M.L.N. Hanover – La fille du soleil noir, tome 1 : Esprits impurs

Jayné hérite de la fortune insoupçonnée de son oncle. Elle apprend en même temps qu’il était actif dans le surnaturel. C’est ainsi qu’elle fera la connaissance d’une petite troupe de chasseurs de cavaliers.

Les cavaliers sont les êtres paranormaux de cette saga bit lit. Ils s’emparent d’un corps soit en détruisant l’âme qui l’habite, soit en la manipulant ou en l’expulsant de son corps. Parmi les cavaliers, il y a de nombreux types : des vampires, des loup-garous, des démons,… Oui, c’est un peu le fouillis. On n’apprend pas grand chose sur leur fonctionnement ou sur leur particularité dans ce premier tome.

Pour moi, le gros point positif est Jayné, qui pour une fois, n’est pas une héroïne grande gueule. C’est une jeune fille qui se cherche, tente de faire les bons choix et s’affirme peu à peu. Malheureusement, les personnages secondaires manquent de profondeur. Leur caractère est assez semblable et on peut les intervertir sans problèmes. Peut-être que ce défaut disparaitra avec la suite de la série.

L’intrigue laisse peu de place à la romance. On se penche surtout sur les attaques ainsi que sur les préparations de bataille contre les cavaliers. C’est donc assez rythmé même si je trouve que parfois l’auteur prend trop de temps dans les préparatifs.

Ce premier tome est plutôt sympathique mais l’histoire ne m’a pas plus emballée que ça. Malgré ces bons éléments, l’auteur a du mal à nous offrir une nouvelle saga bit lit passionnante. J’hésite encore à poursuivre l’aventure.

3 sur 5

Et ça commence ainsi :

Il pleuvait à Denver le soir de la mort d’Eric Heller. Les nuages avaient envahi le ciel en fin d’après-midi, des colonnes blanches à la base teintée d’une obscurité menaçante. Sept minutes après 17 heures, juste à temps pour l’heure de pointe, les cieux s’ouvrirent, et un véritable déluge s’abattit sur les rues, martelant les fenêtres. La pluie tombait toujours trois heures et demie plus tard. Les trombes d’eau ponctuées d’éclairs dissimulaient le soleil couchant, mais Eric le percevait néanmoins. C’était un effet secondaire : il sentait toujours la nuit tomber.

Auteur : M.L.N. Hanover

Titre : La fille du soleil noir, tome 1 : Esprits impurs

Edition : Milady

Genre : Bit lit

Pages : 384

Illustration : Anne-Claire Payet

D’autres avis : PoisonklloucheSeelieMutinellePrilinehylyirio

louveSunyletteraturaArtemissia,cho0ketteAlily

basset,titepomme (Mam’Schmocker)Titepetit-lipsOtsüTatsu

6 comments

  1. hylyirio says:

    Tout comme toi, je n’ai pas été super emballée par l’histoire ! je ne suis pas certaine de la continuer non plus… ou plutôt, je suis certaine de ne pas la continuer 🙂

    bisous

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.