Takehiko Inoue – Vagabond, édition découverte

vagabond-edition-decouverte-tonkam

Tonkam a lancé dernièrement une édition découverte du manga culte Vagabond. Cette édition regroupe les deux premiers tomes de la saga.

Au niveau de l’histoire, rien de neuf pour moi vu que c’est l’adaptation du roman La pierre et le sabre d’Eiji Yoshikawa que j’ai lu il y a quelques années. Néanmoins, j’ai été agréablement surprise de cette adaptation qui conserve bien les grandes lignes du roman (c’est peut-être même une adaptation ultra fidèle mais mon souvenir de lecture du roman date un peu donc je préfère ne pas le déclarer haut et fort).

Mais ce qui marque surtout dans ce manga est le coup de crayon de Takehiko Inoue. Les dessins sont hautement travaillés. Les personnages sont fidèles à ceux du roman. J’y ai bien retrouvé les traits doux d’Otsu ou l’air ahuri de Matahachi et même la vieille vipère qu’est la mère de ce dernier est particulièrement bien grimée.

Mon seul regret est de ne pas pouvoir continuer la saga dans cette magnifique édition. En effet, c’est juste une édition découverte, pour découvrir la suite, il faut retourner à l’édition originale. Dommage car cette édition cartonnée était beaucoup plus belle que la précédente !

4 sur 5

Livre reçu dans le cadre de Masse Critique de Babelio :

 

Auteur : Takehiko Inoue

Titre : Vagabond, édition découverte

Edition : Tonkam

Genre : Manga, seinen

Pages : 480

Shingo Honda – Hakaiju, tome 1

Hakaiju, tome 1

Akira Takashiro est un lycéen banal avec tous les problèmes liés à l’adolescence : les filles, les bonnes notes, les rivaux, etc. Mais suite à un tremblement de terre, son monde est totalement changé. Tokyo est maintenant peuplé de monstres gigantesques. La survie ne fait que commencer…

J’ai vraiment pris ce manga au deuxième degré car je trouvais que les scènes d’actions étaient plus hilarantes qu’effrayantes. Il faut bien avouer que ces hideuses créatures ont des façons de tuer assez particulières : elles tranchent des jambes, des bras, des têtes…

Le point fort de ce livre est certainement le dessin de Shingo Honda. Les cases regorgent de détails tout comme les monstres dont chaque partie du corps semble incroyablement bien travaillé. L’effet est bien là : on reste sous le choc face à ces horribles créatures. Mais nous n’avons pas le temps de nous appesantir car ce premier tome est avant tout une série d’actions continues pour nos héros qui tentent de survivre face à cette menace dont pour l’instant, ils ne connaissent rien.

Les personnages sont d’ailleurs tout juste présentés et me semblent fort clichés pour l’instant. Le lycéen amoureux qui n’arrive pas à faire craquer sa dulcinée, la pom pom girl autoritaire, etc. Il va falloir encore un peu de temps avant de savoir quel sera le rôle à jouer de chacun des survivants de ce premier volume.

Voilà donc une lecture fluide et divertissante. Pour comprendre la psychologie des personnages et le pourquoi de la venue des monstres, il faudra attendre les volumes suivants. C’est le bémol de ce premier tome qui se contente juste de planter le décor apocalyptique de cette histoire. A moins que Shingo Honda désire juste seulement nous montrer des courses poursuites et des combats avec cette série…

3 sur 5

Lu dans le cadre de Masse Critique de Babelio

tous les livres sur Babelio.com

Auteur : Shingo Honda

Titre : Hakaiju, tome 1

Edition : Tonkam

Genre : Seinen

Pages : 200