Isabelle Filliozat – Il n’y a pas de parent parfait

La manière d’être parent est ancrée dans notre manière d’avoir été éduquée. Mais si on n’a pas eu une éducation qui nous plaît, ce n’est pas fatal. On peut tout à fait changer cela même si ça prend du temps. C’est un peu le propos d’Isabelle Filliozat dans ce livre. Elle nous apprend aussi à être bienveillant envers nous-même. Car ce n’est qu’en l’étant, que l’on peut ensuite l’être avec ses enfants.
A la fin de cet ouvrage, se trouve un carnet d’exercice que je n’ai, pour ma part, pas utilisé.

Auteur : Isabelle Filliozat

Titre : Il n’y a pas de parent parfait

Edition : Marabout

Genre : Non fiction

Pages : 320

Catherine Gueguen – Pour une enfance heureuse

Plébisciter par de nombreux parents bienveillants, Pour une enfance heureuse n’est pas resté longtemps dans ma PAL. J’avais vraiment envie de découvrir pourquoi on le recommande si chaudement. Et je n’ai clairement pas été déçue !

Dans ce livre de vulgarisation scientifique, Catherine Gueguen reprend le développement du cerveau des enfants et l’effet désastreux que la VEO (violence éducative ordinaire) peut avoir sur celui-ci. Un livre qui fait vraiment prendre conscience qu’il faut éduquer avec bienveillance ces enfants.

Si tout le monde lisait ce livre, on arrêterait peut-être d’entendre des inepties tels qu’un bambin d’un an fait un caprice, qu’il faut laisser pleurer un nourrisson ou qu’une fessée n’a jamais fait de mal à personne.

Un livre que j’offrirai avec grand plaisir à tout futur parent !

Auteur : Dr Catherine Gueguen

Titre : Pour une enfance heureuse

Edition : Pocket

Genre : Non fiction

Pages : 368

Laurence Dudek – Parents bienveillants, enfants éveillés

Voici le dernier livre que j’ai lu sur l’éducation bienveillante. Et il faut bien avouer que c’est celui qui m’a le moins plu. Je trouve que l’auteur parle trop, je n’ai pas aimé l’aspect trop théorique de cet ouvrage. En revanche, j’ai beaucoup apprécié les dialogues qui suivaient l’explication de chacune des clés. Cela permet d’être dans le concret.

Je ne pensais pas dire ça sitôt mais avec ce livre, j’ai eu l’impression d’avoir fait le tour de la question de l’éducation bienveillante. Pourtant, c’est certainement faux !

Alors que dire de ces dix clés de l’éducation efficace ?

Clé n°1 : Tout ce que nous faisons, nous avons appris à le faire.

Donner le goût d’apprendre, l’importance du jeu et puis se rappeler que l’enfant se base sur l’imitation. Intéressant.

Clé n°2 : L’intelligence émotionnelle conditionne notre développement

Accueillir, accepter, favoriser les émotions. Bref, quelque chose de connu pour moi grâce à Filliozat. (Lisez-la, c’est vraiment ça la base pour moi !)

Clé n°3 : L’adulte n’a pas réponse à tout

Alors, voilà une clé instructive pour moi ! Et qui ne sera pas évidente à appliquer au quotidien.

Clé n°4 : Toute demande est l’expression d’un besoin

Rappel des besoins : bouger et respirer, dormir, besoins de contacts physiques, la sécurité, l’appartenance, l’estime et l’accomplissement de soi,

Clé n°5 : Les enfants croient tout ce qu’on leur dit

Un rappel qu’il est très mauvais de mettre des étiquettes sur les enfants.

Clé n°6 : Il n’y a que l’intention qui compte

Une clé qui ne m’a pas trop parlé pour l’instant.

Clé n°7 : Aucune violence n’est éducative

Tellement évident pour moi…

Clé n°8 : Ni comparaison, ni compétition

Alors pas facile dans notre société ! Surtout qu’à peine conçu, on est noté sur une feuille de courbe de poids et de taille.

