Neil Gaiman, Michael Reaves – Entremonde

Entremonde est un roman jeunesse de science-fiction. Le héros, est Joey, un jeune garçon qui va, un jour, découvrir qu’il peut voyager entre des mondes parallèles. Ce pouvoir est très recherché et de nombreuses personnes vont tenter des’emparer de Joey pour pouvoir utiliser sa capacité à voyager.

L’originalité n’est peut-être pas le fort du livre mais même si le thème des mondes parallèles a souvent été utilisé, il est tellement complexe et ouvert que chaque auteur peut y insuffler ses idées et Neil Gaiman et Michael Reeves ont réussi leur coup ici.

Le point fort pour moi est le personnage principal : Joey. Je me suis d’emblée attachée à lui car on ne nous le présente pas comme un petit garçon idéal. Mais si vous savez, le jeune héros malheureux, orphelin  le plus souvent mais rempli de courage et de gentillesse comme on en voit tellement dans les livres jeunesse. Non, Joey n’est pas de ce genre là. C’est un petit garçon plutôt banal avec une famille aimante et des petits problèmes à l’école. J’ai vraiment bien aimé qu’on nous le présente tout de suite avec ces défauts c’est-à-dire avec son sens de l’orientation proche de zéro. Oui, m’introduire un être imparfait me fait tout de suite l’aimer ;).

Globule est également un personnage intéressant même s’il fait partie d’une espèce qui ne semble pas plus évoluée qu’une amibe. Non, je vous jure, c’est possible de s’enticher d’un tel personnage. Malheureusement à part ces deux individus, le reste des personnages m’a laissé de marbre car je ne les trouve pas assez développés. Jusqu’à la fin, j’ai d’ailleurs confondu la plupart des « frères » de Joey. En plus, ils ont des prénoms similaires, pratique pour s’embrouiller donc !

Les mondes parallèles auraient également été plus intéressants s’ils avaient été davantage exploités. J’aurais aimé découvrir et arpenter longuement ces nouveaux univers mais les auteurs ont préféré survolé cette matière pour laisser place à l’action. Car oui, de l’action et des rebondissements, il y en a !

Il n’y a quasiment pas de répit pour Joey et ses compagnons. J’ai quand même du attendre les 2/3 du roman pour commencer à trouver cette lecture addictive. En effet, jusqu’alors, j’étais certaine de comment l’ histoire allait se terminer mais à ce moment-là, l’intrigue prend un sacré tournant et je n’étais plus sûre de rien.

Bref, même si ce livre possède quelques faiblesses, je trouve que ça reste une très bonne histoire pour les jeunes lecteurs. Je l’ai d’ailleurs préféré à L’étrange vie de Nobody Owens, le seul autre livre que j’ai lu de Gaiman. Un bon petit moment de divertissement en somme ! Si je devais comparer ce roman à d’autres oeuvres, je citerai les juvéniles d’Heinlein ou Green Lantern. C’est un peu un mélange des deux en effet ;).

Je terminerai ma chronique en remerciant Newsbook et les éditions J’ai Lu pour ce partenariat.

4 sur 5

Auteurs : Neil Gaiman, Michael Reaves

Titre : Entremonde

Edition : J’ai Lu

Genre : Jeunesse, Science-fiction

Pages : 220

Couverture : Diego Tripodi

D’autres avis : LaureduMiroirRadicaleEloDesignsRenan

14 comments

  1. Olya says:

    HAN ! Tu as préféré à Nobody Owens ? Alors que Nobody Owens, c’est mon préféré de préféré de Gaiman. Du coup, faudrait que je tente tient 🙂 Surtout qu’il me fait de l’oeil à la librairie ^^

  2. Pauline says:

    Je n’ai pas lu ce roman mais j’aime beaucoup ce que j’ai lu de l’auteur. Bon, j’en ai sûrement pas lu assez mais il écrit tellement de choses et surtout, il met en scène des ambiances tellement différentes que tout ne m’attire pas non plus. Je pensais que tu avais lu Coraline ?!

  3. Vert says:

    Je l’ai lu il y a très longtemps (je l’avais acheté à sa sortie VO, rien que pour la couverture), mais j’en garde un souvenir d’une bonne lecture divertissante. C’est pas mon Gaiman préféré, mais le concept de base est vraiment fun, et il fait plutôt une bonne équipe avec Michael Reaves ^^

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.