H.P. Lovecraft – L’affaire Charles Dexter Ward

Un personnage fort étrange, nommé Charles Dexter Ward, a disparu récemment d’une maison de santé, près de Providence, Rhode Island. Il avait été interné à contrecœur par un père accablé de chagrin, qui avait vu son aberration passer de la simple excentricité à une noire folie présentant à la fois la possibilité de tendances meurtrières et une curieuse modification du contenu de son esprit. Les médecins s’avouent complètement déconcertés par son cas, car il présentait des bizarreries physiques autant que psychologiques.

Le docteur va mener l’enquête pour comprendre pourquoi le jeune homme qui s’appelle Charles Dexter Ward est devenu fou.

Il faut bien dire que la lecture de ces grands classiques de la littérature fantastiques me sont toujours aussi sympathiques. Pourquoi ? Hé bien, j’adore voir le suspense monter crescendo. Le récit est angoissant sans pour autant utiliser d’artifices ou de visions cauchemardesques. Tout est dans l’ambiance au final…

Le roman se lit, en plus, vraiment rapidement. Alors, même si je regrette la fin un peu prévisible, je ne peux que vous conseiller de lire cette oeuvre du grand H.P. Lovecraft.

En quelques mots : Efficace et prenant !

Auteur : H.P. Lovecraft

Titre : L’affaire Charles Dexter Ward

Edition : J’ai lu

Genre : Fantastique, Classique

Pages : 126

D’autres avis : Lumance, Melwen

Royce Buckingham – Démons, tome 2

Couverture de Démons, tome 2

Wexford, Irlande – 1739 apr. J.-C.

« Mon maître est revenu de l’étranger vivant ! » gribouilla George McFeen sur la page de vélin froissée du Grimoire.

C’était une phrase toute simple : courte, claire, joyeuse, reflétant l’affection que l’étudiant irlandais éprouvait manifestement pour son professeur. McFeen termina de griffonner avec un grand geste de la main, se leva d’un bond et sortit précipitamment de la salle d’écriture pour poursuivre les festivités.

Nat, Sandy et Richie sont de retour ! En effet, un troll, changé en pierre, vient de se réveiller. C’est encore parti pour une folle aventure !

Alors, que dire de ce deuxième tome ? On retrouve les ingrédients qui m’avaient plus dans le premier tome : du fun, des monstres ! C’est très divertissant et il n’y a aucun temps mort. Petit plus, l’auteur prend un peu plus le temps de nous en dire plus sur les démons et sur le passé de Nat.

Néanmoins, j’ai trouvé le livre lourd à lire dans le sens où Sandy est jalouse d’une autre fille et que cela prend beaucoup de place dans le livre. Le livre manque tout de même de profondeur, même si quelques infos sont distillées ici et là, tout va vite pour ne pas ennuyer le jeune lecteur.

Quant à la couverture, elle n’est toujours pas à mon goût, comme pour le premier tome.

Bref, j’ai trouvé ce tome un peu décevant au final. Je sais qu’une suite existe mais vu que la fin de ce volume me plaît, je pense que je vais en rester là.

Mon avis sur le 1er tome

Auteur : Royce Buckingham

Titre : Démons, tome 2

Edition : Castelmore

Genre : Jeunesse, Fantastique

Pages : 223

D’autres avis : Liliebook, Soleya

Kim Newman – Anno Dracula, tome 1

Cela fait des années qu’on me recommande chaudement Anno Dracula. D’ailleurs, il poireautait dans ma PAL depuis un sacré bout de temps ! Et pourtant, je dois vous avouer que je n’avais pas du tout envie de lire. Pourquoi ? Simplement pour l’intrigue : c’est une suite utopique de Dracula. Et Dracula, moi, je l’aime tel que l’a écrit Bram Stoker. Point barre. Pas besoin de suite.

Et puis, j’ai commencé ce livre. Je me suis dit : « oh mais c’est bien écrit ». Puis « oh il respecte bien les personnages ». « Tiens, il introduit des personnages historiques tels qu’Oscar Wilde ou la reine Victoria mais il le fait plutôt pas mal ». Bref, j’ai été charmée de bout en bout par l’oeuvre de Kim Newman. Et je pense savoir pourquoi : c’est un vrai passionné de Dracula. Je ne sens aucune appropriation du mythe de sa part mais bien un prolongement, comme un amoureux qui voudrait rester plus longtemps auprès de sa dulcinée.

Bref, je ne vous dis même pas de quoi ça parle. Nous sommes à Londres, en 1888. Les vampires sont partout et Dracula, est au sommet, il est même marié à la reine Victoria. Un tueur au scalpel fait son apparition. Ses cibles ? Les prostituées vampires de White Chapel.

