Lanfeust de Troy, tome 1 : L’ivoire du Magohamoth

Cela faisait très longtemps que je voulais me mettre à Lanfeust de Troy. Pour tout vous dire, je crois même avoir lu un Lanfeust des étoiles durant ma prime jeunesse. Bref, l’univers m’intéressait et vu que la première série se trouve à la bibliothèque, je me lance !

Et j’avoue être plutôt comblée. On est ici dans un univers fantasy, qui s’appelle Troy et dans lequel chaque personne possède un seul don. Tout est modifié lorsque Lanfeust, le forgeron du village qui sait fondre le métal rien qu’en le regardant, acquiert tous les pouvoirs.

Les personnages sont assez classiques, il faut dire, que ce soit le vieux mage ou le jeune héros qu’est Lanfeust. Les deux soeurs qui accompagnent Lanfeust sont assez clichés également. Mais je suis très sensible à l’humour et au troll, j’avoue donc je peux un peu fermer les yeux surtout que j’imagine que les personnages vont s’étoffer dans les tomes suivants.

Le dessin d’Olivier Tarquin se prête très bien à cette saga d’heroic fantasy avec des dessins détaillés mais assez traditionnels. J’ai aussi apprécié le bestiaire fort original de ce premier tome.

Bref, c’est très prometteur et je ne tarderai pas à emprunter la suite !

Tous les trolls sont regroupés chez Stephie cette semaine.

 

Scénariste : Scotch Arleston

Illustrateur : Didier Tarquin

Commencé le : 01/06/2018

Terminé le : 01/06/2018

Edition : Soleil

Genre : BD

Pages : 44

Sorti en octobre 1994

Note : 4/5

Où le regard ne porte pas…

Début du XIXème, une famille londonienne s’installe en Italie. L’accueil est plus qu’hostile mais le jeune William ne tarde pas à tomber sur Lisa et sa bande. Ils ont la même date de naissance et il semblerait que leur destin soit lié.

Sous le joli dessin d’Olivier Pont, c’est une jolie histoire d’amitié et d’intégration que nous découvrons. Je me suis laissée bercée par ces aventures d’enfants, par ces décors rappelant les vacances et le Sud. J’ai aussi aimé cette petit part de mysticisme qui s’insère ici et là.

Au niveau de l’intrigue, on ne va pas dire que j’ai été subjuguée, c’est une chronique sociale et d’enfance assez classique mais la bande dessinée reste charmante malgré tout.

Bref, une petite BD qui sent bon l’insouciance et les congés d’été en somme. Je lirai le tome 2 qui conclut la saga mais sans grande hâte.

L’avis de Mo’ plus enthousiaste que moi

D’autres BD à piocher pour vos vacances sont à découvrir chez Noukette cette semaine.

Scénariste : Georges Abolin

Illustrateur : Olivier Pont

Commencé le : 31/05/2018

Terminé le : 31/05/2018

Edition : Dargaud

Genre : BD

Pages : 94

Sorti en janvier 2004

Note : 3/5

Pico Bogue, tome 2 : Situations critiques

Pico Bogue est de retour ! Et on peut dire qu’il n’a pas perdu de sa verve !

Avec sa soeur Ana Ana ou avec ses parents, les paroles fusent. J’adore toujours autant ses petits traits d’esprits. Pico sait faire passer ses envies et ses opinions à ses parents et cela, sans insulte mais avec des mots qui claquent.

Parmi les nouveautés, j’ai aimé le voir davantage dans le jardin ou la manière dont il reproche à sa mère de trop l’aimer ou de faire preuve d’adultisme.

Sous ce joli dessin gribouillé et coloré à l’aquarelle, Pico Bogue est une bande dessinée où les petites scénettes s’enchaînent à toute vitesse. Je pense que je ne vais pas tarder à emprunter le prochain tome car je ne m’en lasse définitivement pas !

Découvrez les autres BD de la semaine chez Moka !

Scénariste : Dominique Roques

Dessinateur : Alexis Dormal

Commencé le : 27/05/2018

Terminé le : 27/05/2018

Edition : Dargaud

Genre : BD

Pages : 48

Publié le : 12/03/2009

Note : 4/5

Irena, tome 1 : Le ghetto

Il ne faut pas se fier aux dessins enfantins de David Evrad. Irena, est une bande dessinée dure sur la seconde guerre mondiale. Dans celle-ci, on fait une immersion dans le ghetto juif de Varsovie.  Irena Sendlerowa est une jeune femme qui se mobilise pour amener des denrées dans le ghetto. Elle y voit beaucoup de pauvreté, d’orphelins et elle a envie de faire tellement plus. Mais comment faire pour les aider sans se faire remarquer des nazis qui contrôlent son passage ?

La vie dans les ghettos est un thème que je connais assez peu et je trouve que c’est une très bonne idée que de la découvrir à travers les yeux d’Irena à laquelle on peut très facilement s’identifier. C’est un personnage doux, empathique mais déterminé. J’ai vraiment hâte de la découvrir plus dans les autres tomes.

Une BD qui pourra plaire aux plus jeunes et qui pourra amener d’autres questions, d’autres réflexions sur cette terrible guerre.

Un tome 1 prometteur en somme !

 

 

D’autres BD à découvrir chez Mo aujourd’hui !

Scénaristes : Séverine Tréfouël, Jean-David Morvan

Dessinateur : Daniel Evrard

Coloriste : Walter Pezzali

Commencé le : 13/04/2018

Terminé le : 13/04/2018

Edition : Glénat

Genre : BD

Pages : 72

Sorti le : 04/01/2017

Note : 4/5

Le Tour de Belgique de Monsieur Iou

C’est sous les couleurs nationales (noir, jaune, rouge) que Monsieur Iou vous emmène à travers le pays qui est aussi le mien : La Belgique. Un Tour de Belgique ? Voilà une idée qui peut paraître incongrue vu la petitesse du territoire. Et pourtant, que de changement entre la Côte Belge, Bruxelles ou les Ardennes ! A travers cette BD, Monsieur Iou a su parfaitement prendre l’essence de notre pays, lui donner des lettres de noblesses.

J’ai vraiment beaucoup apprécié le voyage, redécouvrir les paysages que je connais tant avec un autre point de vue. Ce livre peut être une très bonne entrée en matière pour ceux qui veulent découvrir le plat pays.

Le coup de crayon de Monsieur Iou est simple mais sympathique (comme nous les Belges, non ? :D). L’immersion se fait facilement et ce jeu de couleurs m’a vraiment bien plu.

Néanmoins, je ne pense pas que c’est un livre qui va marquer pour la postérité. C’est agréable mais vite oublié pour moi.

Une petite parenthèse divertissante en somme !

Prolongez votre tour chez Stéphanie et les autres bulleurs de la semaine !

 

Auteur : Monsieur Iou

Commencé le : 26/04/2018

Terminé le : 26/04/2018

Edition : Rue de l’échiquier

Genre : BD

Pages : 128

Sorti le : 22/03/2018

Note : 3/5