Masayuki Kusumi, Jirô Taniguchi – Le promeneur

À la faveur des petits événements ordinaires de sa vie professionnelle et personnelle (la recherche d’un vélo disparu, une réunion de travail au sommet d’une tour de bureaux, etc.), un quadragénaire se laisse aller à des escapades impromptues au hasard de la géographie urbaine, sur les innombrables chemins de traverse qu’offre la grande ville – pour peu qu’on sache les voir et s’y abandonner… Une balade après l’autre, cette pulsion vagabonde prendra bientôt les allures d’un cheminement sentimental au fil des méandres de la mémoire, ponctuées d’images inopinément ressurgies de l’enfance et de la jeunesse du promeneur. Conçues par Masayuki Kusumi, déjà scénariste des histoires culinaires du Gourmet solitaire, ces déambulations nostalgiques, à la tonalité nonchalante et chaleureuse, ont initialement été publiées au Japon dans un magazine d’art de vivre, Tsuhan Seikatsu. Interprétées dans le registre intimiste dont Jirô Taniguchi a fait son signe distinctif depuis L’Homme qui marche, transfigurées par son humanisme pudique et serein, elles acquièrent une résonance universelle, dans laquelle se retrouveront les nombreux fidèles du maître japonais.

Cela fait des années que je devais découvrir Taniguchi. Voilà enfin chose faite !

Il s’agit ici d’un manga un peu spécial vu que c’est un recueil de nouvelles mettant en scène la promenade. Le personnage va se laisser errer dans chacune de ses nouvelles et faire des rencontres ou des découvertes insoupçonnées.

Je ne conseillerai pas ce livre à n’importe car il faut bien dire qu’on est plus dans la tranche de vie que dans un scénario haletant. Néanmoins, j’ai apprécié le voyage et cette ode à la promenade.

Les dessins de Taniguchi m’ont plu. Je les ai trouvé tendres, se prêtant bien à la thématique.

Bref, une jolie lecture qui me donne envie de poursuivre la découverte de l’oeuvre de Taniguchi !

Auteurs : Masayuki Kusumi, Jirô Taniguchi

Titre : Le Promeneur

Edition : Casterman

Genre : Manga

Pages : 210

Chica Umino – March comes in like a lion, tome 1

Bon, je vais reprendre les chroniques manga. Je pense que ça ne va pas être évident donc j’espère que vous serez indulgents ! Le dernier manga que j’ai lu est le premier tome de March comes in like a lion. Il raconte l’histoire de Rei, un adolescent solitaire qui participe à des tournois de shogi (une sorte d’échecs japonais). Il va se rapprocher de la famille d’Akari et de ses 2 petites soeurs.

J’ai bien aimé ce premier tome. Rei est très tourmenté, on comprendra dans la fin du tome d’où vient sa solitude et son refus de s’attacher aux personnes. Autour de lui, il y a Akari et sa petite famille. Et elles donne du pep’s, de la joie à ce manga qui aurait pu être un peu tristoune sinon ! Cela m’a fait un peu penser à Barakamon ou Yotsuba ! Des personnages feel good en somme ! J’imagine que c’est parce qu’il y a des petits enfants ! J’ai trouvé le fonctionnement du shogi assez compliqué… J’espère que ça ira mieux dans les tomes suivants.

A suivre donc…

Auteur : Chica Umino

Titre : March comes in like a lion, tome 1

Edition : Kana

Genre : Manga, Seinen

Pages : 192

D’autres avis : Tachan, Lesvoyagesdeleli

Manga no mokuyobi [42]

Manga no Mokuyobi

Dans leur rendez-vous Manga no mokyubi, Azilis et TheChouille  nous proposent chaque jeudi de parler de nos dernières lectures mangas.

GTO, tome 1 de Tôru Fujisawa

Découverte d’un grand classique parmi les mangas. J’ai bien aimé ce premier et continuerai la suite avec plaisir cette année.

Le Chef de Nobunaga, tome 11 de Mitsuru Nishimura et Takurô Kajikawa

Ken devient de plus en plus un diplomate. Et ce n’est pas plus mal.  J’ai hâte de lire la suite de la saga !

Barakamon, tome 13 de Satsuki Yoshino

C’est toujours un régal de lire cette saga. Petite nouveauté pour ce livre, une partie de l’intrigue se passe à Tokyo.

This entry was posted in Manga.

Manga no mokuyobi [41]

Manga no Mokuyobi

Dans leur rendez-vous Manga no mokyubi, Azilis et TheChouille  nous proposent chaque jeudi de parler de nos dernières lectures mangas.

Le Chef de Nobunaga, tome 9 de Mitsuru Nishimura et Takurô Kajikawa

 

Ken a désormais un nouveau maître qui est malade. Il va lui montrer combien la nourriture est importante pour retrouver la santé. Un tome un peu spécial que j’ai beaucoup aimé !

Le Chef de Nobunaga, tome 10 de Mitsuru Nishimura et Takurô Kajikawa

 

Un tome qui permet d’en apprendre encore plus sur Nobunaga et sur son envie de remplacer le shogun existant. Bref, un tome passionnant comme d’habitude !

Barakamon, tome 12 de Satsuki Yoshino

 

Hiiiiiii Barakamon !!! Je suis décidément toujours aussi fan de ce manga. J’ai beaucoup aimé l’introduction d’un nouveau personnage et j’espère le revoir très vite.

Manga no mokuyobi [40]

Manga no Mokuyobi

Dans leur rendez-vous Manga no mokyubi, Azilis et TheChouille  nous proposent chaque jeudi de parler de nos dernières lectures mangas.

Sing “Yesterday” for me, tome 11 de Kei Toume

L’ultime volume de Sing “Yesterday” for me est sorti cette année. Cela fait plus de 10 ans que je suivais cette saga. Et c’est avec un gros pansement au coeur que j’ai tourné la dernière page. Cette fin est pourtant tout à fait satisfaisante et rend bien hommage aux personnages.

Le Chef de Nobunaga, tome 7 de Mitsuru Nishimura et Takurô Kajikawa

J’adore la couverture de ce septième tome ! Sinon, je suis toujours aussi enthousiaste par rapport au nouvel arc de l’intrigue du Chef de Nobunaga. Et puis, il y a comme toujours, une petite recette à la fin.

Le Chef de Nobunaga, tome 8 de Mitsuru Nishimura et Takurô Kajikawa

Ce manga est vraiment palpitant. Au fur et à mesure des tomes, je me rends compte que la stratégie est de plus en plus présente. Et vu que je ne connais pas précisément l’histoire de Nobunaga, je vais de surprise en surprise. La semaine prochaine, je vous parlerai de la suite !