Roald Dahl – Matilda

Matilda

Matilda est un petit génie. Elle a appris à lire et à compter toute seule. Après avoir épluché toute la bibliothèque familiale contenant en fait un seul livre de cuisine (sic !), elle décide d’aller à la bibliothèque et lit en un rien de temps tout le rayon jeunesse. Lorsqu’elle rentre à l’école, Matilda est déjà très au dessus de ses camarades de classe. Sa gentille maîtresse, mademoiselle Candy, va découvrir son potentiel.

C’est seulement cette année que je découvre les écrits de Roald Dahl. J’ai pourtant vu durant mon enfance de nombreuses adaptions de ces romans et j’avais donc hâte de pouvoir enfin découvrir l’original. J’ai décidé de commencer par Matilda car cela me semble le roman le plus mythique de l’auteur avec Charlie et la chocolaterie.

L’histoire de Matilda est très charmante. C’est un vrai plaisir de suivre cette petite fille très intelligente. Loin de « se la péter », la petite ne dévoile ses aptitudes exceptionnelles que lorsqu’on lui pose une question ou lorsqu’un problème apparaît.

C’est un roman très drôle, impertinent par moment (dans la manière de parler des relations parents-enfants au début par exemple) mais surtout savoureux. Un livre qui donne la pêche et une envie de folle de retomber en enfance pour recommencer à faire des bêtises !

Le style bien que très simple ne m’a pas du tout dérangé et j’ai pris grand plaisir à découvrir cette histoire. Bref, je suis plutôt satisfaite de ma rencontre avec l’oeuvre de Roald Dahl et je compte bien lire d’autres romans de cet auteur très rapidement ;).

4 sur 5

Lu dans le cadre du combat d’auteurs : (+1,5 point pour Roald Dahl)

Combat d'auteurs 6 MAM vs Roald Dahl

Auteur : Roald Dahl

Titre : Matilda

Edition : Folio Junior

Genre : Jeunesse

Pages : 256

D’autres avis : CynthiaEthernyalasardineHecleaThalia,Frankie, Jess, Evy, Nathalie, Elora

Collectif – Au bonheur de lire

Mon avis :

Au bonheur de lire est un charmant petit recueil d’une centaine de pages. On y retrouve des extraits de romans ou des moments de vie de grands auteurs. Le point commun ? Le personnage/l’écrivain nous explique son grand plaisir qu’est la lecture.

Je retiens surtout l’extrait de Proust et celui de Nathalie Sarraute qui ont le plus su me toucher. Cela m’a aussi donné envie de découvrir Pennac avec Comme un roman. L’extrait qui est dans ce recueil est vraiment succulent !

En revanche, je suis passé à côté d’autres nouvelles. Je pensais me réconcilier avec Zola avec ce petit livre mais ça n’a pas marché. Je m’ennuie tout de suite avec ce grand écrivain, plutôt étrange !

Bref, Au bonheur de lire se lit rapidement. J’ai souvent souri à ces souvenirs de lectures évoqués mais des extraits m’ont ennuyés. Et je crois ne pas garder un grand souvenir de ce livre. La preuve, deux jours après l’avoir terminé, je n’ai déjà plus grand chose à dire dessus. Je ne mettrai donc qu’un 7,5/10.

4 sur 5

Auteur : Collectif

Titre : Au bonheur de lire

Edition : Folio

Genre : Nouvelles, littérature générale

Pages : 107

Avec « Au bonheur de lire », j’entre dans la catégorie loisir/sport pour le :

Bilan: 6/7

Keiko Suenobu – Vitamine

Vitamine est un shojo exceptionnel. Oubliez les histoires de l’eau de rose et entrez dans la vraie vie d’une lycéenne…

Mon avis:

Vitamine est un one-shot sur l’ijime. L’ijime est  *appel à Wikipedia* Ijime (苛め/虐め ), littéralement « intimidation », est un mot japonais désignant les brimades que subissent ceux qui sont exclus d’un groupe parce que différents et sont pris pour cible. Ce phénomène est non seulement très présent dans le milieu scolaire, mais également dans le milieu professionnel et la vie quotidienne. C’est le symptôme d’une société où l’individu ne peut exister qu’à travers l’appartenance à un groupe : famille, quartier, école, entreprise… D’où le besoin de gommer ses différences, comme dit le proverbe japonais : « le clou qui dépasse appelle le coup de marteau ».

Sawako est une jeune fille très banale. Elle a des amies, un petit ami et partage sa vie entre ses cours et ses devoirs. Sawako ne veut pas dire « Non » à son petit ami lorsque celui-ci a une pulsion sexuelle. Elle n’arrive pas non plus à dire « non » quand il lui demande de faire « ça » dans une classe. Malheureusement, quelqu’un les regarde par le trou de la serrure et si le petit ami de Sawako n’a pas été reconnu, Sawako n’a pas cette chance. Elle devient alors vite le souffre-douleur de toute l’école. Le corps professoral ferme les yeux. C’est seule que Sawako devra apprendre à se reconstruire. Pour cela, elle a trouvé sa vitamine : dessiner des mangas.

« Vitamine » évoque un acte courant au Japon mais pourtant assez tabou. « Vitamine » est une note d’espoir pour tous ceux qui subissent ces brimades. De nombreuses personnes en arrivent même à se suicider à cause de ce phénomène.

Un manga poignant voire choquant dans certains passages mais c’est peut-être la meilleure façon d’en parler.

5 sur 5

Auteur: Keiko Suenobu

Titre: Vitamine

Édition: Marvel Panini Manga

Genre: Shojo, drame

Pages: 208

Louise Yates – Le meilleur ami des livres

Ça faisait bien trop longtemps que je ne vous avais pas présenté un album pour enfant. Je me rattrape aujourd’hui.

Résumé:

Le meilleur ami des livres vous invite à l’ouverture de sa librairie. Vous cherchez un livre en particulier? Livre d’histoires? Livre de cuisine’? Guide de voyage’? Il saura vous conseiller et vous emmener vers de grandes aventures! Venez nombreux!

Mon avis:

Vous, mordus des livres, ne pouvaient pas rester insensible à cet album !

Le héros de cette histoire, un petit chien est dingue des livres et décide alors d’ouvrir une librairie. Malheureusement, personne ne vient lui rendre visite. Il commence alors à ouvrir un livre, puis deux, puis trois. Il adore ça ! A chaque fois, il vit des aventures palpitantes. Et quand les clients affluent enfin dans sa librairie, il sait parfaitement les aiguiller vers le livre de leur rêve. Et là, il se rend compte que partager sa passion est encore mieux que lire !

« Le meilleur ami des livres » est une petite histoire touchante. Pourquoi pas l’utiliser pour expliquer aux enfants notre passion des livres ?

Les dessins ne sont pas particulièrement jolis mais pas moches non plus.Bref, ils ne m’ont ni dérangée ni particulièrement séduite. Mais ça reste des dessins tendres comme on aime retrouver dans les livres pour enfants.

Dès 3 ans

4 sur 5

Auteur: Louise Yates

Titre: Le meilleur ami des livres

Édition: Milan Jeunesse

Genre: Aventure

Pages: 32

Bilan: 21/26