Collectif – Pentatracks

pentatracks

Dans ce recueil, chaque auteur imagine une nouvelle à partir d’une chanson. On est donc un peu dans le même principe que Rock Inch Hair de Jean-Christophe Kieffer. Mais ici, ce sont les internautes qui ont choisi la musique. La playlist regroupe des grands tubes connus de tous. Il était donc plus facile pour moi qui suis loin d’être une grande mélomane de me repérer.

Alors j’avoue que la première nouvelle, Idol, Thierry Berlanda m’a laissé assez indifférente. C’est typiquement le genre d’histoire qui montre l’envers du décor d’une star du rock. Pour moi, c’est un peu du déjà vu… La deuxième histoire signée par Kemi Outkma nous parle d’une jeunesse désabusée. J’avoue que là aussi, rien de transcendant pour moi.

En revanche Fant’Easy de Marie Fontaine m’a vraiment beaucoup plu du début à la fin. On y suit un homme qui va utiliser une machine qui crée une réalité virtuelle et où il pourra assouvir tous ses fantasmes sans tromper sa femme. La description de ses sensations est vraiment bien faite et j’avoue m’être attachée à cet homme. Bref, voilà, une nouvelle qui m’a marquée et dans le bon sens !

Chris Simon nous livre dans ce recueil une nouvelle appelée Jérôme dans laquelle on suit une personne qui a changé de vie. Je n’en dirai pas plus pour ne pas vous dévoiler toute l’intrigue mais j’ai trouvé l’ensemble bien amené.

Enfin, El Santo d’Antonia Medeiros raconte l’histoire d’un vieil homme en Argentine que le passé va rattraper… Là, même si on sent tout de même vers où l’auteur veut nous emmener, la nouvelle fut plutôt agréable.

Bref, je dirai que je suis un peu mitigée pour ce recueil. Bien que la moitié des nouvelles m’a plu, quasiment l’autre moitié m’a laissé indifférente. Je dirai donc juste qu’il y en a probablement pour tous les goûts. Si vous l’avez lu, je vous invite à me dire quelles sont les nouvelles qui vous ont le plus marqué. Pour moi, ça reste Fant’Easy de Marie Fontaine, une auteure dont j’essaierai de découvrir plus en profondeur son oeuvre prochainement.

Auteur : Collectif

Titre : Pentatracks

Edition : La Bourdonnaye

Genre : Contemporain, nouvelles

Pages : 122

D’autres avis : Manon-Marie, Isa1977

Vincent Virginie – Marvin, saison 1 L’intégrale : Le Poinçonneur des Lilas… et d’ailleurs

marvinintegrale

Cette chronique va être courte car j’ai très rapidement abandonné cette première saison de Marvin. Pourtant, il y a de quoi titiller notre curiosité… On suit Marvin qui, un beau jour, va poignarder un homme qui vient de le bousculer dans le métro. Il ne va peut-être pas s’arrêter là… Un autre personnage principal est Miles, un ex-flic devenu alcoolo.

C’est vraiment intéressant de se trouver dans la tête de Marvin comme le fait ici l’auteure Virginie Guillaume. Oui, je pense vraiment que l’histoire a du potentiel. Mais le style, qui emploie un langage familier voir vulgaire m’a totalement repoussée. Il m’était totalement impossible d’aller plus loin dans l’histoire tellement cette écriture m’horripilait.

Je n’ai donc pas grand chose à reprocher à Marvin. C’est une répulsion purement physique qui m’empêche de continuer mais je vous invite à tenter l’expérience. Peut-être que cela vous plaira !

Auteur : Vincent Virginie

Titre : Marvin, saison 1 L’intégrale : Le Poinçonneur des Lilas… et d’ailleurs

Edition : La Bourdonnaye

Genre : Policier

Pages : 146

Antonia Medeiros – Les Crèvecoeur, tome 1 : Edith

Crevecoeur

Raphaël vient d’apprendre que l’homme qu’il croit être son père n’est pas le bon. Il a alors envie d’approfondir la vie de Germain Crèvecoeur, l’homme qui lui a donné la vie. On fait des allers retours entre le passé et le présent avec lui. On y découvrira entre autres Edith, une jeune femme qui s’est mariée début du siècle dernier et qui était infirmière pour les blessés allemands pendant la première guerre mondiale.

Les Crèvecoeur est une série qui démarre tout en douceur. On ne peut pas dire que ce soit une saga fort rythmée. Mais on prend plaisir à dénouer le passé en compagnie de Raphaël. Les nombreux flashbacks permettent vraiment de s’imprégner de la vie d’Edith et de son exécrable mari. L’immersion historique était bien au rendez-vous.

