Pierre-Yves Tinguely – L’axe du sang

laxedusang

L’axe du sang est la suite de Codex Lethalis de Pierre-Yves Tinguely, un thriller qui a déjà fait parler de lui. Je n’ai pas lu Codex Lethalis et même si je pense que c’est un vrai plus que de connaître le premier volume, j’avoue ne pas avoir été dérangée plus que ça en lisant ce second tome. Dès le début, j’ai su que j’allais aimer ce récit car il me faisait penser à ceux de Dean R. Koontz ou Sire Cédric.

L’histoire est donc celle de Teodor Cepek un exorciste qui est chargé d’assainir une ferme  mais tout ne va pas se passer comme prévu. Toute la famille vivant dans cette maison va être victime d’une boucherie quant à l’exorciste, il va s’échapper de peu mais son sang est désormais maudit et va provoquer des drames.

Ce thriller ésotérique est très rythmé. Les chapitres sont très courts et l’auteur passe son temps à nous faire voyager : Los Angeles, Varsovie ou Berlin… C’est comme si l’auteur voulait s’assurer qu’on n’allait pas s’ennuyer une seule seconde. Néanmoins, je trouve qu’il en fait un peu trop… On s’installe à peine dans une situation qu’il décide de nous plonger dans une autre.

Toutefois, la mayonnaise prend et j’ai lu très rapidement ce récit car on veut toujours en savoir plus cette drôle d’affaire et les révélations qui se font petit à petit donnent vraiment envie de connaître toute l’intrigue.

J’essaierai de lire Codex Lethalis à l’occasion car celui-ci m’a quand même bien plu. Il est à conseiller pour tous ceux qui recherchent une lecture rapide et addictive.

Auteur : Pierre-Yves Tinguely

Titre : L’axe du sang

Edition : MA Editions

Genre : Thriller

Pages : 300

D’autres avis : Koryfée, Garoupe, Un polar collectif,

Kei Toumé – Luno

Mon avis :

C’est durant un orage très violent que j’ai lu Luno de Kei Toumé. C’est l’histoire de Zeta, une jeune orpheline qui tente de fuir une secte qui a assassiné ses parents. Ses derniers faisaient des recherches sur la tribu Moza, capable de ressusciter les morts. A ses côtés, il y a son ami Tito qui tente comme il peut de protéger Zeta.

Kei Toumé nous offre ici une très jolie histoire ésotérique. Je suis assez surprise car l’intrigue est beaucoup plus dynamique que dans Sing « Yesterday » for me, une saga que j’adule. Mais cet élément est loin de m’avoir déplu. L’idée de départ est vraiment très bonne. J’ai aimé en découvrir plus sur la tribu Moza, sur le passé de Zeta. On s’identifie rapidement à Tito qui est projeté du jour au lendemain dans ce monde étrange.L’histoire prend toutefois quelques facilités mais la fin a vraiment su me prendre au dépourvu.

Et puis le style de Kei Toumé… J’y adhère complètement. Je trouve qu’elle arrive parfaitement à dépeindre les sentiments sur les visages de ces personnages. Et il y a toujours cette mélancolie dans leur regard. C’est vraiment dommage qu’on parle si peu de cette mangaka et de ses œuvres. Elle n’en a d’ailleurs pas sorti beaucoup au grand dam de ses lecteurs.

Vous l’avez compris, j’ai été séduite par Luno que je conseillerai à tous ceux qui voudraient découvrir Kei Toumé. Il me reste à découvrir Les lamentations de l’agneau, Zéro et les mystères de Taisho de la même mangaka.

4 sur 5

Le petit plus : C’est un one-shot !

Auteur : Kei Toumé

Titre : Luno

Édition : Kana

Genre : Seinen

Pages : 155