Eleanor Catton – Les luminaires

Mon regard s’est posé sur ce livre lorsque j’ai vu qu’il avait gagné le Man Booker Price, un prix que j’aime beaucoup et qui récompense les oeuvres anglo-saxonnes. Et puis il y a eu le résumé : Le XIXème siècle en Nouvelle-Zélande, la soif de l’or des Européens qui viennent y échouer. Alléchant, n’est-ce pas ? Mais ce qu’on voit également au premier abord est la taille de ce pavé : 1248 pages en poche !

J’ai de suite été charmée par cette histoire. L’écriture n’est pas sans rappeler celle du XIXème avec moult détails et un rythme assez lent. Mais cela permet justement une plongée dans ce monde impitoyable de la ruée vers l’or. Walter Moody vient fraîchement de débarquer à Hokitika. Il est jeune et ne sait comment trop se positionner. En plus de ça, la population locale est à cran. Il y a une disparition récemment et d’autres mystères arrivent au fil des jours.

Alors si vous avez le temps pour passer des centaines de pages dans un fumoir aux côtés de Walter pour essayer de découvrir ce qui se cache derrière tout ça, je vous invite à le découvrir chaleureusement pour vos longues soirées d’hiver.

Auteur : Eleanor Catton

Titre : Les luminaires

Edition : Folio

Genre : Historique

Pages : 1248

D’autres avis : Chess

Catherine Gueguen – Vivre heureux avec son enfant

Dans Pour une enfance heureuse, le Dr Catherine Gueguen nous avait expliqué pourquoi la bienveillance doit être le mode d’éducation pour nos enfants. Avec ce livre-ci, on entre dans le détail, dans le concret. On fait comment pour éviter la violence éducative ordinaire ? Les punitions ? Les critiques ? Et comment gérer au mieux les moments tendus de notre quotidien : le repas, le sommeil, etc.

C’est à toutes ces questions que répond la chercheuse. On est vraiment dans le pratique ici et je suis déjà revenue plusieurs fois vers ce livre pour résoudre les petits conflits que je peux avoir avec ma fille.

Il est plus accessible que le premier ouvrage mais je conseille tout de même de lire Pour une enfance heureuse avant pour savoir pourquoi nous devons agir ainsi avec nos enfants.

Bref, un très bon complément pour vivre au quotidien dans le respect de nos enfants.

Auteur : Dr Catherine Gueguen

Titre : Vivre heureux avec son enfant

Edition : Pocket

Pages : 312

Cold Winter Challenge 2017

cold winter challenge

Cela faisait déjà plusieurs années que je scrutais les participations au Cold Winter Challenge. Et cette année, c’est décidée, je me lance ! Si vous voulez en savoir plus ou vous inscrire, c’est chez Margaud Liseuse que ça se passe. Le but, en gros, est de lire des livres relatifs à l’hiver.

Cette année, il y a 4 menus :

  • La magie de Noël : avec des livres se déroulant autour de la période de Noël
  • Flocons Magiques qui met à l’honneur les livres fantasy et fantastiques
  • Marcher dans la neige : des récits de voyage ou de nature writing où la neige est présente
  • Stalactites ensanglantés : des polars ou des thrillers dans des pays froids

Je vais commencer petit en choisissant un livre par menu :

La magie de Noël

la promesse de Noël

Ça semble bien culcul mais bon, on verra !

Flocons magiques

Hook ou la revanche du capitaine crochet

Je voulais un récit fantastique qui rappelle tout de même un peu l’hiver et si je me souviens bien, l’histoire commence quand Londres est enneigé… Et puis, c’est clairement un peu une lecture doudou non ?

Marcher dans la neige

pays de neige

Cela fait très longtemps que je voulais découvrir Kawabata et ce roman, qui à mon avis peut rentrer dans la catégorie des nature writing m’en donnera l’occasion.

Stalactites ensanglantées

cyanure

Un polar familial où le grand-père se fait étrangement empoissonné après avoir annoncé à une réunion de famille qu’il déshéritait ses enfants. Mais quelle ambiance !

Et c’est tout ! On se retrouve le 1er décembre pour se lancer dans nos lecture du Cold Winter Challenge ?

Bilan d’octobre 2017

Voilà quasi 2 ans que je n’ai plus fait de bilan mensuel et j’avoue que ça me manque. Du coup, le voilà de retour !

Lectures

Un mois assez pauvre en lecture mais il faut dire Les luminaires était un sacré pavé (1248 pages !). Je vous en parle prochainement. Féelynides et Un loup pour l’homme sont déjà chroniqués. J’ai aussi dit au revoir à Harley Quinn avec l’ultime tome du comics.

Films

Je ne suis pas très sûre qu’ils étaient tous étaient vu en octobre mais au moins vous avez un aperçu de mes derniers visionnages. Il y a eu des films sympathiques : Pirates des Caraïbes 5 : La vengeance de Salazar et Les Gardiens de la Galaxie, vol. 2. Knock Knock m’a pas mal remuée. Et j’ai vraiment adoré Le roi Arthur et Wonder Woman.

Séries

Ce mois-ci, j’ai eu toutes les appréciations : le flop pour The Mist, saison 1 qui a d’ailleurs été annulée depuis, un moyen pour la saison 12 d’Esprits Criminels car je trouve qu’ils ont trop joué sur l’arc autour de Spencer, un bien avec la saison 5 de Call the midwife qui reste fidèle à elle-même et un top pour la saison 2 de Stranger Things dévorée en quelques jours.

 

This entry was posted in Bilans.

Amélie Nothomb – Frappe-toi le coeur

Décidément, Nothomb tombe juste ces dernières années. L’année passée, elle commençait son nouveau roman avec une femme enceinte alors que j’étais en fin de grossesse et ici, elle évoque la relation mère-fille. Tout ce qui m’intéresse aujourd’hui donc ! La relation entre Diane et sa mère est plus que tendue. C’est bien clair: sa mère la déteste dès le moment où elle nait. Et elle lui fera bien comprendre au fil des années. Au début, Diane trouve des excuses, c’est certainement parce qu’elle est une fille et que sa mère préfère les garçons… Mais lorsqu’elle a une petite soeur et que sa mère en est complètement dingue, elle comprend que ce n’est pas la bonne explication.

Diane, bien que froide, m’a énormément touchée. C’est une jeune femme qui se donne corps et âme et qui fait finalement tout pour être aimée, en vain. J’ai aimé voir son évolution au fil des pages même si j’aurais préféré plus de clashs entre elle et ses proches. Elle subit tellement, la pauvre…

Un roman super efficace qui se lit d’une traite comme souvent avec les Nothomb.

Bref, je me suis rarement autant attachée aux personnages de Nothomb que dans ce roman. Moins farfelu que la moyenne, il est pour moi un coup de coeur.

Auteur : Amélie Nothomb

Titre : Frappe-toi le coeur

Edition : Albin Michel

Genre : Contemporain

Pages : 180

D’autres avis : Pauline