Thomas Day, Olivier Ledroit – Wika et les fées noires

wika-et-les-fees-noires

On ne l’attendait plus mais la voici : la suite de Wika !

Une suite en parfaite adéquation avec le premier tome. Les dessins sont toujours à tomber : que de détails, que de couleurs.

C’est encore un vrai travail d’orfèvre que nous propose Olivier Le droit.

Bien que le scénariste soit différent, je trouve qu’on se rapproche davantage de Requiem Chevalier Vampire dans le scénario avec davantage de combats.

Puis les fées sont sublimes et très richement illustrés.

Bref, encore un vrai régal de bout en bout !

Auteurs : Thomas Day, Olivier Ledroit

Titre : Wika et les fées noires

Genre : BD

Edition : Glénat

Pages : 64

Alissandre – Sirellia

sirellia

Sirellia est un one-shot de fantasy destiné aux pré-adolescents. On y suit Clément, un jeune homme de 17 ans qui va se retrouver intimement lié à un peuple de fées qu’il va devoir protéger. Il sera pour cela accompagné d’Ambre qui semble également avoir des pouvoirs particuliers.

« Mignon » est certainement le premier terme qui me vient à l’esprit pour vous parler de cet ouvrage. L’auteure, Alissandre, arrive à nous faire rêver avec son joli peuple de fées caché dans nos forêts. D’autres créatures fantastiques font également une apparition pour un peu étoffer l’univers.

Néanmoins, je trouve que ce (premier ?) roman souffre d’erreurs de jeunesse. Les personnages, par exemple, manquent pour moi un peu de profondeur. J’ai beaucoup de mal à les imaginer avoir 16 ou 17 ans car ils agissent tout à fait comme des pré-ados de 12-13 ans auquel est destiné l’ouvrage. Par exemple, tout est très platonique en terme d’amours et les hormones semblent laisser nos héros tranquilles. Ils semblent également assez réfléchis. Bref, je n’ai pas vraiment eu l’impression d’être face à des ados.

L’intrigue met également peu de temps à s’installer. Tout semble facile pour nos héros et ils butent rarement longtemps sur des difficultés.

Néanmoins, je retiendrai de Sirellia sa magnifique couverture de Rozenn Illiano et son univers enchanteur. Pas mal mais sans plus en somme !

Auteur : Alissandre

Titre : Sirellia

Genre : Jeunesse, Fantasy

Edition : Sortilège

Pages : 270

D’autres avis : Elenah, Natiora, Gr3nouille, Thalie, Lady K, Jess

Ben Aaronovitch – Le dernier apprenti sorcier, tome 5 : Les disparues de Rushpool

Les disparues de Rushpool

Peter Grant est de retouuuuuur 😀 ! Une fois n’est pas coutume, il sort de Londres pour se rendre dans le Herefordshire, entre l’Angleterre et le pays de Galles. Là, il enquête sur la disparition de 2 fillettes de 11 ans. Pour l’instant, rien ne laisse supposer que la magie soit impliquée et pourtant…

J’aime beaucoup cette saga de Ben Aaronovitch. C’est divertissant et l’univers de la magie est fort diversifié. On n’en apprend plus dans chaque tome ! Peter Grant est également un personnage charismatique qu’on prend plaisir à suivre. Ce qui est particulièrement intéressant dans ce cinquième opus est de voir Peter évoluer en solo ; Nightingale étant resté à Londres. Ah et puis il y a Beverley qui commence à prendre un rôle significatif et ce n’est pas pour me déplaire !

L’écriture de Ben Aaronivitch est toujours aussi efficace. Il fait monter la pression mais laisse ces personnages vivre leur vie en dehors d’elle (et avoir des relations, manger dans un resto, etc.). Bon, c’est peut-être un détail ou un défaut pour certains mais je trouve que voir les protagonistes évoluaient en dehors de leur enquête permet de les rendre plus humains et attachants.

L’intrigue subit également quelques rebondissements bienvenus et l’enquête est loin d’être simpliste. Impossible pour moi de deviner ce qui expliquait l’enlèvement des deux enfants. Il y a également une ambiance particulière qui se dégage de ce récit. L’auteur a bien sû décrire la campagne anglaise et ses habitants. On sent que tout le monde se connait dans le village et qu’ils n’ont pas l’habitude du tapage médiatique qui peut être engendré part un faits divers. Les gens semblent également plus « ouverts » concernant la magie. Il y en a même qui croient aux aliens.

Bref, j’ai passé un super moment avec Les disparues de Rushpool. Tous les fans de la saga peuvent se jeter dessus, il vient de paraître aux éditions J’ai Lu. Si je ne devais reprocher qu’une seule chose, c’est la couverture qui en dévoile peut-être un peu trop… Dommage !