J’avoue que le style d’Antonia Medeiros ne m’a pas particulièrement marquée. C’est peut-être une bonne chose que son écriture s’efface face à l’histoire après tout. Le récit est efficace bien qu’assez court.

Néanmoins, vous devez le sentir dans cette chronique, je n’ai pas été subjuguée par ce premier tome et j’avoue ne pas en avoir grand souvenir une semaine après ma lecture. Néanmoins, je lirai peut-être le second opus car il faut bien avouer que j’ai tout de même passé un agréable moment en lisant ce premier volume.

C’est donc maintenant à vous de voir si le résumé titille votre curiosité ou non ;).

un genre par mois avril

Auteur : Antonia Medeiros

Titre : Les Crèvecoeur, tome 1 : Edith

Edition : La Bourdonnaye

Genre : Historique

Pages : 185

D’autres avis : Les Reines de la nuit, Queenofreading

Thierry Berlanda – L’insigne du boiteux

l insigne du boiteux

L’insigne du boiteux est un thriller plutôt correct. Le début de l’intrigue fait déjà froid dans le dos. En effet, les meurtres à élucider ne sont pas banales. L’assassin semble prendre plaisir à torturer jusqu’à la mort des mères de familles devant leurs gamins. Mais grâce à un insigne qu’il a abandonné sur la scène de crime, on va pouvoir retracer son parcours.

J’ai bien aimé cette histoire car on prend le temps de dresser le portrait psychique du tueur tout en offrant un contre-la-montre haletant afin de le débusquer rapidement, avant qu’il ne recommence ses folies meurtrièrse. Au niveau des personnages, j’ai bien apprécié Jeanne, une historienne qui va essayer de faire parler l’insigne de l’assassin grâce à ces connaissances historiques sur le Moyen-Orient antique.

Néanmoins, je tiens à souligner ce qui fut pour moi un gros point noir dans cette intrigue : la vulgarité de certains propos. C’est un des policiers qui a ce langage vraiment fleuri et cela m’a énormément gêné. Pour moi, ce type fait plus preuve de bévue que de bon sens. Quand je le vois traiter un collègue de « fond de capote » car il n’est effectivement pas le plus compétent pour le job qu’on lui propose, je reste ahurie. Je ne peux pas m’attacher à ce type de personnages même s’il est dans le clan des gentils.

Dommage que ce défaut ait gâché mon impression finale… Mais c’est tout de même un thriller efficace et original que je vous conseille.

Auteur : Thierry Berlanda

Titre : L’insigne du boiteux

Edition : La Bourdonnaye

Genre : Thriller

Pages : 266

D’autres avis : Les reines de la nuit, Jake

Kyrahn Ka – Un étrange amant

unetrangeamant

On voit peu de livres érotiques sur mon blog. Il faut bien avouer que je ne lis pas beaucoup ce type de littérature. J’ai souvent une appréhension, celle de voir des histoires d’amour clichées ou exagérées. Heureusement, Un étrange amant de Kyrahn Ka ne fait pas partie de cette catégorie.

L’histoire est donc celle d’Angélique, une jeune femme hantée par son premier amant, un beau scandinave blond et marié. Quasiment dix ans plus tard, elle pense encore lui. Lors d’une randonnée, elle va tomber sur un homme qui ressemble beaucoup à son premier amour et elle commencera à avoir des rêves érotiques avec lui.

Ce qui m’a beaucoup plus dans cette nouvelle, c’est le personnage principal : Angélique. Loin d’être jeune fille fade et facilement influençable, je l’ai au contraire trouvé pleine de pep’s et les pieds sur terre. Elle ne reste pas cantonnée au rôle de spectatrice et sait prendre des décisions.

Les scènes plus chaudes sont bien décrites et loin d’être vulgaires. Ils ne font pas des acrobaties de fou non plus, ce qui rend le tout plus crédible et plus facile à imaginer. Vous le comprenez donc : Kyrahn Ka a vraiment su trouver le style adéquat pour ce genre de récit.

Finalement, c’est vraiment « l’extérieur » que j’apprécie le moins. Que ce soit le titre ou la couverture, elle représente tout ce qui me fait en général fuir ce genre de littérature  car je les trouve à la fois kitsch et clichés.

Mais je vous invite donc à aller plus loin que cette première impression et à vous intéresser à Un étrange amant de Kyrahn Ka. Voilà un livre qui a su me séduire par son héroïne attachante et ses scènes sexuelles bien décrites.

Auteur : Kyrahn Ka

Titre : Un étrange amant

Edition : La Bourdonnaye

Genre : Erotique

D’autres avis : Mycoton, Elfie, TheChouille, Mabiblio1988