Amélie Nothomb – Cosmétique de l’ennemi

Sans le vouloir, j’avais commis le crime parfait : personne ne m’avait vu venir, à part la victime.
La preuve, c’est que je suis toujours en liberté. C’est dans le hall d’un aéroport que tout a commencé. Il savait que ce serait lui. La victime parfaite. Le coupable désigné d’avance. Il lui a suffi de parler. Et d’attendre que le piège se referme. C’est dans le hall d’un aéroport que tout s’est terminé. De toute façon, le hasard n’existe pas.

A une époque, je dévorais les Nothomb les uns à la suite des autres (c’est beaucoup moins possible vu que je n’ai plus accès à la bibliothèque bouhou). Une amie qui voyait mon engouement pour cet auteur m’a prêté un Nothomb qu’elle avait dans sa bibliothèque, c’est celui-ci ! Hors ses romans autobiographiques, Cosmétique de l’ennemi est vraiment un des meilleurs que j’ai lu. Un livre machiavélique, un vrai casse-tête et puis la peur qui monte, qui monte,… On tourne les pages plus vite que son ombre pour savoir le dénouement final qui cette fois est très bien écrit (NDLR: les fins plates sont ce que je reproche le plus aux derniers nothomb sortis si vous vous rappelez bien!) Je ne peux vous en dire beaucoup plus, on ne peut pas résumer un Nothomb sans faire de spoil !

5 sur 5

Auteur: Amélie Nothomb
Titre: Cosmétique de l’ennemi
Genre: Thriller
Edition: Le livre de poche
Pages: 120

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.