Bram Stoker – Le joyau des sept étoiles

Le joyau des sept étoiles

Bram Stoker est irrémédiablement associé à Dracula. Pourtant, il a écrit d’autres romans dont le joyau des sept étoiles. Dans cette histoire, nous suivons l’avocat Malcom Ross qui va aider Margaret Trewlany à veiller son père qui est tombé dans un étrange état de stupeur après avoir été agressé. Beaucoup de mystères entourent cette attaque. Nous ne savons pas réellement ce qu’il s’est passé.  Mais les consignes retrouvées sur le bureau de Mr Trewlany sont claires : il va falloir l’éveiller en permanence la nuit jusqu’à son réveil.

Le début de ce roman m’a beaucoup fait penser au passage mettant en scène Lucy dans Dracula. On retrouve la même atmosphère, les veilles du malade qui se prolongent et ce mystère qui entoure ces étranges phénomènes. Autour de Mr Trewlany, un petit groupe se forme. Chacun amène sa personnalité et ses compétences.

Par la suite, le récit va devenir bien plus fantastique. Bram Stoker s’en sort bien dans la mythologie égyptienne. Je connaissais l’histoire vu que j’avais vu l’adaptation cinématographique qui en avait été faite avec Charlton  Heston mais le livre est beaucoup moins kitch.

Malheureusement, la fin est loin d’être satisfaisante. L’intrigue s’arrête brutalement et laisse au lecteur le choix de savoir comment cette histoire s’est terminée. Bref, même si j’ai apprécié retrouver la plume de Bram Stoker, je préfère largement son chef-d’oeuvre Dracula qui m’a paru plus travaillé.

3 sur 5

Lu dans le cadre du :

Challenge un classique par mois

Logo Challenge Fant'classique

Auteur : Bram Stoker

Titre : Le joyau des sept étoiles

Edition : Terre des brumes

Genre : Classique, Fantastique

Pages : 284

D’autres avis : Cess

5 comments

  1. Gina says:

    Moi j’ai bien aimé la fin, très abrupte mais surtout très « définitive ». Il y en a deux qui ont été écrites. Je ne sais pas celle que tu avais dans ton édition. La première fin (SPOILER) tout le monde meurt sauf le narrateur et point final. J’ai bien aimé cette fin, parce que c’est osé tout de même. La deuxième, les autres protagonistes sont justes tombés dans les pommes. Je suis d’accord que c’est moins « abouti » que Dracula, mais c’est rest pour moi un moment de suspense.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.