Le vol du corbeau


Rien ne prédestinait Jeanne, militante communiste passée dans la Résistance, à rencontrer François, un monte-en-l’air gouailleur et volontiers cynique. Et encore moins à devoir fuir en sa compagnie pour échapper à la traque de la police française et de la Gestapo. Dans cette France de juin 1944 où rafles et dénonciations ont encore cours, leurs destins vont se trouver étroitement liés… pour le meilleur et pour le pire.

J’ai lu, il y a une éternité, Le sursis, que j’avais beaucoup aimé. Cette duologie semble dans la même veine.

J’ai aimé retrouvé le trait si particulier de Gibrat, j’aime les portraits de ses personnages, surtout les femmes qui sont toutes plus sublimes les unes que les autres.

Et le caractère de Jeanne n’est pas fade, non plus ! Pensez donc c’est une résistante en cavale avec un cambrioleur. J’ai aimé leur rencontre improbable et le duo de choc qu’ils forment.

J’apprécie aussi le décor : Paris, fin de la deuxième guerre mondiale et la vie sur les péniches qui voguent sur la Seine.

Bref, c’est vraiment charmant et l’aventure est haletante, j’ai hâte de découvrir la suite !

On se retrouve sur la péniche de Moka !

  • Auteur : Jean-Pierre Gibrat
  • Commencé le : 01/11/2018
  • Terminé le : 01/11/2018
  • Edition : Dupuis
  • Genre : BD
  • Pages : 56
  • Sorti le : 04/09/2002
  • Note : 4/5

Le journal d’Aurore, tome 1 : Jamais contente… toujours fâchée !

Aurore est une adolescente blasée. Comme le dit le titre, elle n’est jamais contente et ne sait pas quoi faire de sa vie. Je crois que beaucoup de jeunes pourront s’identifier à la bougonne Aurore. En conflit perpétuel avec ses parents, sa place du milieu est difficile à supporter, elle se retrouve coincée entre l’aînée, déjà adulte et accomplie et la benjamine intello qui obéit au doigt et à l’œil. Alors, Aurore rumine et tient ce journal intime où elle étale ses petits et grands déboires.

J’ai retrouvé mon adolescence grâce à cette bande dessinée, à cette difficile période où on veut devenir adulte sans toutefois quitter les privilèges de l’enfance. Quelques faits humoristiques permettent de donner de la légèreté à ce journal.

Je n’ai pas trop accroché au dessin en revanche. J’aurais préféré des traits de visage plus dessinées et plus expressifs. Mais les dessins sont colorés et je me suis suffisamment attachée à Aurore pour ne pas être dérangée.

Je lirai la suite avec plaisir. En attendant, courage, Aurore, on n’a pas 14 ans toute sa vie heureusement !

Rendez-vous chez Noukette aujourd’hui !

 

Autrices : Marie Desplechin, Agnès Maupé

Commencé le : 20/08/2018

Terminé le : 20/08/2018

Edition : Rue de Sèvres

Genre : BD

Pages : 128

Sorti le : 08/06/2016

Note :

Auschwitz

En dépoussiérant ma wish list sur Livraddict, je suis tombée sur Auschwitz, une BD de Pascal Croci qui est un auteur de BD dont j’apprécie beaucoup le travail. Ni une, ni deux, dès que je l’ai aperçue à la bibliothèque, je l’ai emprunté.

C’est à travers la famille Kazik que nous découvrons le monstrueux camp de concentration d’Auschwitz. Vie quotidienne et lutte de pouvoirs sont au coeur de cette intrigue. La BD se concentre uniquement sur cette période, et non sur ce qui l’a provoqué ou sur comment les personnes y ont survécus. Bref, on est plus dans un portrait froid, glacé, choquant des camps de concentration. Le tout nous est présenté par le dessin de Pascal Croci que je trouve toujours aussi magnifique. L’intensité des regards, la posture des personnages. Cela donne des frissons dans le dos.

Auschwitz est exactement dans la même veine que Maus, je dirais même qu’on frôle la redondance et que le sujet est mieux traité par Art Spiegelman. Mais si le sujet vous intéresse ou que vous voulez l’utiliser comme outil didactique pour la jeunesse, foncez !

Les autres BD de la semaine sont à découvrir chez Stéphie.

Escale 63/+75 : Auschwitz, Pologne

Auteur : Pascal Croci

Commencé le : 15/08/2018

Terminé le : 15/08/2018

Edition : EP

Genre : BD

Pages : 76

D’autres avis : Mo’

Toxic Planet, intégrale

Pour cette rentrée du rendez-vous La BD de la semaine, je vais vous parler de Toxic Planet ! Une BD en 3 tomes que l’on peut également retrouver en intégrale.

Le principe de la BD est de présenter un monde futuriste où tout le monde porte des masques à gaz et où la nature n’est plus qu’un lointain souvenir. Plutôt que de proposer une intrigue, David Ratte a opté pour le format des petites scénettes humoristiques.

Même si je n’ai pas été sensible à chacune d’entre elles, j’ai beaucoup apprécié l’ambiance de la BD, qui sous couvert d’humour en profite pour glisser quelques morales écologistes. L’humour est noir et bien grinçant d’ailleurs ! Ce monde pollué permet de montrer les noirceurs de l’être humain et surtout ses absurdités.

Le dessin aux couleurs un peu délavées sert bien cette comédie douce-amère.

Bref, une manière originale pour parler d’écologie qui a su me convaincre ! Je le conseillerai particulièrement aux ados.

La rentrée se fait chez Moka !

Auteur : David Ratte

Commencé le : 07/08/2018

Terminé le : 07/08/2018

Edition : Paquet

Genre : BD

Pages : 144

Sorti le : 07/07/2012

Note : 3/5

Lanfeust de Troy, tomes 2 et 3

J’ai lu récemment les tomes 2 et 3 de Lanfeust. Même si l’histoire est plutôt chouette, j’avoue être de plus en plus gênée par le sexisme ambiant dans cet ouvrage et ce que je lis récemment sur les réseaux sociaux ne me donne franchement pas envie de continuer. Du coup, est-ce que j’arrête définitivement ou est-ce que je me contente d’une pause ? J’hésite encore mais une chose est sûre, je ne vais pas retrouver Lanfeust tout de suite !

Scénariste : Christophe Arleston

Illustrateur : Didier Tarquin

Commencé le : 21/07/2018

Terminé le : 22/07/2018

Edition Soleil

Genre : BD

Pages : 48 et 108

Sorti le : 25/05/2001 et 24/11/2004

Note : 3/5