Challenge des globe-readers

Escale 32/+75 : Herefordshire, Royaume-Uni

Auteur : Ben Aaronovitch

Titre : Le dernier apprenti sorcier, tome 4 : Les disparues de Rushpool

Edition : J’ai Lu

Genre : Fantastique

Pages : 378

Thomas Day, Olivier Ledroit – Wika, tome 1 : Wika et la fureur d’Obéron

Wika tome 1 Wika et la fureur d'Obéron

Dès que j’ai entendu parler de ce projet, j’ai eu envie de le découvrir le plus vite possible. Pourquoi ? Hé bien déjà parce que ça fait un petit temps qu’Olivier Ledroit n’avait plus sorti de nouveaux travaux. Ensuite parce qu’il s’est associé à un autre auteur que j’apprécie : Thomas Day. De plus, cela parle de fées, des créatures que j’ai toujours apprécié. Et enfin, cette sublime couverture m’a fait succomber pour de bon.

Je peux vous dire que je n’ai pas été déçue ! Olivier Ledroit nous propose un dessin tout en finesse, plus proche de celui des Chroniques de la lune noire que de celui de Requiem Chevalier Vampire. Tout est splendide que ce soit les personnages ou les décors, j’en reste tout simplement bouche bée.

L’histoire est top également, on suit le duc Claymore Grimm et la duchesse Tristania, un couple de fées ayant donné naissance à une petite fille nommée Wika. Mais Obéron, l’ancien amant de Tristania ne digère toujours pas sa rupture  et va attaquer leur château. Seule la petite Wika va s’en sortir. Ses ailes vont lui être coupées pour pouvoir davantage passer inaperçus parmi les elfes.

L’intrigue est vraiment trépidante et les dessins en mettent vraiment plein la vue. J’admire également beaucoup la jeune Wika et j’ai vraiment hâte de la voir dans d’autres aventures.

Bref, oui, j’ai adoré cette nouvelle bande dessinée d’Olivier Ledroit et je suis totalement convaincue par sa collaboration avec Thomas Day. Vite, la suite !

Retrouvez d’autres BD chez Mango :

BD du mercredi

Auteurs : Olivier Ledroit, Thomas Day

Titre : Wika, tome 1 : Wika et la fureur d’Obéron

Edition : Glénat

Genre : BD, Fantastique

Pages : 72

D’autres avis : Ivy-Read, Mademoizelle-nebel

Hervé Jubert – Magies secrètes, tome 2 : Le tournoi des ombres

le-tournoi-des-ombres-350945-250-400

Dans ce deuxième tome de Magies secrètes, Jeanne et Beauregard se rendent à New London pour protéger leur empereur et sa famille. C’est parti pour toute une série d’aventures !

La première chose à retenir concernant ce deuxième volume est certainement qu’il est bien plus abouti que Magies secrètes. L’auteur a su enlever le superflu et se concentrer sur l’essentiel. Exit donc les centaines de notes de bas de pages qui alourdissait le récit au lieu de l’enrichir. L’intrigue est également plus claire et moins confuse.

Autre bonne nouvelle, Hervé Jubert a pris le parti de vraiment approfondir ses personnages. Et quel plaisir de décortiquer le passé de Jeanne et de Beauregard. Et même si j’aurais aimé la même approche pour Sequana, je suis tout de même contente d’avoir découvert et arpenté New London. J’ai toujours aimé l’atmosphère british alors associé à la féerie du monde de Magies secrètes, autant vous dire que c’est un super combo !

Mais malgré mon enthousiasme, je dois tout de même vous avouer que ce tome n’est pas un coup de coeur. Malgré tous ces bons éléments, j’ai tout de même encore du mal avec le style d’Hervé Jubert. Je décroche très facilement de ses livres. Résultat, j’ai lu ce livre en 2x plus de temps que je ne l’aurais fait pour un ouvrage du même acabit.

En bref, j’ai vraiment trouvé ce tome meilleur que le précédent. Les principaux défauts de cette saga ont été gommées et les qualités ont été mises en avant, ce qui en fait un ouvrage très agréable à lire. Néanmoins, j’ai souvent eu l’impression de ne pas avancer car je ne lisais pas assez vite à mon goût. Ce sera donc une lecture pas mal mais pas géniale pour moi. Je le conseillerais tout de même à ceux qui n’ont pas été enchantés par Magies secrètes. C’est une saga qui mérite une deuxième chance.

Je tiens à remercier les éditions Le Pré aux Clercs et Livraddict pour ce partenariat.