant. J’avance aussi dans Consumed et j’ai commencé L’art du rangement de Marie Kondo.

This entry was posted in Bilans.