J’ai perdu Albert

Ma dernière lecture de Didier Van Cauwelaert, à savoir L’éducation d’une fée, m’avait permis de me réconcilier avec l’auteur après Un aller simple que je n’avais pas du tout aimé. Néanmoins, j’étais un peu réticente avec ce titre. Il s’agit d’une comédie et comme souvent avec ce genre, ça passe ou ça casse !

Et heureusement, j’ai plutôt passer un bon moment aux côtés de Albert Einstein, qui squatte depuis de nombreuses années la tête de Chloé, qui a profité de ce don pour se lancer dans la voyance. Mais tout bascule lorsque Albert décide de s’exiler dans la tête de Zac, un garçon de café qui est également apiculteur. La première est horrifiée de ne plus pouvoir exercer son métier, le second, franchement dérangé par cette petite voix dans sa tête.

Les personnages sont vraiment attachants. J’avoue que j’ai quand même eu plus de mal avec Chloé mais en apprenant son passé, j’ai su mieux l’apprécié. Zac, en revanche, m’a plu immédiatement. C’est un garçon qui a des convictions et qui a du mal à trouver les fonds pour arriver à ses fins. Ce qu’on entrevoit d’Albert est plutôt singulier mais j’ai également aimé sa présence.

Le style est plutôt simple et le roman se lit rapidement. C’est un parfait petit moment de divertissement. en somme !

Auteur : Didier Van Cauwelaert

Commencé le : 05/04/2018

Terminé le : 09/04/2018

Edition : Albin Michel

Genre : Contemporain

Pages : 224

Sorti le : 28/03/2018

Note : 4/5

Qui suis-je ?

Qui suis-je ? est un petit livre à rabats. A chaque page, on découvre la description d’un animal et en poussant une languette, pouf, on découvre de qui il s’agit !

Comme le montre la couverture, les dessins sont archi simples, aucune fioriture pour permettre à l’enfant de repérer rapidement l’animal en question. Et il est franchement rigolo de tirer chaque languette. C’est un bon exercice de motricité fine pour les tout-petits.

Le livre tout cartonné semble assez solide à première vue mais ma fille a cassé la dernière page après seulement quelques lectures donc il vaut mieux faire attention.

Dès 10 mois

Auteur : Tristan Mory

Commencé le : 31/03/2018

Terminé le : 31/03/2018

Genre : Album

Edition : Milan

Pages : 24

Sorti le :

Note : 3/5

This entry was posted in Album and tagged .

Madame âme épanche son coeur

Voici un album complètement bilingue allemand/français destiné aux enfants à partir de 5-6 ans je dirais.

C’est une petite fable philosophique sur Madame Âme qui vit dans la même maison que Monsieur Coeur. Mais que se passe-t-il lorsqu’ils ne s’entendent plus ? Ce petit livre très poétique vous donnera la réponse. J’ai vraiment trouvé la morale très belle.

Les dessins m’ont moins convaincu. Ils sont un peu “brouillons” et j’ai l’habitude des albums plus léchés. Mais ma fille apprécie quand même de les regarder. Il y a  une belle diversité de personnages et de couleurs après tout !

Bref, voici un album que j’ai trouvé intéressant et qui peut plaire à une grande tranche d’âge. La couverture toute cartonnée semble de très bonne qualité.

Auteur : Bert Jeklenborg

Illustrateur : Jorg Warten

Commencé le : 28/03/2018

Terminé le : 28/03/2018

Edition : Salem Edition

Genre : Album

Pages : 32

Sorti le : 15/01/2018

Note : 3/5

 

Wake Up America, tome 1 : 1940-1960

Une fois n’est pas coutume, je vous parle aujourd’hui d’un comics pour le rendez-vous de la BD de la semaine. Dans celui-ci, on découvre la jeunesse de John Lewis, un militant du mouvement afro-américain des droits civiques. J’avoue qu’avant de découvrir le comics, je ne le connaissais même pas de nom et pourtant, quelle erreur !

A travers son récit, on découvre le quotidien des noirs pendant la ségrégation raciale. Je savais qu’ils ne pouvaient monter à l’avant des bus mais je ne me doutais pas que ça allait si loin : interdiction de certaines stations services, de s’asseoir au bar, etc. Chaque jour, on leur rappelle leur infériorité présumée.

John Lewis s’engage dans un mouvement de non violence. J’ai beaucoup aimé cette philosophie même si ça doit être très dur de garder son calme dans ce genre de situations. Je trouve que l’idée des sit-in, qui consiste à occuper une espace de manière pacifique, est vraiment bien trouvé. Cela permet de mettre le doigt sur ce qui ne va pas sans faire d’esclandres.

Au dessin, Nate Powell s’applique à retranscrire ce pan de l’histoire américaine. L’utilisation exclusive du blanc et noir donne un aspect sérieux et tragique, totalement en adéquation avec le scénario.

Bref, voici une pépite à mettre entre toutes les mains !

Le sit-in a lieu chez Stephie cette semaine !

Scénaristes : John Lewis, Andrew Aydin

Illustrateur : Nate Powell

Commencé le : 30/03/2018

Terminé le : 30/03/2018

Edition : Rue de Sèvres

Genre : Comics

Pages : 128

Sorti le : 08/01/2014

Note : 4/5

This entry was posted in Comics.

Artahe le dieu ours

Il y a des livres qu’on trouve franchement pas mal, dont on apprécie les idées mais pour lesquels, on a eu aucun plaisir de lecture. C’est définitivement le cas d’Artahe le dieu ours pour moi !

Pourtant, le résumé est plutôt alléchant (Ours > Miel > Alléchant haha !). Arnaud revient dans sa région natale, les Pyrénées après être resté quelques années à Paris. Dans ce petit village, un ours va bientôt semer la pagaille.

Comme je le disais en introduction, il y a vraiment plein de bons éléments dans ce livre. D’abord, j’aime bien la personnalité d’Arnaud, il a des doutes, ne sait pas toujours montrer son affection mais je le trouve fort attachant et authentique. Le côté mystérieux/fantastique qui englobe le roman avait aussi tout pour me plaire. Je voulais en apprendre plus sur Artahe, sur le dieu ours et sur sa relation avec les habitants du village.

Il y a une tension qui monte au fur et à mesure du roman et je pense que c’est là où le bât blesse pour moi. Malgré que le style, l’intrigue, bref, tout voulait rendre ce thriller bien angoissant, moi, j’étais plutôt hermétique à tout ce qui arrivait. Je ne ressentais pas l’urgence et encore moins l’envie de dévorer le roman pour connaître la fin. Bref, l’ennui et non intérêt total malgré tous les bons points.

A relire peut-être une autre fois ou avec un autre état d’esprit.

Auteur : Philippe Ward

Commencé le : 03/04/2018

Terminé le : 05/04/2018

Edition : Cairn

Genre : Polar

Pages : 288

Sorti le : 27/02/2018

Note : 1/5