Joseph Sheridan Le Fanu – Carmilla

En Styrie, bien que nous ne comptions nullement parmi les grands ce de monde, nous habitons un château ou schloss. Dans cette contrée, un revenu modeste permet de vivre largement : huit ou neuf cents livres par an font merveille. Le nôtre eût été bien maigre si nous avions dû vivre au milieu des familles riches de notre patrie (mon père est Anglais, et je porte un nom anglais bien que je n’aie jamais vu l’Angleterre). Mais ici, dans ce pays solitaire et primitif, où tout est si étonnamment bon marché, je ne vois pas comment un revenu beaucoup plus important ajouterait quoi que ce soit à notre bien-être matériel, voire même à notre luxe.
Mon père, officier dans l’armée autrichienne, prit sa retraite pour vivre d’une pension d’Etat et de son patrimoine. Il achetat alors, pour une bouchée de pain, cette demeure féodale ainsi que le petit domaine où elle est bâtie. 

Carmilla est une charmante nouvelle, écrite avant le célèbre Dracula de Bram Stoker. Carmilla est une histoire vampirique mais aussi romantique. Une histoire de séduction entre Laura, l’héroïne et cette étrange créature qu’est Carmilla. Envoutante voilà un mot qui pourrait à la fois décrire ce personnage et la nouvelle ! Qu’il est bon de se retrouver aux sources des écritures vampiriques. Evidemment, nous sommes très (très très) loin du célèbre Edward de Stephenie Meyer ! Mais si vous voulez découvrir un classique, n’hésitez pas ! Surtout qu’en tant que nouvelle, Carmilla se dévore en peu de temps.

5 sur 5

Auteur: Sheridan Le Fanu
Titre: Carmilla
Edition: Le livre de poche
Genre: Littérature vampirique
Pages: 124 pages (mais avec un important préface de François Rivière)

One comment

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.