Le rythme d’Anno Dracula est assez lent et les personnages sont fort nombreux mais je ne me suis pas perdue dans le récit. J’ai bien aimé les deux personnages principaux : Charles Beauregard, l’enquêteur et Genevière Dieudonné, une vampire d’une autre lignée que celle de Dracula. Ceux que l’on connait déjà continuent leurs petites aventures et j’avoue que j’ai trouvé le tout fort crédible.

Le style est exquis, ressemblant à celui du XIXème siècle avec moult détails.

A la fin, on a plus de 150 pages de notes où Kim Newman décortique chaque chapitre. Et c’est là qu’on voit toute la passion qu’il a mis dans son oeuvre. C’est simple : il y a des références partout sur les oeuvres culturelles fantastiques. C’est absolument hallucinant !

Bref, je suis vraiment tombée sous le charme d’Anno Dracula et je continuerai l’aventure avec grand plaisir. N’attendez pas comme moi pour vous lancer !

Auteur : Kim Newman

Titre : Anno Dracula

Edition : Bragelonne

Genre : Fantastique, uchronie

Pages : 473

D’autres avis : Chess, Kincaid

Cathy Dujardin – Féelynides, tome 1 : Attraction

Couverture de Féelynides, tome 1 : Attraction

Tiens, un peu de fantastique, ça fait longtemps ! J’ai plongé avec délice dans ce premier tome des Féelynides. Aux côtés d’Aidan Trevor, jeune californien parti s’exiler avec sa mère à Cork en Irlande, j’ai essayé de soulever le mystère qui entoure les habitants de cette ville.

Commençons par ce que j’ai moins aimé, comme ça, on n’en parle plus après ! Il y a d’abord le caractère trop lisse d’Aidan. Gentil et prévenant, il manque un peu de piquant à mon goût.

Ensuite, il y a l’intrigue en elle-même, qui bien que réussie, m’a semblé un peu longue à mettre en place. Je ne sais pas si c’est le premier roman de l’autrice mais j’ai retrouvé dans cet écrit les mêmes petites faiblesses à savoir une mise en contexte très longue comme si on voulait à tout prix bien planter le décor avant que l’histoire ne commence. Du coup, j’avoue que j’ai eu un petit coup de mou vers la moitié du livre. Car je trouvais que les rebondissements et les premières révélations sur les événements étranges qui se déroulent à Cork mettaient du temps à arriver.

Mais à part ça, j’ai passé un très bon moment ! L’écriture de Cathy Dujardin est travaillée et très agréable. Il y a un vrai style derrière !

J’ai aussi aimé la petite troupe autour d’Aidan. C’est une bande de jeunes adultes soudés avec des caractères distincts et ils sont assez attachants.

Et enfin, j’ai apprécié cette incursion dans les mythes locaux. C’est toujours un plaisir pour moi que de voir la légende arthurienne dans de nouveaux récits. Je regrette peut-être juste que l’auteur ne nous parle pas plus du décor. Après tout, l’Irlande est tellement magnifique !

Bref, c’est un premier tome réussi qui mérite toute votre attention donc lisez-le si vous en avez l’occasion !

Escale 50/+75 : Cork, Irlande

Auteur : Cathy Dujardin

Titre : Féelynides, tome 1 : Attraction

Edition : AFNIL

Genre : Fantastique

Pages : 336

D’autres avis : Fantaza Books, Le blog littéraire de Joe, Lost in a book

Graham Joyce – Comme un conte

Pour tout vous dire, je n’avais jamais entendu parler de ce livre avant. Mais il était dans ma liseuse, par je ne sais quel hasard, et je l’ai donc commencé en ne m’attendant à rien de spécial.

Dans ce livre qui débute le jour de Noël, la famille de Peter est chamboulée. Tara, sa soeur disparue vingt ans plus tôt, vient de toquer à la porte de ses parents. Elle va rapidement affirmer qu’elle a été enlevé au pays des contes dans lequel seulement six mois se sont écoulés.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce récit, c’est qu’on ne sait jamais où se trouve la réalité ! Est-ce que Tara fabule ou ce monde de fées existe vraiment ? Tout le mystère est là. J’avoue que les autres personnages ne m’ont pas trop marqué à part Richie, l’ex-petite ami de Tara, qui ne semble pas encore désabusé par la vie de trentenaire ou quarantenaire. Il y a encore une flamme en lui, qui le rend attachant.

Le style est plutôt fluide même si l’intrigue est assez lente. Mais j’ai globalement aimé cette lecture même si on n’a pas toutes les réponses à la fin.

Auteur : Graham Joyce

Titre : Comme un conte

Edition : Folio SF

Genre : Fantastique

Pages : 469