Apprendre autrement avec la pédagogie positive

Voici un petit livre donnant des trucs et astuces pour aider à l’apprentissage des enfants !

J’ai bien aimé cet ouvrage pour les petits exercices de concentration qui sont donnés et également l’idée du Mindmapping pour apprendre. Il y a aussi pas mal de vérités sur la manière dont on voit nos propres enfants et sur comment nous leur communiquons notre stress pour qu’ils réussissent dans la vie.

Néanmoins, j’aurai aimé qu’on rentre davantage dans des techniques d’apprentissages plus particulières. C’est plutôt un gros patchwork qu’un réel guide d’instruction au final
Toutefois, je le recommande à ceux qui s’interroge sur la pédagogie.

Autrices : Audrey Akoun, Isabelle Palleau

Commencé le : 10/03/2018

Terminé le : 10/03/2018

Edition : Eyrolles

Genre : Pratique, Education

Pages : 192

Sorti le : 28/03/2013

Note : 3/5

Caroline Sost – S’épanouir à l’école

Caroline Sost est la créatrice de Living School, une école parisienne à la pédagogie active. C’est un sujet qui m’intéresse énormément vu que ma fille est bientôt en âge scolaire. Et après avoir lu Les lois naturelles de l’enfant de Céline Alvarez ou L’enfant de Maria Montessori, celui-ci me semblait le prolongement !

Mais avant tout, il faut savoir que j’ai quand même failli abandonner ce bouquin. Pourquoi ? L’introduction, dans laquelle Caroline Sost nous explique son parcours avant d’ouvrir son école m’a paru vraiment très long.

A part ça, j’ai vraiment trouvé cet ouvrage très intéressant. Il donne de l’énergie pour monter soi-même sa propre école (peut-être, un jour, qui sait…) et donne des tas d’astuces pour mener une éducation différente de celle des bancs d’école.

J’ai surtout aimé que l’école n’utilise pas le système de punitions mais plutôt la valorisation. J’ai adoré aussi l’idée d’une petite foire aux talents tous les ans où chaque enfant peut montrer ses compétences aux autres. Je garde aussi en tête l’idée du “recentrage” quand on est en colère ou le fait de développer une satisfaction intérieure et non attendre celle des autres.

Résultat : des enfants épanouis, sûrs d’eux, prêts à découvrir le monde !

Partenariat avec NetGalley et les éditions Robert Laffont

Autrice : Caroline Sost

Titre : S’épanouir à l’école

Edition : Robert Laffont

Genre : Education

Pages : 304

Maria Montessori – L’enfant

Un mouvement social se développe depuis quelques années déjà en faveur de l’enfant, sans avoir été organisé ni dirigé par aucun initiateur. Il a surgi comme une évolution naturelle dans une terre volcanique où s’allument çà et là des foyers épars. C’est ainsi que naissent les grands mouvements. Sans doute, la science y a-t-elle contribué; on peut la considérer comme l’initiatrice du mouvement social de l’enfant. L’hygiène a commencé par combattre la mortalité infantile; elle a ensuite démontré que, scolairement, l’enfant était une victime du travail, un martyr méconnu, un condamné à vie, en tant qu’enfant, puisque, finie l’époque de l’école, l’état d’enfant est fini, lui aussi. L’hygiène scolaire le décrit malheureux, l’âme contractée, l’intelligence fatiguée, les épaules courbées, la poitrine rétrécie jusqu’à le prédisposer à la tuberculose; ce n’est pas devant un travail d’ouvrier qu’on le met, mais devant sa condamnation.

Montessori, voilà un mot qu’on utilise aujourd’hui à toutes les sauces : jouets, écoles, méthode d’apprentissages,… J’avais envie de revenir aux sources et donc de lire les écrits mêmes de Maria Montessori. Ce livre-ci est une bonne introduction à sa manière de voir l’enfance.

Alors, j’ai trouvé ce livre très intéressant. Maria Montessori avait de nombreuses très bonnes idées et je peux comprendre pourquoi elle a du succès aujourd’hui. Néanmoins, je ne sais s’il faut le mettre sur le dos de Maria Montessori ou de la traduction, j’ai trouvé le ton de ce livre très culpabilisant. La doctoresse a l’air de tout savoir mieux que quiconque. Je comprends mieux pourquoi aujourd’hui, la méthode Montessori peut sembler si stricte, si figée. Même si elle a elle-même dit sur la fin de sa vie que son travail devait continuer à évoluer, en lisant ses ses écrits, on a l’impression de lire un manuel à suivre coûte que coûte.

