Naoko Takeuchi – Pretty Guardian Sailor Moon, tome 2

Sailor moon tome 2

J’ai terminé l’année 2012 en lisant le deuxième tome de Pretty Guardian Sailor Moon. Comment se sont passées mes retrouvailles avec les Sailor ? Plutôt bien j’avoue !

Le premier tome servait surtout à nous introduire toutes les Sailor. Ici, nous rentrons un peu plus dans le sujet et les Sailor apprennent enfin quel est leur rôle sur Terre. La série s’éloigne de plus en plus de la série originale Sailor V. Sailor Moon est indéniablement mieux travaillé que sa grande soeur. Que ce soit au niveau du dessin qui est plus précis qu’au niveau de l’histoire qui est doté d’une intrigue générale, ce qui n’est pas vraiment le cas pour le 1er tome de Sailor V (à voir pour la suite).

Usagi est une héroïne attachante sans être agaçante. J’aime particulièrement sa relation avec Toxedo Mask (ou Bourdu) que je trouve mignonne et très romantique. J’avais peur qu’en grandissant, je trouve ce récit trop niais. Mais rien n’y fait,  c’est un tel plaisir de retomber en enfance avec les héroïnes qui m’ont donné, pour la première fois, l’envie d’aller au Japon.

Bref, malgré sa taille, j’ai su lire ce deuxième tome de Sailor Moon sans me lasser. Je ne sais pas encore si je vais maintenant lire le 2ème tome de Sailor V ou enchaîner avec le tome 3 de Sailor Moon.

4 sur 5

Auteur : Naoko Takeuchi

Titre : Pretty Guardian Sailor Moon, tome 2

Edition : Pika

Genre : Manga, Shojo

Pages : 244

D’autres avis : KoréIrethKatalyn

Naoko Takeuchi – Pretty Guardian Sailor Moon, tome 1

Sailor Moon est un dessin animé qui a bercé toute mon enfance. Alors quand j’ai vu que Pika rééditait les mangas, je n’ai pas attendu longtemps pour me les procurer.

Dans ce premier tome, Naoko Takeuchi s’attarde surtout à nous présenter toutes les Sailor, une par une. Je m’attendais à ce qu’Usagi bosse en solo une bonne moitié du manga mais finalement, elle ne restera pas seule longtemps et ce n’est pas plus mal. Au plus vite, l’univers sera installé, au plus vite les grandes aventures pourront commencer.

J’ai largement préféré ce premier tome à celui de Sailor V. Usagi est une héroïne bien plus développée que Minako. Bien moins exaspérante en tout cas ! Les aventures sont assez divertissantes et moins répétitives que dans la première saga de l’auteur. Bref, il y a de l’amélioration !

Il faut bien sûr un peu de temps pour s’habituer aux changements de noms par rapport au dessin animé. Bourdu devient Tuxedo Mask par exemple. Mais je pense qu’on va rapidement s’y faire. Le plaisir de retrouver Sailor Moon est tellement grand que tous ces petits défauts passent comme une lettre à la poste.

En conclusion, voilà un petit shojo sans prise de tête, assez fidèle à mon souvenir de petite fille. Le tome 2 m’attend d’ores et déjà dans ma PAL !

4 sur 5

Pour aller plus loin :

Codename Sailor V, tome 1

Auteur : Naoko Takeuchi

Titre : Pretty Guardian Sailor Moon

Edition : Pika

Genre : Manga, shojo

Pages : 240

D’autres avis :  KoréIrethMad A.KatalynSayyadinaGalleane

Naoko Takeuchi – Codename Sailor V, tome 1

Codename Sailor V est un petit manga en 3 tomes qui fait office de préquelle au célèbre shojo magical girl qu’est Sailor Moon. C’est l’histoire de Sailor Vénus, la première fille à être devenue justicière que nous découvrons ici.

Sailor Moon, c’est toute mon enfance. J’adorais regarder le dessin animé à la télévision alors quand Pika a annoncé la réédition de la saga, je ne pouvais que me réjouir. Mais puisque le préquelle est sorti en même temps, j’ai décidé de commencer par celui-ci.

Codename Sailor V est un shojo assez divertissant. Chaque chapitre nous propose une aventure différente de Sailor V. Malheureusement, celles-ci se succèdent et se ressemblent beaucoup. A quelques détails près, on a vraiment l’impression de relire la même chose. Sailor V ne semble pas apprendre de ses erreurs et les ennemis utilisent quasi toujours la même technique. Ce premier tome n’a d’ailleurs pas de fil conducteur. On a juste affaire à une compilation des aventures de Sailor V. Heureusement qu’il y a le chat Artémis pour un peu nous faire sourire.

Minako est une jeune fille assez insipide. Elle est fort superficielle et adule les stars. Elle est un peu bêbête. On nous le dit d’ailleurs dès le début. Mais elle est sportive et mignonne. Elle possède une superbe arme : un poudrier magique qui montrent aux méchants leur vrai visage.

Bref, ce petit shojo reste agréable à lire malgré ces nombreux défauts de jeunesse, j’ai envie de dire. J’espère que Sailor Moon sera lui aussi bien que dans mon souvenir !

3 sur 5

Auteur : Naoko Takeuchi

Titre : Codename Sailor V, tome 1

Edition : Pika

Genre : Shojo, magical girl

Pages : 276

D’autres avis : Ireth