Emilie et ses cousins


Aujourd’hui, Émilie reçoit ses cousins. Trois garçons et une fille, quatre d’un coup ! Tout le monde monte dans la chambre d’Émilie, pour jouer au loup et à cache-cache. Mais l’un des cousins, Nicolas, se met en colère et s’isole, parce que lui veut jouer… à la bagarre ! Faut-il le laisser bouder tout seul, ou bien lui redire qu’on l’aime quand même ?

La petite Emilie reçoit ses cousins et cousines ! Et ça ne se passe pas très bien…

Mais Cacahuète apprécie ses histoires. Il faut dire qu’il y a très peu de texte et de couleurs, on va direct à l’essentiel !

Je regrette toujours la violence de ses ouvrages qui ont pris de l’âge mais il faut bien avouer qu’ils charment toujours les plus jeunes.

Femmes de dictateur


Elles s’appellent Inessa, Clara, Nadia, Magda… Ils s’appellent Lénine, Mussolini, Staline, Hitler… Ils les violentent et les adulent, mais se tournent invariablement vers elles. Épouses, compagnes, égéries, admiratrices, elles ont en commun d’être à la fois triomphantes, trompées et sacrifiées. À leurs hommes cruels, violents et tyranniques, elles font croire qu’ils sont beaux, charmeurs, tout-puissants. Car la sexualité est l’un des ressorts du pouvoir absolu.
Diane Ducret raconte par le menu les rencontres, les stratégies de séduction, les rapports amoureux, l’intervention de la politique et les destinées des femmes qui ont croisé le chemin et sont passées par le lit des dictateurs.

Voici un essai qui se penche sur les femmes de dictateur comme l’évoque si bien le titre.

Bien que le propos soit intéressant, j’ai trouvé que tout un livre sur le sujet était un peu redondant, ennuyant. A part certaines anecdotes, je ne garderai pas grand souvenir de cette lecture.

Inutile de vous dire donc que je ne lirai pas le tome 2, n’est-ce pas ?

Les vieux fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d’enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l’autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour commettre un crime passionnel.

Plébiscité de toutes parts, Les Vieux Fourneaux est devenu en quelques années une référence en bande dessinée. Il était donc temps que je découvre enfin ce premier tome.

Et il faut dire que j’ai vraiment apprécié découvrir cette bande de potes du 3ème âge. Ils ont chacun leur personnalité, leur petit charme.

L’intrigue est rocambolesque et m’a fait passer un superbe moment de détente.

Le dessin de Cauuet dessert bien cette histoire avec un graphisme classique et agréable.

Bref, c’est drôle, attachant et rafraîchissant et j’ai très envie de lire la suite désormais !


D’autres BD à découvrir cette semaine chez Noukette

Mon imagier de l’école maternelle


Mon Imagier de l’école maternelle propose d’accompagner, pas à pas, les enfants dans leur découverte et leur connaissance de la petite école. Ce livre s’adresse aussi bien aux enfants qui vont entrer à la maternelle, qu’à ceux qui y sont déjà. Il permettra aux petits nouveaux de se familiariser avec ce monde si secret. Quant aux grands, il les aidera à mettre des mots sur leur quotidien.

Voilà un superbe imagier, rempli de photos réalistes sur la vie dans une classe maternelle. Tout y est repris : les différentes pièces, les activités,…

Cacahuète a adoré se plonger dans cet ouvrage et imaginer sa prochaine rentrée à l’école.

Chasseuse de la nuit, tome 1 : Au bord de la tombe

Mi-humaine, mi-vampire, Catherine Crawfield traque les morts-vivants dans l’espoir de tuer son père, le monstre qui a fichu la vie de sa mère en l’air. Elle est alors capturée par Bones, un vampire chasseur de primes, qui lui impose une association contre nature: il aidera Cat dans sa quête et, en échange, ce très sexy prédateur de la nuit fera d’elle une chasseuse aux réflexes aussi acérés que ses crocs. Mais avant de pouvoir jouer les buteuses de démons, Cat est elle-même prise en chasse par une bande de tueurs. Forcée de choisir son camp, elle va vite se rendre compte qu’être une suceuse de sang a ses avantages…

Ça fait très longtemps que j’avais repéré cette série bit lit à l’époque où c’était un genre fort à la mode.

Et même si je comprends l’engouement, j’ai l’impression que ce genre de lecture vieillit assez mal.

C’est un livre divertissant avec énormément d’actions mais pas vraiment de réflexion.

Je l’ai trouvé rapidement lassant malgré que l’autrice ait voulu revisiter le mythe du vampire.

Bref, ce n’est pas mauvais, c’est juste que j’aurais dû le lire plus tôt, à l’époque où la bit lit me bottait.