Ben Aaronovitch – Le dernier apprenti sorcier, tome 1 : Les rivières de Londres

Peter Grant est en fin de formation à la police. On va bientôt lui dire à quel service il sera affecté lorsqu’il rencontre un fantôme. Là-dessus, Peter rejoindra la brigade de police chargée des affaires surnaturelles. Il aura pour chef Nightingale qui sera également son maitre dans l’apprentissage de la magie. Avec un résumé pareil, ce livre avait tout pour me plaire !

L’intrigue est certainement le point fort du livre. Comme Peter, on est catapulté dans ce monde étrange où nos cauchemars les plus horribles prennent réalité. L’auteur n’hésite pas à revisiter les créatures surnaturelles classiques comme les vampires tout en nous introduisant des nouvelles que je vous laisse découvrir. L’apprentissage de Peter concernant la magie  n’en est qu’à son balbutiement dans ce premier tome mais je pense qu’il y a assez de matières pour faire pas mal de livres sur Peter Grant.

Les personnages sont charismatiques. J’ai apprécié qu’ils n’étaient nullement clichés. Plus d’une fois, quand on me décrivait physiquement un personnage, je me rendais compte que je ne l’avais pas du tout imaginé comme tel. Peter bien sûr nous semblera d’emblée attachant. Au début du livre, la police croyait pas trop en lui. D’un tempérament plutôt distrait, il ratait souvent le coeur de l’action car il préférait s’arrêter pour lire une inscription par exemple.

Le style de Ben Aaronovitch est très dynamique. Le rythme est fort soutenu dans la première moitié du roman. Peter a à peine le temps de s’exercer sur ses pouvoirs qu’il doit déjà courir dans tous les sens pour régler tous les problèmes surnaturels qui se posent dans la ville de Londres. Malheureusement, je trouve que le rythme ralentit vers la fin. Je trouve d’ailleurs cela plutôt étrange. Les petites touches d’humour anglais qui ponctuent le récit sont tout simplement croustillantes. J’ai toujours aimé ce genre d’humour et ici, même si le livre n’est pas centré dessus, on est bien servi.

Un petit détail fort désagréable : le film transparent recouvrant mon livre se décolle très vite. J’ai tenté de limiter les dégâts mais voilà le résultat après lecture : des coins bien décollés et des bulles d’air dans les plis. Dommage mais ce n’est qu’un détail bien sûr.

Le dernier apprenti sorcier, tome 1 : Les rivières de Londres fut donc une très bonne lecture pour moi. L’erreur de rythme m’empêche néanmoins d’en faire un coup de coeur. Le livre sort demain, le 14 mars.

Chronique vidéo

4 sur 5

Auteur : Ben Aaronovitch

Titre : Le dernier apprenti sorcier, tome 1 : Les rivières de Londres

Edition : Nouveaux millénaires

Genre : Fantastique, thriller

Pages : 380

Couverture : Stephen Mulcahey/Hayden Verry/Arcangel Images

12 comments

  1. karline05 says:

    Je partage entièrement ton avis, pour la couverture aussi d’ailleurs.
    Je suis ressorti de ma lecture satisfaite mais il m’a manqué ce petit quelque chose qui en font un coup de coeur !!!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.