Thomas Day, Olivier Ledroit – Wika, tome 1 : Wika et la fureur d’Obéron

Wika tome 1 Wika et la fureur d'Obéron

Dès que j’ai entendu parler de ce projet, j’ai eu envie de le découvrir le plus vite possible. Pourquoi ? Hé bien déjà parce que ça fait un petit temps qu’Olivier Ledroit n’avait plus sorti de nouveaux travaux. Ensuite parce qu’il s’est associé à un autre auteur que j’apprécie : Thomas Day. De plus, cela parle de fées, des créatures que j’ai toujours apprécié. Et enfin, cette sublime couverture m’a fait succomber pour de bon.

Je peux vous dire que je n’ai pas été déçue ! Olivier Ledroit nous propose un dessin tout en finesse, plus proche de celui des Chroniques de la lune noire que de celui de Requiem Chevalier Vampire. Tout est splendide que ce soit les personnages ou les décors, j’en reste tout simplement bouche bée.

L’histoire est top également, on suit le duc Claymore Grimm et la duchesse Tristania, un couple de fées ayant donné naissance à une petite fille nommée Wika. Mais Obéron, l’ancien amant de Tristania ne digère toujours pas sa rupture  et va attaquer leur château. Seule la petite Wika va s’en sortir. Ses ailes vont lui être coupées pour pouvoir davantage passer inaperçus parmi les elfes.

L’intrigue est vraiment trépidante et les dessins en mettent vraiment plein la vue. J’admire également beaucoup la jeune Wika et j’ai vraiment hâte de la voir dans d’autres aventures.

Bref, oui, j’ai adoré cette nouvelle bande dessinée d’Olivier Ledroit et je suis totalement convaincue par sa collaboration avec Thomas Day. Vite, la suite !

Retrouvez d’autres BD chez Mango :

BD du mercredi

Auteurs : Olivier Ledroit, Thomas Day

Titre : Wika, tome 1 : Wika et la fureur d’Obéron

Edition : Glénat

Genre : BD, Fantastique

Pages : 72

D’autres avis : Ivy-Read, Mademoizelle-nebel

Hervé Jubert – Magies secrètes, tome 2 : Le tournoi des ombres

le-tournoi-des-ombres-350945-250-400

Dans ce deuxième tome de Magies secrètes, Jeanne et Beauregard se rendent à New London pour protéger leur empereur et sa famille. C’est parti pour toute une série d’aventures !

La première chose à retenir concernant ce deuxième volume est certainement qu’il est bien plus abouti que Magies secrètes. L’auteur a su enlever le superflu et se concentrer sur l’essentiel. Exit donc les centaines de notes de bas de pages qui alourdissait le récit au lieu de l’enrichir. L’intrigue est également plus claire et moins confuse.

Autre bonne nouvelle, Hervé Jubert a pris le parti de vraiment approfondir ses personnages. Et quel plaisir de décortiquer le passé de Jeanne et de Beauregard. Et même si j’aurais aimé la même approche pour Sequana, je suis tout de même contente d’avoir découvert et arpenté New London. J’ai toujours aimé l’atmosphère british alors associé à la féerie du monde de Magies secrètes, autant vous dire que c’est un super combo !

Mais malgré mon enthousiasme, je dois tout de même vous avouer que ce tome n’est pas un coup de coeur. Malgré tous ces bons éléments, j’ai tout de même encore du mal avec le style d’Hervé Jubert. Je décroche très facilement de ses livres. Résultat, j’ai lu ce livre en 2x plus de temps que je ne l’aurais fait pour un ouvrage du même acabit.

En bref, j’ai vraiment trouvé ce tome meilleur que le précédent. Les principaux défauts de cette saga ont été gommées et les qualités ont été mises en avant, ce qui en fait un ouvrage très agréable à lire. Néanmoins, j’ai souvent eu l’impression de ne pas avancer car je ne lisais pas assez vite à mon goût. Ce sera donc une lecture pas mal mais pas géniale pour moi. Je le conseillerais tout de même à ceux qui n’ont pas été enchantés par Magies secrètes. C’est une saga qui mérite une deuxième chance.

Je tiens à remercier les éditions Le Pré aux Clercs et Livraddict pour ce partenariat.

