Cet enfant qui nous pourrit la vie (mais que nous aimons tant !)


APPRENDRE À CONNAÎTRE SON ENFANT…ET À DEVENIR LE MEILLEUR DES PARENTS ! 
Être parent d’un enfant en bas âge n’est pas une mince affaire. Comment le laisser vivre sa vie sans céder à tous ses caprices ? Comment l’aider à s’endormir et comment réagir s’il se réveille la nuit en hurlant ? Comment l’assister dans ses premiers pas… Bref, comment affronter sans angoisse les multiples difficultés auxquelles sont confrontés les parents de ces petits monstres ? 

Ce livre au ton léger teinté d’humour a pour vocation de rassurer. Il ne donne pas de leçons mais prodigue de précieux conseils et, surtout, des explications. Car c’est en comprenant et en anticipant les réactions de vos enfants que vous saurez trouver la bonne manière de vous comporter avec eux. 

J’avoue avoir directement tiqué sur le titre. Non, ma fille ne “me pourrit pas la vie”. Voilà encore des propos vis-à-vis des enfants.

Après quand je me penche un peu plus dessus, je vois qu’Isabelle Filliozat a préfacé le contenu. Et quand je lis les autrices de cet ouvrage, je me rends vite compte qu’on est plutôt dans l’éducation positive.

Bref, je fonce donc et j’ai bien fait ! C’est un livre à avoir dans sa bibliothèque parentale comme les Gueguen, Filliozat et Faber & Mazlish. 

J’ai bien aimé que dans ce livre, on utilise l’humour, ça permet de décomplexer ce sujet si sérieux. 

Ce livre m’a aussi permis de changer un peu mon regard sur ma fille et sur les enfants en général. On a souvent tendance à ne penser qu’à leurs quelques actes négatifs même s’ils ont fait des tonnes d’actes positifs juste avant. J’essaie depuis d’être vraiment attentive à tous ces moments où ma fille collabore sans peine et je peux vous dire qu’ils sont nombreux. De quoi relativiser.

Le style est plutôt clair et direct. Même si Danielle Graff et Katja Seide prennent le temps de nous réexpliquer comment fonctionne le cerveau d’un jeune enfant, le livre se penche surtout sur comment faire en pratique pour résoudre les conflits familiaux.

Bref, c’est un livre que je recommande vivement malgré le titre provocateur. Je pense que c’est justement le but : toucher ceux qui ne sont pas sensibilisés à la parentalité sans violence.

5/6
  • Autrices : Danielle Graf, Katja Seide
  • Commencé le : 04/11/2018
  • Terminé le : 06/11/2018
  • Edition : Michel Lafon
  • Genre : Essai, pratique
  • Pages : 318
  • Sorti le : 30/08/2018
  • Note : 4/5

2 histoires pour mes 2 ans


Deux histoires tendres et rigolotes pour fêter les deux ans avec Pilaf la girafe, ses deux girafons et les jumelles souris Cerise et Lilas… et un CD pour chanter, danser et faire la fête.

Cacahuète a reçu ce livre de la part de ses grands-parents pour ses 2 ans. Dedans, on trouve donc 2 jolis histoires au graphisme léché. La première est sur Pilaf, une maman girafe, la deuxième sur deux souris jumelles qui doivent se partager leur maman. Les histoires sont mignonnes et bienveillantes.

Le cd n’a été écouté qu’une fois car Cacahuète n’avait pas envie de l’écouter. En revanche, elle aime que je lui chante la chanson qui se trouve à la fin de cet album.

Bref, un ouvrage mignon agrémenté d’un cd.


Infos complémentaires

  • Auteur : Collectif
  • Commencé le : 29/09/2018
  • Terminé le : 29/09/2018
  • Edition : Fleurus
  • Genre : Album
  • Pages : 16
  • Sorti le : 11/12/2014
  • Note : 3/5

Un rêve couleur de nuit


Ella Vickers mène une vie en apparence heureuse dans la petite ville de York. Auteure à succès, elle possède une charmante librairie située dans une rue pavée, est mariée à l’homme qu’elle aime et maman d’une adorable fillette. En réalité, Ella lutte pour trouver un équilibre entre sa vie de femme, de mère et ses activités professionnelles. De l’autre côté de l’Atlantique, sa mère, Fabia, remet en question son propre bonheur et ressent à distance la détresse de sa fille. C’est à ce moment-là qu’Ella fait la rencontre de Bryony Darwin, une étrange jeune femme à la recherche d’un livre sur les rêves… Elles dénichent bientôt un ouvrage ancien écrit par une mystérieuse guérisseuse du XVIIe siècle.

J’ai vraiment été charmée à la fois par la couverture, mais aussi par le titre et le résumé de ce livre. On est un peu dans le fantastique et un peu dans la chronique familiale, deux thèmes qui me sont chers.

