Clarke, François Gilson – Mélusine, tome 1 : Sortilèges

melusine1

J’avais déjà lu des albums de Mélusine plus jeune mais lorsque j’ai eu l’occasion de lire le premier volume, je n’ai pas hésité surtout en cette période d’Halloween !

Les petites scénettes  (entre 1 et 3 pages généralement) sont assez chouettes.  L’humour est à la portée de tous, ce qui en fait un album pour tous les âges.

Mélusine est une jeune fille attachante même si j’ai une préférence pour Cancrelune, sa compère pas du tout douée pour la sorcellerie.  Je ne me rappelais plus que Mélusine était une « bonne à tout faire » dans un manoir. Cela peut paraître rétrograde mais vu le caractère loufoque des tâches à accomplir on oublie vite cela.

Bref, ce fut un chouette retour aux sources avec ce premier album de Mélusine.

challengehalloween2016

Auteurs : Clarke, François Gilson

Titre : Mélusine, tome 1 : Sortilèges

Edition : Dupuis

Genre : BD

Pages : 48

D’autres avis : Véro

Sylvain Cordurié, Stéphane Bervas – Oracle, tome 6 : Le supplicié

Oracle6C1C4.indd

Après les 5 tomes prévus pour Oracle, on repart dans un nouveau cycle. Cette fois-ci, ce sont Sylvain Cordurié et Stéphane Bervas qui sont au commande cette aventure.

On y suit donc un homme qui veut duper les dieux à savoir Sisyphe, et il va aller très, très loin ! Avec cette histoire, on en apprend plus sur les titans et surtout sur la suite du mythe de Sisyphe. Le visuel est toujours aussi léché et j’ai aimé voir les titans en action. Les combats sont impressionnants !

L’intrigue était pas mal même si elle est fort prévisible une fois passé la première moitié. Autre fait que j’ai trouvé intéressant : c’est désormais Homère, devenu vieux et aveugle qui nous conte les histoires. On reste donc bien dans la continuité du premier cycle.

Ce n’est pas l’histoire qui m’aura le plus marqué dans la série mais cela reste une valeur sûre, toujours très agréable à lire pour les férus de mythologie grecque.

Auteurs : Sylvain Cordurié, Stéphane Bervas

Titre : Oracle, tome 6 : Le supplicié

Edition : Soleil

Genre : BD

Pages : 44

Davy Mourier – La petite mort (intégrale)

la petite mort 1la petite mort 2la petite mort 3
A Noël dernier, j’ai reçu le coffret de la Petite Mort. J’avais déjà eu l’occasion de  feuilleter cette bande dessinée et j’aimais beaucoup les quelques planches que j’avais pu lire.

La petite Mort, c’est le titre de la BD mais également du personnage principal qui est un enfant de faucheuses. La petite Mort s’entraîne avec ses parents pour ôter la vie aux personnes qu’on leur désigne.

J’ai vraiment adoré l’humour noir de ces petites scénettes. Au fur et à mesure des 3 tomes, l’auteur a su faire évoluer ses personnages. J’ai tout de même trouvé le dernier tome moins drôle mais c’est peut-être parce que la Petite Mort est devenue un adulte qui a pas mal de soucis et qu’il en devient plus cynique.

Outre le contenu bien chouette, le coffret de la petite mort est également un bel objet. Les couvertures d’un noir jais sont duveteuses et ont véritable cachet. Le coffret offre également : un écusson à l’effigie de la petite mort.

Bref, je vous conseille La petite mort, c’est un chouette cadeau à (se) faire et vous passerez un très bon moment si vous êtes adepte d’humour noir !

Auteur : Davy Mourier

Titre : La petite mort (trilogie)

Edition : Delcourt

Genre : BD

Pages : 96 pages chaque tome

D’autres avis : Acr0Mr. ZombiAnGeeOrianeJulia Little DaisyhopeeeOukouloumougnoulittérature et françaismademoizelle.nebelBountyFreiPoisonPopsllyzasofynetAdéKaaStoryOfAReaderDame De PiqueBelykhalilLa chèvre grise

 

Olivier Péru, Stéphane Billeau – Elfes, tome 03 : Elfe blanc, coeur noir

Elfes tome 3

Les Elfes blancs, j’avoue que ce n’était pas un peuple qui m’intéressait particulièrement. Mais j’ai plutôt aimé le début de cette histoire. On y suit un père et son fils adoptif partis traqué un dragon blanc pour le ramener sur leur îles. J’ai vu que certains lecteurs reprochent la lenteur de cette première partie alors que personnellement, j’ai trouvé que c’était la meilleure car on apprend à connaître les personnages et le mystère qui entoure ce dernier dragon blanc est très intéressant. Par la suite, on a un surplus d’action et de violence et une fin un peu trop facile à mon goût. Dommage car j’avais trouvé le début vraiment prometteur mais le revirement de situation à la fin m’a fortement déplu.

Je n’ai rien à redire aux dessins de Stéphane Billeau. J’aime surtout les grandes cases qui montrent le décor dans lequel évoluent les personnages. On pourrait presque s’immerger dedans !

Bref, ce troisième tome est agréable mais ce n’est pas mon préféré. Je vais maintenant découvrir les semi-elfes dans le tome 4 : L’élu des semi-Elfes.

Auteurs : Olivier Péru, Stéphane Billeau

Titre : Elfes, tome 3 : Elfe blanc, coeur noir

Edition : Soleil

Genre : BD

Pages : 56

D’autres avis : ChinookLes Mondes de ClèmSupyLectures & cieParthenia

Stéphane Betbeder, Erwan Seure-Le-Bihan – Oracle, tome 5 : La veuve

oracle tome 5

Ah ben ça fait un petit temps que je ne vous ai plus parlé de BD ! J’ai continué à la saga Oracle, qui est décidément ma série BD favorite du moment.

Dans ce tome, on fait la connaissance de Cyddipe, une jeune femme qui va voir sa ville disparaître sous les flots avec son mari et ses enfants. Mais elle est bien déterminée à aller ramener sa famille à la vie même si elle doit pour cela faire un marché avec Zeus et se rendre au Royaume des Enfers.

Ce cinquième volume clôture le premier cycle d’Oracle. Et même si les histoires peuvent être lues indépendamment, on sent bien ici qu’il y avait un fil rouge tout au long de ces 5 tomes. Je vous conseille donc de les lire dans l’ordre.

Concernant La veuve en particulier, c’est une aventure que j’ai beaucoup aimé. J’ai été charmée par Cyddipe qui est une femme qui n’a pas froid aux yeux et qui ne craint pas vraiment les dieux. Elle se trouvera un allié incongru aux Enfers qui est aussi bien attachant. L’intrigue tient bien la route et on a, comme pour les autres BD, vraiment l’impression de découvrir une histoire inédite de la mythologie grecque.

Le dessin de Seure-Le-Bihan est très joli et illustre bien l’ambiance effrayante des Enfers.

Bref, La veuve est une jolie histoire inédite qui clôture bien le premier cycle d’Oracle. Je lirai la suite avec grand plaisir.

Auteurs : Stéphane Betbeder, Erwan Seure-Le-Bihan

Titre : Oracle, tome 5 : La veuve

Edition : Soleil

Genre : BD

Pages : 56