Veronica Roth – Divergente, tome 2 : L’insurrection

Divergente, tome 2 : L'insurrection

J’ai lu ce deuxième tome quelques jours seulement avant d’aller voir son adaptation cinématographique.

J’ai retrouvé ce que j’avais aimé dans le tome 1 à savoir des personnages forts à qui on a envie de ressembler. J’ai bien aimé voir la relation Tris/Quatre se développer. Et j’ai aussi remarqué que Veronica Roth avait encore des tours dans son sac ! Parce qu’il y a des rebondissement que je n’ai pas du tout vu venir dans ce tome 2. La fin de l’intrigue est plutôt surprenante : ça aurait pu être la fin de la trilogie. Alors, je suis très curieuse de voir ce qu’elle nous a concocté pour le tome 3. Pour le coup, je suis vraiment dans le flou total et je n’arrive pas du tout à imaginer ce qui peut arriver !

Cette suite offre également un cocktail détonant entre l’action (très peu de temps mort) et les émotions des personnages. Bien que Tris est un peu énervante à être très refermée dans ce tome, on ne peut que la comprendre car ce qui lui arrive est dramatique. Néanmoins, j’aurais aimé la voir moins pleurnicharde et moins kamikaze surtout. Quant à Quatre, il est au top, c’est un vrai roc pour Tris mais c’est surtout un petit copain rêvé. On aimerait tous le même je crois ;).

L’écriture de Veronica Roth est toujours aussi fluide et efficace. Elle n’est en aucun cas un frein à la lecture même si ce n’est pas un style sur lequel on s’extasie. Elle remplit simplement le job de donner envie de dévorer les pages le plus vite possible.

En écrivant cette petite chronique, je me rends compte que les personnages commencent déjà à me manquer, je pense donc ne pas tarder à commencer l’ultime tome de cette trilogie.

Auteur : Veronica Roth

Titre : Divergente, tome 2 : L’insurrection

Edition : Nathan

Genre : Young Adult, dystopie, Science-fiction

Pages : 461

D’autres avis : Mycoton, Karline, Lanyla, Galleane, Hajar, Frankie, Ptitetrolle

Veronica Roth – Free four

Free Four

Free four est une nouvelle qui raconte l’histoire du lancer de couteau du point de vue de Quatre.

Quatre est vraiment un personnage que j’apprécie énormément. Je me demande même si je ne le préfère pas à Tris. Je le trouve posé, sexy comme un diable et très droit. Bref, un peu un homme parfait ! J’étais donc intéressée d’être un peu dans sa tête.

Finalement, c’est une petite histoire agréable. On comprend mieux le comportement de Quatre après l’avoir lu et on ressent tout l’amour qu’il a pour Tris.

Néanmoins, ce n’est franchement pas une lecture nécessaire. C’est  clairement du “fan service” et je ne pense pas lire le livre Quatre qui est sorti récemment et qui reprend cette nouvelle et d’autres du même style.

Pour ceux que Free four intéresse, je vous conseille de le lire entre le tome 1 et le tome 2.

Auteur : Veronica Roth

Titre : Free Four

Edition : Katherine Tegen Books

Genre : Jeunesse, Science-fiction, Young Adult, Dystopie

Pages : 16

D’autres avis : Marinette, Simi

John Green – Nos étoiles contraires

nos étoiles contraires

L’été dernier (vous remarquez ainsi mon retard considérable dans les chroniques), j’ai découvert mon tout premier John Green : Nos étoiles contraires. J’avais beaucoup entendu parler de cet ouvrage. Il s’agit de l’histoire d’Hazel , une jeune cancéreuse de 16 ans qui va rencontrer Augustus et va ainsi se rendre compte que la vie vaut la peine d’être vécue même si elle est comptée.

Comme beaucoup de gens je suppose, j’avais peur que Nos étoiles contraires soit un livre larmoyant sur des personnes souffrant de cancer. Finalement, c’est un livre plutôt joyeux, un vrai hymne à la vie. J’ai beaucoup aimé Hazel et son cynisme. Rien à voir avec Augustus qui est plutôt bon vivant et souriant et leur rencontre puis leur rapprochement seront vraiment très touchants.

Nos étoiles contraires est une très jolie histoire écrite avec des mots très justes et abordables pour les adolescents. John Green arrive d’ailleurs facilement à nous remémorer les émois de cette période mouvementée.

Je suis maintenant très curieuse de découvrir d’autres ouvrages de John Green pour voir comment il arrive à exploiter d’autres thèmes.

