Brandon Mull – Beyonders, tome 1 : Vers l’autre monde

Vous connaissez ma passion pour la saga Fablehaven. Je ne pouvais donc pas passer à côté de la nouvelle saga de l’auteur, une trilogie appelée Beyonders.

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance de Jason, un garçon de 13 ans, passionné par les animaux et le base ball qui se retrouve un beau jour dans un autre monde appelé Lyrian. Celui-ci est gouverné par Maldor, un sorcier qui proscrit toute forme de magie. Une fois arrivé là-bas, Jason apprend qu’il est un Beyonder, c’est-à-dire un visiteur de Beyond, le terme désigné pour la Terre dans ce monde et que cela fait 10 ans que l’on en a plus aperçus. Le chemin de retour sur terre risque d’être plein d’embûches.

Bon commençons par les défauts qui ont fait que cette lecture n’est pas un coup de coeur comme l’ont été les Fablehaven. Le récit est très linéaire. On ne voit jamais à long terme avec ce livre. Bien sûr, on a une idée vague de quel est le but ultime de cette quête mais Brandon Mull s’attache ici à nous faire vivre les petites missions de Jason les unes après les autres sans essayer de les complexifier davantage. Cela m’a donné l’impression d’être dans un jeu vidéo. A chaque niveau, une nouvelle mission sans savoir vraiment vers quoi l’on se dirige. Et je trouve que cette façon de faire casse un peu le rythme du récit.

Je me suis un peu moins attachée à Jason et Rachel, les deux personnages principaux qu’à ceux de Fablehaven. Jason est pourtant tout à fait adorable. J’ai aimé l’accompagner dans ses doutes. C’est plutôt Rachel que je ne trouve pas assez fouillée. Elle me fait un peu penser à Hermione au début du premier tome d’Harry Potter. On la voit comme la fille qui sait tout et qui risque de nous embêter pendant toute la trilogie. Heureusement, elle devient un peu plus aimable par la suite.

J’ai vraiment l’impression que Brandon Mull s’est lâché avec cette trilogie. Avec Fablehaven, il nous offrait un monde enchanteur assez cohérent avec des créatures surnaturelles déjà connues comme des satyres ou des fées. Mais ici, on n’a affaire qu’à de l’inédit. Je ne vais pas vous les citer car je veux vous laisser la surprise mais on rencontre des créatures farfelues aux comportements assez étranges. Il a vraiment été créatif sur ce coup-là !

Le style est toujours aussi accessible pour les jeunes lecteurs avec une grande fluidité. L’intrigue quant à elle m’a vraiment surprise vers la fin. J’ai également beaucoup apprécié la tension que subissent les héros qui doivent en permanence fuir les sbires de l’empereur. Cela m’a un peu rappelé Le Seigneur des Anneaux.

Bref, malgré quelques défauts, Beyonders est une trilogie très prometteuse idéale pour donner le goût de la fantasy aux jeunes lecteurs. Comme pour Fablehaven, cette saga me fait retomber en enfance. Je suis contente d’avoir continué à faire confiance à Brandon Mull malgré les nombreux avis mitigés que j’ai pu lire sur la toile.

Le tome 2 sortira le 2 octobre prochain. J’ai hâte !

4 sur 5

Et ça commence ainsi :

Le prince, suspendu dans l’obscurité, les épaules douloureuses, les poignets meurtris par d’antiques menottes, ne parvenait pas à trouver le sommeil. Ses chaînes l’empêchaient de s’allonger, et il n’aurait pu dire s’il faisait jour ou nuit, car ses ennemis l’avaient privée de la vue.

Auteur : Brandon Mull

Titre : Beyonders, tome 1 : Vers l’autre monde

Edition : Nathan

Genre : Fantasy, jeunesse

Pages : 548

Couverture : Antonio J. Caparo

D’autres avis : FrenchDawnMycoton32karline05

Benjamin59DupMoodyhylyirio

12 comments

  1. Karine:) says:

    je pense que je vais commencer par finir la série Fablehaven… je n’ai pas été siiii convaincue par le premier tome mais il paraît que ça se complexifie avec le temps….

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.