Olivier Péru – Martyrs, livre 2

Martyrs livre 2

Après la très bonne surprise du tome 1, j’étais vraiment impatiente de découvrir la suite des aventures de nos chers Arsekers. Que dire donc de ce second volume ? Déjà, je suis restée baba devant cette incroyable couverture d’Olivier Péru. Rien que pour celle-ci et les illustrations qui parsèment le roman, ce livre vaut le coût.

J’étais curieuse de savoir comment Olivier Péru allait continuer son histoire. Il faut dire qu’avec le cliffhanger de ce tome 1, difficile de savoir ce qu’il allait nous concocter ! Je suis vraiment satisfaite de l’intrigue. Bien que je n’étais pas 100 % dans l’humeur adéquate pour découvrir cet ouvrage -j’avais plus envie d’action et de rythme alors que cette saga est plutôt lente -, l’auteur a su vraiment raviver mon intérêt.

Les bons ingrédients du tome 1 sont toujours présents ici : des complots politiques à gogo, des personnages attachants et des surprises en pagaille ! Je ne préfère rien vous dévoiler mais sachez que si vous avez aimé le tome 1, vous verrez que celui-ci en est une parfaite continuité.

L’écriture d’Olivier Péru est toujours aussi envoûtante bien qu’elle mette du temps à être digérée. Hé oui, ce n’est pas une série dont on peut lire plusieurs centaines de pages à la suite. Néanmoins, on ne peut qu’admirer cette jolie plume française.

Bref, bien que ce deuxième opus de Martyrs ne soit toujours pas un coup de coeur, je suis tout de même enchantée de cette suite qui reste une excellente lecture. C’est certainement une des séries marquantes en fantasy de ces dernières années. Et pour une fois, cela ne vient pas d’outre-atlantique. En conclusion, vivement la suite !

Auteur : Olivier Péru

Titre : Martyrs, livre 2

Edition : J’ai lu

Genre : Fantasy

Pages : 638

D’autres avis : BlackWolfdeliregirl1Anastasia.BBouchon des boisAlthea54ClaireladocGilwenPtitetrolleAranae

3 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.