William Shakespeare – Le Songe d’une nuit d’été

Le songe d'une nuit d'été

En avril, je voulais choisir un classique pas trop volumineux vu que je savais que j’allais attaquer Proust en mai. C’est pourquoi, j’ai décidé de me lancer dans une pièce de théâtre. Cela faisait pas mal de mois que je n’en avais pas lu. Après avoir demandé conseils à mes camarades lecteurs, j’ai finalement fait ma têtue et choisie le Shakespeare qui m’inspirait le plus : Le songe d’une nuit d’été.

Avant tout, je dois vous dire que Shakespeare et moi ne sommes pas vraiment copains. J’ai lu par moi-même Roméo et Juliette quand j’étais adolescente et j’ai ensuite dû lire pour l’école Hamlet. A chaque fois, j’ai été déçue. Je trouve qu’il y a trop de personnages. Que tout se passe trop vite… Bref, je n’accroche pas alors que pourtant, j’aime d’autres pièces de grands auteurs tels que Molière ou Ibsen.

Je pensais donc que Le songe d’une nuit d’été allait être l’oeuvre qui allait me réconcilier avec Shakespeare. En effet, le thème me parlait bien. On y évoque la féérie entre autres. Mais bon, ça ne passe pas. J’ai dû me faire souffrance pour finir cette pièce de théâtre.

D’abord, toujours le même problème, il y a trop de personnages, je m’y perds et le temps que je trouve mes repères, la pièce est presque terminée. De plus, j’ai trouvé le caractère des personnages trop exagéré. Et j’ai encore eu cette impression que tout se passe trop vite, comme dans Roméo et Juliette.

Bref, je n’adhère toujours pas à l’oeuvre de Shakespeare. Je réessaierai peut-être dans 10 ans !

1 sur 5

Challenge un classique par mois

Auteur : William Shakespeare

Titre : Le songe d’une nuit d’été

Edition : Librio

Genre : Classique, théâtre

Pages : 96

D’autres avis : Lyra Sullivan, calypso, arlavor, Elora, Lefsö

Manga no Mokuyõbi [4]

Manga no Mokuyobi

Bonjour à tous !

J’ai décidé de rejoindre Azilis et TheChouille dans leur rendez-vous Manga no mokyubi qui a lieu chaque jeudi et qui va me permettre de vous parler des mangas que j’ai lu chaque semaine. Vu qu’en général, j’ai du mal à faire de longues chroniques et que j’ai envie de lire plus de mangas en ce moment, ce rendez-vous tombe à pic !

Codename Sailor V tome 2

Codename Sailor V, tome 2 de Naoko Takeuchi

Suite et fin des aventures de Sailor V. Mes remarques seront les mêmes que pour le tome 1. Ce manga me rend totalement nostalgique et je prends grand plaisir à le lire. Mais bien qu’il soit divertissant, ce deuxième volume continue à être fort répétitif  Les chapitres ont quasiment toujours le même scénario. C’est pourquoi, je vous conseille de ne lire que quelques pages par jour pour éviter l’overdose. En revanche, la fin a su vraiment m’étonner. D’un coup, Sailor V grandit et on sent déjà poindre le personnage qu’elle sera dans la saga Sailor Moon. Codename Sailor V est donc un manga sympathique que je conseille aux plus grands de Sailor Moon. Il est intéressant de voir comment tout a commencé.

Manga no Mokuyõbi [3]

Manga no Mokuyobi

Bonjour à tous !

J’ai décidé de rejoindre Azilis et TheChouille dans leur rendez-vous Manga no mokyubi qui a lieu chaque jeudi et qui va me permettre de vous parler des mangas que j’ai lu chaque semaine. Vu qu’en général, j’ai du mal à faire de longues chroniques et que j’ai envie de lire plus de mangas en ce moment, ce rendez-vous tombe à pic !

The earl and the fairy, tome 4

The Earl and the Fairy, tome 4 d’Ayuko et Mizue Tani

Ce dernier tome est décevant pour moi. Loin de nous offrir une vraie « fin », les auteurs préfèrent nous laisser dans le doute. Malgré un certain rapprochement entre les deux personnages principaux, rien de concret ne se passe pour eux. Après, cela reste un tome agréable et j’ai bien aimé voir cette seconde enquête se terminer (NDLR : La première intrigue se clôturant dans le 2ème volume). Bref, si on ne le prend comme un tome banal, il est pas mal du tout mais vu qu’il s’agit du dernier, on pouvait s’attendre à plus.

Allez, semaine prochaine, je passe à autre chose ;).