Gail Carriger – Le protectorat de l’ombrelle, tome 2 : Sans forme

sans forme

Ah quel plaisir de retrouver Alexia Tarabotti ! Dans cette seconde aventure, la jeune femme va encore être mêlée aux problèmes des surnaturels. A croire qu’elle les cherche !

Directement, ce roman m’a donné la pêche. J’adore la répartie d’Alexia et tout l’humour qui se dégage de ce bouquin. Et puis il faut dire que les personnages sont des plus excentriques entre Lord Akedalma et les surnoms ridicules qu’il donne aux personnes qu’il apprécie et les affreux chapeaux d’Ivy, j’ai rigolé plusieurs fois en imaginant ces situations.

Cette deuxième intrigue est plutôt lente à se mettre en place, l’auteure n’hésitant pas à nous faire poireauter avant de nous donner quelques éléments de réponse. Mais c’est un des seuls reproches que j’ai à lui faire. Car l’histoire tient la route. Je n’ai pas su deviner ce qui se tramait derrière tout ce schmilblik.

Mais s’il y a bien une chose qui m’a marqué dans ce deuxième volume, c’est cette horrible fin ! Un énorme cliffhanger qui m’a tout simplement laissé -pardonnez-moi l’expression- sur le cul. Si j’avais le tome 3 sous la main, je m’y serai directement plongée dedans mais malheureusement, je vais devoir ronger mon frein et attendre que Sans honte.

Sans forme m’a donc tout autant convaincue que le premier tome. C’est vraiment une saga excellente qui mêle fantastique, humour, action et de l’amour pas nunuche. Bref, tout ce que j’aime !

Merci à Mamzelle_Sweety d’avoir lu ce tome en ma compagnie 🙂 !

5 sur 5

Auteur : Gail Carriger

Titre : Le protectorat de l’ombrelle, tome 2 : Sans forme

Edition : Le livre de poche

Genre : Fantastique

Pages : 456

D’autres avis : Matilda, Mycoton, Heclea, Phooka, Dup, Mina, Frankie, Evy

3 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.