James Clemens – Les bannis et les proscrits, tome 5 : L’Etoile de la sor’cière

Mon avis :

Ça y est, c’est le grand final ! Elena et tous ses compagnons se préparent à la  bataille ultime contre les forces du mal.

Comme pour les quatre premiers tomes, j’ai été enchantée par cette saga de James Clemens. Chaque personnage est tellement bien façonné qu’on arrive à s’attacher à chacun d’eux, même s’ils sont une bonne dizaine.

Il y a bien sûr Er’ril et Elena qui deviennent exactement ce qu’on attend d’eux. Et d’autres qui m’ont beaucoup surpris comme Mogweed ou Joach.

Dans ce dernier tome, on en apprend plus sur les si’lura, un peuple qui nous était encore assez mystérieux jusqu’alors. Je pense que c’est l’espèce qui me plait le plus. Mais, je ne vous en dirais pas plus, à vous de les découvrir ;).

La fin de cette histoire est assez surprenante à certains égards. Les grandes lignes étaient toutes tracées mais on trouve quand même des petites surprises qui m’ont donné envie de découvrir d’autres livres de l’auteur.

Seul petit bémol pour moi dans ce dernier livre, les grands méchants m’ont semblé assez fades. Le seigneur noir est juste un individu pathétique qui a soif de vengeance et la sor’cière Sisa’Kofa est beaucoup moins effrayante que je ne le pensais. Leurs réputations à tous les deux laissaient penser qu’ils étaient bien plus redoutables. J’ai trouvé ça plutôt dommage.

A choisir, je préfère de loin Greshym qui a encore su encore plus m’exaspérer. Voilà un vrai gros méchant machiavélique ! Il n’y a rien de plus irritant… c’est pourquoi, je n’avais qu’une envie, tourner les pages pour savoir si on arrivera à contrecarrer ses plans.

Bref, une très bonne fin pour cette fantastique saga qui a su me tenir en haleine jusqu’au bout. Dommage que les grands méchants n’étaient pas plus charismatiques.

5 sur 5

Le petit plus : Lu dans le cadre d’une lecture commune. Les autres participants sont Karline, Mycoton, Lisalor, Phooka, Thalia

Et ça commence ainsi :

C’est étrange de rêver de mort par une belle journée printanière.

Partout, à travers les îles de Kell,  la vie renaît dans la tiède chaleur du soleil. Depuis les plages côtières, le rire des enfants tinte gaiement dans la brise tandis que les jours s’allongent. Les collines se parent d’un vert scintillant, et les fleurs déploient leurs pétales tout neufs dans la lumière. Les gens ouvrent leurs volets et plantent des graines dans les jardinières sur le bord de leurs fenêtres. C’est le temps du renouveau.

Auteur : James Clemens

Titre : Les bannis et les proscrits, tome 5 : L’étoile de la sor’cière

Edition : Milady

Genre : Fantasy

Pages : 829

8 comments

  1. Thalia says:

    Lol j’adore ce que tu dis du Seigneur Noir … c’est vrai que comparé à sa réputation quand on le rencontre, on se pose des questions quand même. Surtout pour la fin de la bataille.

    Moi celui à qui je voulais foutre des claques c’est Mogweed mais il arrive à bien surprendre sur la fin.

    Je comprends ton point de vue sur les si’lura, ils sont passionnants à découvrir 🙂

    Espérons que son autre saga sorte en poche, je veux la découvrir. Et ça a l’air aussi bien 🙂

  2. Frankie says:

    Je suis tout à fait d’accord concernant le Seigneur Noir, il casse pas des briques ! J’ai aussi beaucoup aimé les Si’lura. Je suis cependant triste de quitter toute la petite troupe !

  3. Mylène (ou Mycoton32) says:

    C’est vrai qu’on attendait peut être une bataille finale plus épique alors qu’elle relève plus du jeu de stratège… ça passe trop vite à la fin ! Mais cette série est vraiment géniale et comme Thalia j’espère que Milady sortira son autre série qui est chez Bragelonne pour l’instant !

  4. karline05 says:

    il m’a manqué quelquechose à moi aussi , cette séga reste un vrai régal cependant !!!
    Un dénouement assez déroutant , j’en attendais plus

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.