Clé n°9 : Un amour inconditionnel et une tendresse à toute épreuve

La base ! Et un petit rappel que les privations affectives sont les pires de toutes. Ne repoussez jamais un enfant qui vient se consoler dans vos bras.

Clé n°10 : Il n’est jamais trop tard pour devenir efficace

Pour tous nous déculpabiliser !

Bref, un ouvrage intéressant en soi mais j’avoue ne pas avoir appris grand chose. En revanche, je prends toujours grand plaisir à voir comment appliquer ces concepts dans le quotidien. Je pense faire une pause maintenant dans ce genre de livres. J’ai un peu l’impression de tourner en rond.

Auteur : Laurence Dudek

Titre : Parents bienveillants, enfants éveillés

Edition : First

Genre : Non fiction, éducation

Pages : 400

Isabelle Filliozat – « J’ai tout essayé ! »

Quand j’ai commencé à m’intéresser à l’éducation bienveillante, tout le monde me conseillait de lire ce livre d’Isabelle Filliozat. Et on ne peut pas dire que je le regrette !

Isabelle Filliozat nous montre avec des exemples du quotidien ce qui se passe dans la tête de nos chères têtes blondes. C’est vraiment très intéressant et on passe direct à l’aspect pratique.

J’ai vraiment adoré cet ouvrage de bout en bout et je comprends mieux certaines colères des bambins maintenant.

Bon, maintenant, il ne me reste plus qu’à appliquer tout ça ! En tout cas, je pense lire d’autres livres de Filliozat tellement j’ai été charmée par son discours.

Auteur : Isabelle Filliozat

Titre : « J’ai tout essayé ! »

Edition : JC Lattès

Genre : Pratique, non fiction, éducation

Pages : 175

D’autres avis : Mina

Jessica-Joëlle Alexander et Iben Dissing Sandahl – Comment élever les enfants les plus heureux du monde

Intéressée par l’éducation bienveillante, j’étais curieuse de découvrir cette ouvrage sur l’éducation danoise qui repose sur les mêmes principes.

Au début, ça partait plutôt mal vu que je lisais « En Belgique, les enfants ont le droit de boire de la bière ». Et bim gros stéréotype plus du tout d’actualité ! Heureusement, une fois qu’on rentre dans le vif du sujet, il y a vraiment des choses à retenir.

Le livre s’article autour de 6 idées que voici :

1ère idée : Laisser les jouer librement ! Ça permet de faire des adultes moins stressés par la suite.
2ème idée : L’authenticité. Ne pas complimenter tout le temps l’enfant mais être réaliste. Complimenter l’effort et non l’intelligence.
3ème idée : le recadrage : Eviter les discours réducteurs (mon fils est bordélique, ma fille est nulle en math, etc.). Il n’y a pas de vérité figée mais des enfants qui passent par des émotions différentes. Si on colle des étiquettes à nos enfants, elles risquent de se réaliser.
4ème idée : Enseigner l’empathie
5ème idée : Refuser les ultimatums, les punitions, les rapports de force. Comprendre que l’enfant est foncièrement bon.
6ème idée : Le « hygge » : la convivialité à la danoise, c’est profiter des moments en famille, en cocooning, ne pas parler des moments qui fâchent.

La deuxième idée m’a fait beaucoup réfléchir ainsi que la dernière. Je ne sais pas si c’est la meilleure recette pour faire des enfants heureux mais il y a certainement des idées à puiser dans ce livre !

Bref, un livre intéressant sur l’éducation bienveillante qui intéressera tout ceux qui veulent se lancer dans cette mouvance. L’essai est écrit avec des mots simples et permet une lecture rapide et fluide. Il est truffé d’exemples concrets pour mettre en pratique les conseils donnés.

A lire donc !

Auteurs : Jessica-Joëlle Alexander et Iben Dissing Sandahl

Titre : Comment élever les enfants les plus heureux du monde

Edition : JC Lattès, collection Parent+

Genre : Essai

Pages : 157