Ma découverte du livre audio

J’ai pu expérimenter une autre manière d’aborder la littérature : le livre audio. Je me demandais un peu comment j’allais écouter ce livre.

J’ai d’abord commencé à tester cela en faisant du repassage. Ça marche plutôt bien, on arrive à se concentrer sur le texte tout en s’occupant de cette tâche. J’ai par la suite écouter ce livre en surfant sur le net. Et là, cela dépend des activités que je faisais. Parfois, j’étais trop distraite et loupais certains passages. Mais globalement, j’ai tout de même découvert le support audio avec cette activité.

C’est 1Q84 que j’ai pu découvrir par ce moyen et je pense que ce n’était pas le livre idéal pour cette expérience. En effet, je pense que pour moi, le livre audio serait plus appréciable sur des récits plus courts, avec plus de dialogues. Un Nothomb par exemple doit être parfait pour le livre audio.

En bref, cela donne :

Les points positifs :

– Je trouve qu’on imagine bien mieux le monde qu’on nous présente qu’avec la lecture.

– Voir les personnages incarnés par des voix donne vraiment une dimension supplémentaire.

– L’immersion est vraiment grande.

Les points négatifs :

– Notre esprit peut divaguer si on réalise en même temps une tâche sur laquelle on doit se concentrer

– Les longues descriptions paraissent d’autant plus interminables car on n’a aucune idée de quand elles vont se terminer. On ne peut pas jeter un coup d’oeil sur la page suivante.

En conclusion, ce nouveau format a su me séduire même si le livre, lui, n’a pas su m’enchanter. Je retenterai l’expérience à l’occasion, c’est certain !

14 comments

  1. Nathalie says:

    J’ai la même impression. C’est l’idéal quand on fait quelque chose qui ne demande pas trop de concentration (conduire, repasser, faire la vaisselle, etc), et si en plus il s’agit d’une tâche pénible, ça fait passer le temps beaucoup plus vite !

    Il y a quand même un aspect important dont tu ne parles pas : la voix, il faut que la personne qui lit le livre ait une voix, une intonation et une façon de lire qui soit agréable. J’ai tenté des livres audio que je n’ai pas pu continuer tellement je détestais la façon dont c’était lu.

    • Iluze says:

      J’ai eu la chance d’avoir deux très bons narrateurs et je n’ai même pas pensé à soulever ce point tiens :). Cela doit être décevant de ne pas pouvoir continuer la lecture à cause de ce paramètre.

  2. Anne-Charlotte says:

    J’ai tenté l’expérience avec un livre que j’avais déjà lu. J’ai testé dans le RER. Malheureusement l’expérience n’a pas été fructueuse. A la base je me déconcentre très vite, alors là ça a été fatal. Je tenterais quand même à l’occasion 🙂

  3. lasurvolte says:

    Je sais que pour moi c’est absolument impossible l’audio lib, j’ai autant de concentration qu’un poisson rouge, je me perdrais au bout de trois minutes >o< ! Du coup je reste bien dans mes livres papiers :'D

  4. Rose says:

    Je découvre le livre audio avec une « relecture » et pendant mes trajets à pied, et effectivement je me dis qu’on ne peut pas vraiment le faire partout, mais comme un livre traditionnel !
    Je rejoins Nathalie quant à la voix, il faut s’y habituer parfois, car elle ne correspond pas forcément à ce qu’on imagine.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.