Les trois femmes dont on parle dans ce roman sont attachantes. Que ce soit Ella (jeune mère de famille dans laquelle je me retrouve beaucoup), la jeune Bryony en proie à ses visions et Fabia, une grand-mère en manque de sa progéniture.

Et j’ai vraiment aimé les sujets abordés dans ce livre : l’ésotérisme, les sorcières, les relations mère-fille, l’épanouissement personnel,… Néanmoins, tous ces bons éléments n’ont pas suffi à en faire une lecture exceptionnelle.

La faute au rythme et à l’intrigue que j’ai trouvé fort mollassonne. J’ai vraiment l’impression qu’il ne s’est quasi rien passé pendant ces plus de 400 pages. 

Bref, c’est avec déception que j’ai bouclé cette histoire malgré ces qualités.


  • Autrice : Sophie Nicholls
  • Commencé le : 22/10/2018
  • Terminé le : 26/10/2018
  • Edition : Préludes
  • Genre : Fantastique
  • Pages : 416
  • Sorti le : 02/11/2018
  • Note : 3/5

Les larmes de l’olivier

Odette est Bretonne, fille d’ostréiculteurs, travaille à la Sorbonne, milite pour des causes nobles, justice sociale, droits de l’Homme, liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes. Nous sommes en 1950.

Mohand est Algérien, grand, balèze, déteste l’hypocrisie et les esprits tordus. Né en Kabylie, montagnard de père en fils, berger ayant le certif’ en poche, il s’expatrie.

Motif récurrent, gagner un peu de monnaie ! Ils se rencontrent à Paris. Tout de suite, elle lui saute au cou.

Le coup de foudre d’avant-hier s’étiole dès la naissance du premier bébé. Odette s’est-elle trompé en épousant le Viking du Djurdjura ? Le mariage mixte est-il responsable de la débâcle de ce couple ? Mohand reste à Paris jusqu’à sa retraite. Puis retour à la case départ, la Kabylie.

Voilà un chouette roman de cette rentrée littéraire. Direction, la Kabylie avec Mohand qui revient au pays après avoir passé des décennies en France. Là-bas, il a vécu l’amour avec Odette et a eu 3 beaux enfants. Mais tout cela est désormais du passé pour lui.

C’est plein de rancoeur que nous découvrons Mohand. Odette, son ex-femme semble avoir été monstrueuse avec lui tout comme la France. Mais peu à peu, le portrait qu’il donne des autres se fissure et on se rend compte que Mohand n’est pas si parfait que ça.

J’ai trouvé ce roman assez intéressant car il permet de se rendre compte de la désillusion que peut être le changement de pays (surtout un pays qui fait rêver comme la France pour le Maghreb ou les Etats-Unis).

C’est aussi l’occasion de découvrir les traditions kabyles telles que l’entraide, le respect des aînés, etc.

Le style de Mustafia Haciane est assez oral, sans être rébarbatif. Il permet de s’attacher à Mohand et découvrir l’histoire de son point de vue.

J’ai moins apprécié la construction de l’intrigue avec les aller-retours faits entre le présent et le passé. J’aurais préféré une intrigue plus linéaire.

Bref, c’est au final un roman assez agréable sur un sujet original mais qui ne m’a pas plus enthousiasmée que cela.

Lu dans le cadre de Masse Critique de Babelio :

4/6

Infos complémentaires

  • Auteur : Mustafa Haciane
  • Commencé le : 27/10/2018
  • Terminé le : 29/10/2018
  • Edition : Erick Bonnier
  • Genre : Contemporain
  • Pages : 388
  • Sorti le : 30/08/2018
  • Note : 3/5

Bilan d’octobre 2018

Un mois d’octobre plutôt chargé qui se ressent dans le rythme de lectures ou de visionnages. Et je pense que ça risque d’empirer en novembre vu que je reprends le boulot à temps plein. Wait & see !

Livres

20 lectures, 8 de moins que le mois précédent. Il faut dire que je suis restée très longtemps sur Après toi.

Films

5 films et on tient le cap pour Le film de la semaine wouhou ! En revanche, pas de coup de coeur mais des films agréables tels que Ant-man et la guêpe, Hotel Transylvanie 3 ou Life. Bleach était plus mauvais et Sausage party, well… un ovni dont je ne sais que penser !

Séries

Ce fut plus calme niveau série avec seulement une saison de terminée. J’ai continué à regarder The Crown, saison 1 mais pas beaucoup d’épisodes. J’ai regardé intégralement la 2ème saison des Chroniques de Shannara. Et j’ai commencé Caslevania, saison 2, Arrow, saison 5 et pour Cacahuète, la première saison de Trotro.

Emissions TV

J’ai continué la saison 2 de Jamie & Jimmy’s Friday Night Feast. Et à l’occasion, je regarde Chasseurs d’appart.

This entry was posted in Bilans.