C’est aussi un livre à remettre dans son temps. Je le redis, même si je suis assez critique, Maria Montessori a eu énormément de bonnes idées et elle a très bien compris comment fonctionnent les enfants. Elle était vraiment novatrice pour l’époque. Toutefois, on ressent tout de même un décalage par rapport à aujourd’hui. La dichotomie qu’elle fait entre les pauvres et les riches, le rôle du père et de la mère, etc. correspondait sûrement à ce qu’elle vivait dans les années 30 mais n’est plus actuel.

Bref, voici un livre très intéressant. Je suis contente d’avoir enfin lu “la source” même de la méthode Montessori. J’en lirai peut-être d’autres à l’occasion mais cela ne m’empêchera pas d’y avoir un regard critique.

Auteur : Maria Montessori

Titre : L’enfant

Edition : Desclée de Brouwer

Genre : Non fiction, éducation

Pages : 216

Céline Alvarez – Les lois naturelles de l’enfant

Les lois naturelles de l'enfant de Céline Alvarez

Ce livre est une vraie claque !

Dans cet essai, Céline Alvarez nous parle des lois naturelles de l’enfant et comment elle l’a appliqué à une classe d’élève de maternelles pendant 3 ans. Le résultat est tout simplement bluffant : la plupart savent lire, ont une compréhension d’enfants âgés de 3 ou 4 ans de plus. Et tout ça, simplement en laissant l’enfant faire ce qu’il aime. Bien sûr, en tant qu’institutrice, Céline Alvarez les a guidé, leur a montré certains apprentissages. Mais l’émulation s’est faite en groupe, en s’observant les uns, les autres. Pendant que les petits apprennent en regardant leurs aînés, ceux-ci consolident leurs acquis en expliquant à leurs cadets.

Ce livre m’a vraiment fait un effet boeuf. Je n’ai qu’une envie : que ma fille dispose de la même éducation ! Mais il y a un monde entre ce que prône Céline Alvarez et la réalité du terrain. Les écoles “alternatives” ne sont pas légion et sont hors de prix et les écoles publiques ont des décennies de retard. Ce que j’en retiens aussi personnellement est l’usage des bons mots avec les enfants. Pas besoin de diminutif : bibi pour biberon par exemple ou appeler un cube, un carré. Au plus le vocabulaire qu’entend l’enfant est riche, au plus le sien, le sera. Bon, j’avoue que ce n’est pas évident pour moi qui ai souvent du mal à construire mes phrases et qui utilise à longueur de journées des trucs, machins et bidules sans trouver le bon mot.

Bref, Les lois naturelles de l’enfant est vraiment un super livre qu’on devrait mettre dans les mains des parents, du corps enseignant et surtout des gouvernements. Il est plus que temps de respecter les lois naturelles de l’enfant pour un apprentissage autonome et épanoui !

Auteur : Céline Alvarez

Titre : Les lois naturelles de l’enfant

Edition : Les Arènes

Genre : Essai

Pages : 350

D’autres avis : Meuraie

Isabelle Filliozat – Au coeur des émotions de l’enfant

Au coeur des émotions de l'enfant

Mais quel bel ouvrage que nous a encore concocté Isabelle Filliozat ! Je suis définitivement fan de ses méthodes. Dans ce livre-ci, on ne s’intéresse pas à l’âge de l’enfant comme c’est le cas dans J’ai tout essayé mais bien sur les émotions. Avec ce livre, on en apprend plus sur les émotions qui submergent nos enfants et sur comment les aider à les gérer. Elles sont toutes passées en revue : la tristesse, la colère, la joie,…

Elle nous donne vraiment les clés pour comprendre nos enfants et sur les réactions appropriées. Un livre avant tout basé sur l’amour et l’écoute.

Le style est toujours très accessible avec des tas d’exemples concrets qui font résonance avec notre quotidien.

Un must have dans la bibliothèque parentale en somme !

Auteur : Isabelle Filliozat

Titre : Au coeur des émotions de l’enfant

Edition : Marabout

Genre : Pratique, Education

Pages : 322

D’autres avis : La demoiselle aux cerfs, EnVie d’Lyre