Kazumi Yumoto – Les amis

Je peux enfin pousser un ouf de soulagement. J’ai fini ce roman insipide.

Mon résumé:

Trois jeunes japonais décident d’espionner un vieux monsieur sur le point de mourir.

Mon avis:

J’ai vraiment trouvé ce roman pas terrible.

Les personnages d’abord manquent cruellement de profondeur. Ce sont 3 jeunes de douze ans qui sont effrayés et intrigués par la mort. Ils sont fort caricaturaux. Allez, je vous les présente : le Gros-Lard, l’Asperge et le Bigleux. Et ce sont les mots utilisés par l’auteure. C’est too much n’est-ce pas ?

L’idée de départ est plutôt bonne : trois jeunes qui espionnent un petit vieux sur le point de rendre l’âme. Ils veulent le voir mourir en direct. Mais l’auteure ne va pas beaucoup plus loin. Je me demande encore comment elle a pu faire 300 pages sur ce sujet. Elle sait bien « meubler » en tout cas car il ne se passe presque rien.

Bref, je me suis bien ennuyée avec ce roman pour la jeunesse. Je me demande si ce n’est pas la collection « Neuf » de l’école des loisirs qui me sied guère. Je n’apprécie pas trop cette catégorie “9-12 ans”.  Comme pour Un ange avec des baskets de Moka ou Minuit-Cinq de Malika Ferdjoukh, j’ai trouvé ce récit trop simple, il manque de profondeur. Je préfère la tranche d’âge d’au-dessus, c’est-à-dire la collection Médium faite pour les 12-16 ans  dans laquelle on retrouve les Marie-Aude Murail.

Mais pour ne pas finir sur une note négative, je tiens quand même à dire que j’ai aimé certains éléments. La façon dont on aborde la mort et le deuil au Japon, par exemple, m’était totalement inconnue. Saviez-vous qu’après l’incinération, les proches prennent les os restants du défunt avec des baguettes et les déposent dans l’urne ? Pouah, je n’aimerais vraiment pas faire ça !

2 sur 5

Auteur : Kazumi Yumoto

Titre : Les amis

Édition : L’école des loisirs

Genre : Jeunesse

Pages : 310

Et j’en suis, grâce à ce livre au 2/3 de mon challenge :

10 comments

  1. Mina says:

    Le thème était plutôt intéressant et traité par un auteur japonais c’est vrai qu’on s’attend souvent à plus…. dommage =(

    Comme tu le dis, la tranche d’âge est sans doute la cause…

  2. Kyradieuse says:

    Bwarf, un ami me l’a conseillé mais vu ton avis, ça me rassure pas des masses. Je l’ai emprunté hier à la médiathèque, je le lirai quand même, on verra bien.
    Après c’est sûr qu’on peut pas attendre la même chose d’un livre dédié à la jeunesse qu’un roman adulte mais déjà le manque de profondeur me fait soupirer.
    Par contre Moka, j’avais beaucoup aimé “Le petit coeur brisé” et de Murail, je n’ai lu qu’ “Oh, boy !”

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.