Challenge des globe-readers

Escale 29/+75 : Amsterdam, Pays-Bas

Auteur : John Green

Titre : Nos étoiles contraires

Edition : Nathan

Genre : Young Adult, Jeunesse

Pages : 323

D’autres avis : Miss Spooky Muffin, Benjamin, Crouton, Karline, ptitelfe, Aniouchka, Jess, Lanyla, Pauline, Galleane, Hajar, Frankie, Ethernya, Belykhalil, Nane

Kerstin Gier – Rouge rubis, tome 3 : Vert émeraude

vert émeraude

Grâce à Thalia (et le challenge Livra’deux pour Pal’Addict), j’ai pu terminer la saga Rouge rubis. Même si cette série n’est pas un coup de coeur pour moi, j’avais tout de même hâte de connaître la fin de cette histoire.

Et il y a de quoi être satisfait à ce niveau. Grâce à cet ultime tome, on peut complètement restituer le puzzle de cette intrigue, avoir toutes les clés de compréhensions de cet univers et des événements qui ont eu lieu dans les tomes précédents. A ce niveau-là, pas de soucis donc, l’auteur conclut bien l’histoire.

J’apprécie toujours autant Gwen. Gideon me laisse toujours indifférente. Le seul changement pour moi est l’agacement que j’ai ressenti envers la gargouille Xemerius qui parle vraiment tout le temps, cassant ainsi tous les scènes romantiques et les grandes révélations. Si l’auteure l’a inséré afin donner un peu d’humour à sa trilogie, pour moi, c’est raté…

J’ai également trouvé ce tome prévisible par moment. J’avais flairé depuis longtemps quel était le secret de Paul et Lucy par exemple. Mais c’est tout de même super agréable de voir comment tous les événements finissent par être expliqués. Je me répète mais vraiment, l’auteur maîtrise parfaitement son univers et ce fut un vrai plaisir de terminer cette série.

La trilogie Rouge rubis se conclut donc bien. Malgré que certains éléments m’ont agacée, je trouve tout de même cette saga fort charismatique et la recommande à tous ceux qui apprécient le Young Adult et les voyages dans le temps.

livradeux

un genre par mois mars

Auteur : Kerstin Gier

Titre : Rouge rubis, tome 3 : Vert émeraude

Edition : Milan, Macadam

Genre : Fantastique, Jeunesse, Young Adult

Pages : 419

D’autres avis : Jess, Galleane, Karline, Frankie, Sia

Sophie Jomain – Pamphlet contre un vampire

pamphlet contre un vampire

Oh ben tiens, voici le dernier livre lu en 2013. Je me disais qu’il était temps de découvrir Sophie Jomain dont on entend énormément parler sur la blogosphère. Je ne voulais pas me lancer dans une nouvelle saga. Pamphlet contre un vampire s’est donc imposé à moi.

L’histoire est celle de Satine, jeune fille de 17 ans, qui après une chute à cheval décide d’écrire un pamphlet contre les vampires car elle en a assez de voir sa meilleure amie se refermer sur elle-même et lire de plus en plus de littérature vampirique pour adolescentes. A son retour à l’école, son pamphlet est loin de faire l’unanimité. Elle reçoit même des menaces des 4 beaux gosses du lycée.

J’ai beaucoup aimé la première partie de ce roman. Le pamphlet en lui-même est vraiment rigolo et c’est plutôt sympa de découvrir le caractère gratiné de la jeune Satine. Par la suite, j’ai eu peur que le livre finisse en une banale romance pour ados.

Mais heureusement, Satine est tellement têtue et anti-vampire que l’aspect rigolo du roman perdure tout de même. J’ai adoré son côté grande gueule, prête à se battre pour ses amis et très loin d’être fleur bleue. Cela donne pas mal de piquant à l’histoire.

Le style m’a dérangé au départ. Satine a un langage vulgaire et je n’ai pas du tout apprécié cela. Je ne sais pas si ça s’améliore par la suite ou si je m’y suis tout simplement faite mais cela m’a moins gêné par la suite.

Bref avec ce roman, Sophie Jomain a su revisiter les romances pour adolescentes. C’est une lecture agréable, sans prise de tête mais pas non plus inoubliable. Je le conseille aux habitués du Young Adult.

Auteur : Sophie Jomain

Titre : Pamphlet contre un vampire

Edition : Rebelle

Genre : Young Adult

Pages : 360 pages

D’autres avis : Jess, Mutinelle, Manie, Archessia